Categories

L’automne à Paris – La saison des Salons…Marjolaine ou le bio à l’honneur !

J’habite dans la proche banlieue de Paris, d’un saut de puce en métro par-dessus la Seine, je suis au cœur de la ville !

Posséder une voiture ne nous est donc pas indispensable, sauf que, sans ce précieux moyen de déplacement, je n’ai guère l’occasion d’aller à la campagne !

Le Parc Floral ou un rêve de campagne aux portes de Paris

Aussi fréquentons-nous assidûment les parcs aménagés de la ville qui nous procurent quand même le sentiment d’être proche de la nature

Proposition de repos sous les frondaisons automnales

Le salon Marjolaine, consacré au bio sous toutes ses formes installé, cet automne, au cœur du Parc floral de Vincennes nous a incité à aller fouler allégrement les feuilles mortes

Des couleurs sur les toits

Cet après-midi gris et froid n’avait pas tenté les promeneurs, pourtant les couleurs étaient belles avec juste ce soupçon de mélancolie qu’apporte l’automne dans les cœurs sensibles !

Dépouillement en règle

Le parc floral aménagé à la fin des années 1960 sur quelques 30 hectares de terrains militaires désaffectés à l’orée du bois de Vincennes est devenu un grand jardin botanique, destiné à la préservation et au référencement d’une multitude de plantes et fleurs diverses

Pavillons disséminés dans le parc

La vogue des jardins japonais a inspiré les concepteurs du Parc pour l’architecture des pavillons servant à abriter tout le long de l’année des expositions à thèmes horticoles

Sculpture végétale

Les larges toits débordants des pavillons et les petits jardins d’eau avec rochers à gué n’ont guère qu’une vague apparence de jardins japonais

Le rectiligne des constructions, le choix curieux des végétaux et leur entretien assez négligé ne sont pas propices à rendre une atmosphère japonisante si réussie en d’autres lieux

Pièce d'eau d'un pavillon

Le parc a été doté de sculptures d’artistes renommés parait-il, œuvres souvent monumentales où le béton n’est pas absent, du style très daté des années 1950

Œuvres qui heureusement gagnent beaucoup à se fondre dans la nature environnante !

Fontaine monumentale - Sculpture de François Stahly

Le salon Marjolaine sert de ralliement à tous les adeptes du bio sous toutes ses formes, nous en sommes aussi des défenseurs mais dans une limite raisonnable où le bon sens nous permet de faire la part des choses, le tout-bio n’étant pour l’instant qu’une illusion dans un monde où l’agro-alimentaire dévastateur reste si puissant

Je me méfie beaucoup de certaines dérives sectaires qui gravitent autour du phénomène bio, aussi bien de l’usage intensif du pendule ! que de trouver solution à ses problèmes par les minéraux, les champignons guérisseurs et autres balivernes insensées qui arrivent à séduire les personnes asthéniques et déboussolées

Devant le Salon, dégustation de délicieux petits pains à l'épeautre cuits dans un four à bois

Je suis une inconditionnelle des thés japonais, boisson que je consomme à toute heure de la journée, hélas il est difficile d’en trouver de réellement bons à des prix raisonnables en France

Les quelques boutiques japonaises de Paris spécialisées en thés les vendent à des prix exorbitants, les célèbres marques de luxe françaises vendent des thés souvent trop vieux dont l’arôme est depuis longtemps évanoui

Sur le Salon, j’ai trouvé un négociant qui propose un choix incroyable de thés bio du monde entier

N’affichant en rien la posture d’une spécialiste des thés japonais, j’ai trouvé ces thés verts tout à fait à mon goût !

Même le thé de Noël est remarquable avec un bon thé noir de base, très différent de l’immonde préparation aux parfums de synthèse qui est proposé partout ailleurs, et ce même en Angleterre  !

Classiques thés verts japonais

Accompagnant le thé de Noël, quelques carrés de chocolat truffé d’herbes, de fleurs et de graines tout à fait surprenant mais délicieux

L'imagination au service du goût !

J’ai des moyens modestes, mais je suis convaincue que se nourrir sainement en bio ou en produits issus de l’agriculture raisonnée est toujours moins onéreux que les produits issus de l’industrie agro-alimentaire

Évidemment il faut cuisiner ! Ce que j’ai toujours fait même en travaillant mais je suis de la vieille école !

 

11 comments to L’automne à Paris – La saison des Salons…Marjolaine ou le bio à l’honneur !

