Categories

Paris – Musée des arts asiatiques-Guimet – Les céramiques de Ogata Kenzan

L’ère Genroku dans les dernières décennies du XVIIe siècle au Japon fut une époque brillante et de grande recherche dans tous les domaines artistiques

Cette époque vit l’intense activité de deux artistes qui excellèrent dans les domaines de la peinture : Ogata Korin et de la poterie : Ogata Kenzan

Quelques céramiques de Ogata Kenzan sont maintenant visibles au musée Guimet

Plat à décor d'iris - Ogata Kenzan - Décor de Kôrin - Terre cuite, décor en bleu de cobalt sous glaçure

Ogata Shinsei, le frère cadet du peintre débuta sa carrière de céramiste en ouvrant un atelier à Narutaki, près de Kyôto à la toute fin du XVIIe siècle qui lui valut le surnom de Kenzan, que l’on peut traduire par « La montagne du Nord-Ouest  » en raison de la situation de son atelier par rapport à la capitale

Plat à décor d'hortensias - Ogata Kenzan - Décor de Kôrin -Terre cuite, décor d'émaux sous et sur glaçure

Le peintre Ogata Kôrin s’imposa par un style extrêmement décoratif plaisant aux riches marchands de la nouvelle classe sociale montante, pour lesquels il peignit des paravents, décora des laques et dessina des tissus

Son jeune frère Kenzan qui était aussi peintre et calligraphe se spécialisa, quant à lui, dans l’art de la céramique avec une prédilection pour la vaisselle du « Chanoyu » ou cérémonie du thé

Plat à décor de lys - Ogata Kenzan - Décor de Kôrin - Terre cuite, décor d'émaux sous et sur glaçure

Les deux frères travaillèrent souvent de concert, le peintre Kôrin ornait de compositions très colorées les céramiques de Kenzan

Kôrin prenait surtout la nature comme sujet avec un esprit décoratif étonnamment moderne et une inspiration plus audacieuse que dans la peinture classique de son temps

"Jûbako" Boîte pour transporter le repas à décor de feuilles d'érable flottant sur l'eau - Ogata Kenzan - Porcelaine à décor d'émaux sur couverte

L’accord est remarquable entre les deux artistes, le dessin en traits légers du peintre Kôrin s’harmonise avec la vigueur pleine de simplicité du travail de céramique de Kenzan

Détail des élégants motifs bleus en forme de vague et des émaux colorés

Kenzan, adepte de la cérémonie du thé se passionnant pour la vaisselle utilisée pendant cette célébration, mit en pratique différentes techniques en travaillant principalement le grès

Petite assiette au décor de feuilles - Kenzan - Grès, décor sous couverte

Sa production compte de nombreux plats carrés et des « Mukôzuke » petites coupes ou assiettes …

Petite assiette à décor de pins - Kenzan - Grès, décor sous couverte

…Utilisées pour présenter des aliments lors du repas léger accompagnant la cérémonie du thé

Ces précieuses vaisselles ont été souvent réparées à l’aide d’une laque d’or, qui loin de dévaloriser les œuvres leur apportait un surcroit d’estime

Petite assiette à décor de chrysanthèmes - Kenzan - Grès, décor sous couverte

L’emploi original des oxydes de fer et des bleus de cobalt appliqués sur un engobe blanc divisant la pièce en zones asymétriques et sous couverte lui permit d’obtenir des motifs aux contours estompés proches des lavis tant recherchés

Petite assiette - Kenzan - Grès, décor sous couverte

Pour moi, la beauté de ces petites pièces réside dans l’équilibre entre la forme et la décoration d’une rusticité raffinée

Petite assiette à décor de chrysanthèmes et de paulownias - Ogata Kenzan - Grès, décor sous couverte

L’usage par les artistes de la poterie comme moyen d’expression, le mécénat dont ces artiste étaient l’objet et leur position dans la société sont des caractéristiques éminemment japonaises depuis des siècles

Petit plat à décor de cerisiers au bord de mer - Style de Kenzan - Grès, décors d'émaux sur couverte - XIXe siècle

Les élèves de Kenzan et les continuateurs de son style travaillèrent dans le même esprit et leurs œuvres sont donc appelées communément Kenzan-yaki

Petite boîte dans le style de Kenzan au décor d'érables - XIXe siècle

A la même époque, une multitude de potiers à Kyoto travaillèrent pour produire les ustensiles nécessaires à la cérémonie du thé, tel cette jarre en grès pour contenir l’eau froide…

Jarre à eau "Mizusashi" - Kyotô - Fin du XVIIe siècle - Grès, décor incisé sous couverte

…a reçu un décor très sobre évoquant la plaine de Musashino, autrefois plaine désolée célébrée de tous temps par les poètes et les dramaturges pour ses herbes folles évoquant la vie éphémère de ceux qui furent

Jarre à eau avec son couvercle de bois

La tradition de la poterie est d’ailleurs toujours bien vivante de nos jours, et partout au Japon, de nombreux magasins proposent un choix absolument incroyable de tous les styles de céramiques possibles

13 comments to Paris – Musée des arts asiatiques-Guimet – Les céramiques de Ogata Kenzan

  • Le charme du japon à l’état pur. Moi qui suis fan de céramique, mes yeux sont charmés.

  • Le musée Guimet… notre prochaine escapade ?

    • chambre.des.couleurs

      Peu de céramiques japonaises au musée Guimet, contrairement à celles de la Chine, qui sont pléthoriques !
      Les collections d’art japonais, peintures, paravents etc… sont présentées en alternance tous les 6 mois environ
      C’est un musée peu fréquenté où l’on peut prendre le temps de l’admiration !

  • une découverte merveilleuse
    Bon Jour

  • Catherine

    Pour ma part, j’aime particulièrement les petites assiettes en grès.
    Bonne journée.

  • Françoise Boissier Aurenty

    Tout me plait de ces merveilleuses céramiques:les formes, les motifs stylisés, les couleurs…j’y trouve une source d’inspiration pour des broderies, ou des aquarelles.A nos pinceaux! à nos aiguilles!
    Le musée Guimet reste un de mes préférés, pour l’ambiance sereine et le raffinement des objets présentés.
    Merci pour cette visite!

    • chambre.des.couleurs

      J’aime tout, moi aussi, même si je suis restée fascinée plus longtemps par la boîte à compartiments au décor de vagues bleues !

  • jacqueline Fischer

    C’est vrai tout est beau et si je devais choisir bien en peine! Couleurs et mouvement , sobriété et profusion (mais sans charge) , ce que j’admire le plus (peut-être) c’est la composition sur le plat à décor de lys, et l’adaptation du dessin à la forme dans la boîte au décor d’érable, mais j’ai moi aussi un coup de coeur pour les petites assiettes d’Ogata Kenzan.

    • chambre.des.couleurs

      Quand je visite un musée ou une exposition, je jette toujours secrètement mon dévolu sur une œuvre que j’aimerais emporter ce jour-là ! Quelquefois, rien ne me tente !!! Là j’aimerai bien avoir ces petites assiettes sur ma table !

  • La rusticité raffinée : cela fait tilt, c’est exactement ce que j’aime !

    • chambre.des.couleurs

      Eh ! Bien ! Je suis surprise mais ravie de constater que nous sommes nombreuses à aimer ces céramiques
      J’aime aussi la porcelaine japonaise…qui sera l’objet d’un autre article…

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>