Categories

L’automne à Paris – La saison des Salons …et une aubaine pour les collections !

Le premier salon visité, installé deux fois par an sur les quais bordant le bassin de l’Arsenal, était celui, réputé, de la brocante de la Bastille

Le port de l’Arsenal est formé par une partie du canal Saint Martin, il abrite maintenant des bateaux de plaisance et des bateaux-promenades destinés aux croisières fluviales sur les canaux au départ de Paris

Les tentes blanches alignées des brocanteurs le long du port de l'Arsenal

Une passerelle en fer enjambe le port de l’Arsenal et de chaque côté des berges, sur les terrains de promenade proposés aux flaneurs, les brocanteurs installent leurs boutiques sous des tentes de fortune plus ou moins bien aménagées

Atmosphère quelque peu bucolique au bord de l'eau

Si les antiquaires se réservent l’immense pavillon bien chauffé de la place de la Bastille pour exposer leurs dispendieux trésors, les brocanteurs, le long du canal, font les délices des amateurs, comme nous, d’objets beaucoup plus modestes

"Objets de vitrines" était le thème de l'automne 2011 -

Hélas ces objets anciens, mais aussi énormément de faux en provenance des pays de l’Est ou de Chine voisinant dans une fourchette de prix constamment à la hausse depuis quelques temps n’incitaient guère les collectionneurs, les mains dans les poches en raison du froid humide, à desserrer le cordon de leur bourse

L'heureuse découverte !

Beaucoup de beaux objets anciens de couture proposés, mais aux prix défiant superbement les petits budgets !

Ciseaux de brodeuse en argent aux motifs d'épis de blé - Fin du XIXe siècle

Désespérant, au bout de deux heures de faire quelque trouvaille intéressante…

Ciseaux de brodeuse en acier au décor fleuri - Première moitié du XXe siècle

…Ce fut pourtant l’œil averti de mon époux qui repéra tout de suite les objets de mes convoitises !

Ciseaux de brodeuse en acier au décor de serpents-poissons affrontés - Première moitié du XXe siècle (sur une broderie Kogin)

Avec la bonne surprise de découvrir, bien cachés dans un amas d’objets quelconques, des petits ciseaux anciens de brodeuse, lot qui nous fut proposé à un prix n’excédant pas un caddie d’épicerie de fin de semaine !

Ils viennent compléter ma petite collection

Trois dames rejoignent également quelques photos anciennes, même si le temps des crinolines était passé à l’époque de ce cliché

Ces dames ont sûrement fait de la broderie dans les années 1880 !

Une petit plateau en étain, aux jolies bordures fleuries finement gravées, décrivant une scène d’une histoire japonaise bien connue, compléta nos trouvailles de ce jour

Modeste objet fabriqué au Japon au début du XXe siècle…

La scène finale du conte d'Urashima Tarô

… sûrement pour les exportations en Occident des multiples objets dits « de bazar »,  époque où l’orientalisme de pacotille faisait fureur !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>