  • F Aurenty

    Tout à fait d’accord avec vous, encore une fois.Nous essayons nous aussi de nous nourrir sainement , ce qui n’est pas trop difficile avec un grand potager qu’une voisine nous prête et une ferme bio à proximité.Mais pas de sectarisme! celui des purs et durs de l’alimentation « correcte » me révulse depuis toujours…Il n’empêche, on évolue: de moins en moins de gras et de sucre, pas trop de viande…Et j’ai décidé depuis le dernier Noêl de me passer de foie gras au vu du martyre que l’on fait subir à ces pauvres oies et canards.J’essaie pourtant de rester discrète sur ce sujet: je n’aime pas donner de leçons, je préfère que mes proches se fassent eux mêmes une opinion et si mon abstention est remarquée et induit une réflexion, alors tant mieux.
    Mais ce sujet de l’alimentation est immense.J’enrage aussi quand je constate les dégâts causées par l’industrie agro-alimentaire.Ayant vécu la plus grande partie de ma vie à la campagne, j’ai pu constater par moi même les ravages causés à l’environnement, à la santé, au mode de vie des agriculteurs etc…Quel gâchis et quel scandale!
    Chacun par une modification de ses habitudes de consommation peut pousser au changement dans le bon sens.Mais cela ne peut suffire: c’est un problème politique et je ne vois pas qu’il soit en passe d’être résolu rapidement.
    Autre point que vous abordez aujourd’hui: ou trouver du thé vert qui soit agréable au goût? Je ne l’aime pas, le trouvant âcre et sans parfum.Mais je crois que je ne sais pas le préparer…
    Adieu pour aujourd’hui: je m’en vais préparer la soupe!
    Amitiés de Françoise

    Un mot sur le thé vert: j’aimerais bien en trouver de bonne qualité, car jusqu’à présent je ne l’aime pas: trop âcre, et sans parfum.Mais peut être que je ne sais pas le préparer.

    • chambre.des.couleurs

      Françoise, quand le thé vert est sans parfum c’est qu’il est de piètre qualité ou trop vieux !
      Pour un bon thé sans amertume, l’eau versée ne doit jamais être bouillante et le temps d’infusion doit être très court
      Celui acheté au Salon Marjolaine est vraiment excellent, mais 3 à 4 minutes d’infusion indiquées sur le paquet est aberrant !
      Ce site vend par correspondance

      A propos du sectarisme de certains consommateurs, j’ai entendu la réflexion d’une dame qui affirmait reconnaître dans sa tranche de jambon le stress du porc mené à l’abattoir ! Le jambon industriel n’est pas bon, c’est un fait, il suffit de s’abstenir

  • F Aurenty

    Merci pour les conseils. Je vais essayer le thé Gaia , je devrais en trouver à la Biocoop sinon je commanderai par Internet.
    Je ferai attention à la température et au temps d’infusion.Encore une incertitude: quelle quantité de feuilles pour quelle quantité d’eau?
    Merci et bonne nuit
    F.

    • chambre.des.couleurs

      Oui, on trouve cette marque dans certains magasins bio
      Pour une théière contenant deux grandes tasses (genre mug) je mets 1 I/2 cuillère à soupe de thé et verse de l’eau à 80 ou 90° et laisse infuser à peine 30 secondes pour le Sencha, une minute environ pour les autres thés verts

      Videz la théière si vous ne versez pas tout le thé en une fois, ainsi vous pourrez réutiliser le thé encore une fois en lassant infuser un tout petit peu plus longtemps
      Il faut faire quelques essais pour l’adapter à votre goût, mais en principe vous devriez apprécier maintenant le thé vert !

  • F Aurenty

    Nous avons un salon bio dans la région ce week- end.J’espère bien y aller faire un tour vendredi et y trouver de quoi suivre vos conseils. Merci encore une fois et bonne journée.
    Françoise

  • Annick29

    Bonsoir Marie-Claude et merci pour ce joli reportage. Cliente occasionnelle d’une coopérative bio de ma ville, j’y ai découvert le thé vert Gaia l’année dernière. Mais, comme beaucoup, j’avais le tort de le laisser infuser trop longtemps. A présent, je ne dépasse plus une minute d’infusion et le trouve délicieux ainsi.
    Amitiés – Annick

  • AAh la mode du bio, quel thème inspirant ! La nourriture bio, c’est la nourriture normale, qui a poussé normalement, préparée de même…
    Françoise, j’ai lu votre commentaire avec grand intérêt ! Dans le sud-ouest nous avons cette proximité avec l’excellent foie gras, mais effectivement cela signifie aussi beaucoup de souffrances animales. Cette année, notre fille nous demande de ne pas en consommer pour cette raison à Noël, je ne sais pas encore ce que nous allons décider.

    Le thé vert : mauvaise élève, j’achète du thé vert au jasmin ou à la vanille… mais de la vraie vanille quand même ! Boisson chaude réconfortante, mais bien éloignée de la cérémonie du Thé… Je vais regarder si je trouve cette marque dans mon magasin bio du coin, je suis curieuse !

    • chambre.des.couleurs

      Hélas quel cruel paradoxe, la normalité actuellement c’est la nourriture produite de façon industrielle

      Je conçois parfaitement que l’on aime toutes sortes de thés, verts ou pas, je raffole bien du thé très parfumé de Noël, bien éloigné aussi de la tradition japonaise
      Les vrais puristes, les pointilleux, dont je ne suis pas pas, en sont à utiliser un thermomètre pour mesurer la chaleur de l’eau, une balance pour doser la quantité de thé et des théières innombrables pour chaque variété de thé, (moi, je n’en ai que trois !)

  • J’ai acheté en début de semaine des thés Gaia et c’est une très belle découverte ! La qualité est irréprochable, le goût fin et raffiné, le prix raisonnable… et il y en a dans ma petite boutique préférée !
    Merci Marie de m’avoir fait connaître cette marque bio et bonne.

    • chambre.des.couleurs

      La variété des thés et tisanes de cette marque est impressionnante et pour moi aussi c’était la découverte au salon Marjolaine !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>