En février, le froid a son réconfort !

L’hiver est là avec son froid mordant et ses quelques flocons de neige qui blanchissent les trottoirs de ma banlieue parisienne

Première neige de l’année

Le petit square que je traverse régulièrement voit sa banalité métamorphosée par un impondérable artifice

Un faune de fontaine en voie de pétrification

Je suis depuis longtemps de tendance casanière, mais actuellement je développe une prédilection pour l’hivernation !

Je trouve que mon confort de couture est quand même plus enviable !

Une attaque insidieuse d’un virus de l’espèce grippal vient de me causer quelques déboires …

Halte chez Toraya, le célèbre pâtissier japonais de Paris

Mais mon infortune m’a valu la sollicitude de mes filles…

Gourmandes aussi, bien sûr !

…Qui connaissent un moyen infaillible de consolation !

« Kankôbai » gâteau évoquant la fleur rose de prunier messagère du printemps

En référence à la saison, j’ai choisi de privilégier les tissus bleu glacé pour mes petites maisons de février

Suite des maisons d’hiver

11 réflexions au sujet de « En février, le froid a son réconfort ! »

  1. Des petites douceurs (pâtissières ou couturières) ne peuvent que mettre du baume au coeur par ce froid mordant.
    Bonne journée.

    • Oh ! Oui, Catherine, la météo pas bien clémente est un excellent prétexte pour se laisser chouchouter ! Après tout, on le vaut bien !

  2. chère Marie claude j’espère que vous allez mieux.J’ai pensé à vous au salon de l’aiguille en fête;il y avait un cours de broderie japonaise donné par une jeune femme ravissante en kimono couleur pêche.Les élèves étaient terriblement concentrées sur leur métier.C’était impressionnant.D’autre part une de mes amies du blog les bricolos du lundi et son amie belge de ruette ont organisé une exposition à partir des carrés en crochet ou en patch reçus à leur demande pour venir en aide aux victimes du japon.C’était émouvant de les voir accrochées sur les mezzanines du salon.Elles ont édité des cartes postales et leur vente à rapporté 1200 euros qui vont servir à financer leur envoi là bas.En attendant je les stocke chez moi car j’ai de l’espace pour qq temps .Il y a environ 150 couvertures et une cinquantaine de quilts si je ne me trompe pas. Nous n’oublions pas.

    • Merci Gaëlle, je suis allée à l’aiguille en fête le premier jour… Vous ne m’en voudrez pas si je ne partage pas tout à fait vos coups de cœur !
      A bientôt pour mon petit article sur ce salon, j’essaie de mettre en sourdine l’esprit critique qui me caractérise !

  3. Quelles belles couleurs! D’abord, tes filles « assorties » au quilt accroché au mur. Ensuite, ces pâtisseries m’évoquant la pâte d’amande, mais j’imagine que c’est plutôt en pâte d’azukis… On imagine les précautions pour arriver à de si parfaites formes.
    Enfin, le bleu froid convient si bien à notre mois de février actuel, aux journées éclatantes et glaciales… Quelle constance pour élaborer « la ville 2012 » !

    Bon rétablissement Marie, bises,
    Katell

    • Merci Katell, en effet les gâteaux sont confectionnée avec le l’azuki blanc et rouge et de la pâte d’igname, ingrédients exotiques, s’il en est !
      La froidure de février m’a inspirée en effet, heureusement que février ne comporte que 29 jours, car je suis arrivée au bout de mon stock de tissus bleus de teinte froide !

    • Merci chère Katell, je pense que cela ira juste, en mars avec le printemps je commencerai avec bonheur à piocher dans les tissus fleuris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.