Categories

Voyage à Toulouse – Par les rues et les places

Voyage à Toulouse – autres articles : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Nos visites au lointain passé toulousain ne nous ont laissé que peu de temps pour la déambulation dans les rues de la ville actuelle, pour…

L'église du musée des Augustins

« …L’eau verte du canal du Midi
Et la brique rouge des Minimes… »

Carrièra de l'Esquila...

...Ou rue de l'Esquile

« …L’église St-Sernin illumine le soir
D’une fleur de corail que le soleil arrose… »

Le clocher de Saint Sernin

« …Une fleur de corail que le soleil arrose
C’est peut-être pour ça malgré ton rouge et noir
C’est peut-être pour ça qu’on te dit Ville Rose… »

Clocher roman surplombant les vestiges du collège de Foix

Du passé faisons table rase…Le grand incendie qui ravagea la ville en 1463, servit de prétexte pour cantonner le populaire et ses maisons à pans de bois si vulnérables, au-delà des faubourgs…

Maison à pans de bois - Rue des Filatiers - XVIe siècle

..Afin de réserver le centre ville aux riches commerçants pour qu’ils puissent y édifier de somptueuses demeures construites en brique et pierre

Art XVIe siècle Renaissance Toulouse

Hôtel d'Assézat construit par l'architecte Nicolas Bachelier - Milieu du XVIe siècle

Au XVIe siècle, Pierre d’Assézat, négociant toulousain enrichi par le commerce du pastel et par la-même élu capitoul, se fait construire un superbe hôtel particulier où l’architecture déploie les trois ordres classiques de la Renaissance française…

Art XVIe siècle Toulouse

La façade du premier étage et ses colonnes doriques

…à l’ordre dorique du bas de la façade succèdent l’ordre ionique puis le corinthien au dernier étage

Ce bâtiment, bien restauré est un admirable exemple d’une architecture redevable au style transalpin introduit, après les guerres d’Italie, dans la France du XVIe siècle

Art XVIe siècle Renaissance Toulouse

Architecture de brique et de pierre aux détails soignés

Petit saut jusqu’au début du XIXe siècle, époque où la ville s’organise autour de places rénovées entourées de beaux immeubles bourgeois

Plaça de la Trinitat ...ou Place de la Trinité

Comment partir de Toulouse sans avoir goûté au moins une fois à la spécialité si renommée de la cité gasconne ?

Restaurant le 7 - Le repas du Comté toulousain - 7 Place Saint Sernin

Toulouse et ses violettes…Toute une histoire pas si ancienne mais remise au goût du jour pour les souvenirs touristiques, mode à laquelle nous avons sacrifié !

Dès notre retour, pour fêter l’anniversaire de ma fille aînée, j’ai concocté un gâteau… à la violette !

Génoise et crème parfumées à la liqueur de violette, violettes cristallisées pour la décoration

Heureusement j’avais prévu un autre gâteau plus classique au chocolat, car la dégustation « toute violette » fut assez …surprenante et diversement appréciée, mais en définitive, il n’en est rien resté !

Pendant notre séjour toulousain, nous avons fait des escapades à Carcassonne et à Albi…

Dans la cour de l'hôtel d'Assézat

…La suite à venir….

————————
Voyage à Toulouse – autres articles :

Journée de l’Amitié – 2 avril 2012
Le jardin japonais du parc Compans-Caffarelli
La basilique Saint Sernin
L’église et le couvent des Jacobins
Le musée des Augustins – I –
Le musée des Augustins – II – Encore de l’art roman !
Le musée des Augustins – III – De l’art gothique aussi !
Le musée des Augustins – IV
Par les rues et les places

8 comments to Voyage à Toulouse – Par les rues et les places

  • Bonsoir Marie-Claude !
    Dire que j’ai habite quelques mois a Toulouse sans voir toutes ces merveilles…mais j’avais alors 6 ans ! Un peu jeunette…

    Bisous, et merci de la visite ! Si ma mere etait un peu en meilleure sante, j’aimerais lui montrer ces photos de la ville ou elle a ete elevee, mais helas, difficile.

    • chambre.des.couleurs

      Chère Flo, je comprends bien le douloureux sentiment de voir ses parents décliner et finalement disparaître…Moi même, je viens d’accéder, récemment, à la prime génération…

  • martine de Toulouse

    Bonjour Marie Claude,

    Quelle belle visite de Toulouse et de ses monuments ! Pour avoir travailler de longues années à proximité de la basilique Saint Sernin dont je voyais le clocher de la fenêtre de mon bureau et la connaître un peu aussi, je suis enchantée de la vision que tu nous proposes, elle est extraordinaire et me donne le sentiment de redécouvrir cette si belle église si bien chantée pas Nougaro :
    « l’église Saint Sernin illumine le soir
    d’une fleur de corail que le soleil arrose
    c’est peut-être pour ça malgré ton rouge et noir
    c’est peut-être pour ça qu’on te dit ville rose
    .. »
    Merci mille fois , amitiés
    martine

  • martine de Toulouse

    J’étais sans doute distraite je n’avais pas vu que tu avais repris les paroles de la chanson de Nougaro pour illustrer la photo du clocher de Saint Sernin! Comme quoi…!
    Le soir par très beau temps (en particulier l’été) au moment du coucher de soleil il y a un instant magique ou le clocher se détache sur le fond bleu du ciel, sa couleur corail est plus intense ! Pour moi c’est la meilleure vue de Saint Sernin, elle illustre parfaitement ce que Nougaro exprime.
    Continue de nous enchanter Marie Claude.

  • Merci pour ce si beau voyage, dans une ville que je connais pourtant bien, mais que je redécouvre à travers vos impressions. Quant à la chanson de Nougaro, je ne peux me promener à Toulouse, ni penser à cette ville, sans avoir cet air dans la tête et les frissons qui vont avec
    Amitiés

    • chambre.des.couleurs

      J’ai vraiment apprécié tout ce que j’ai visité, même si j’ai surtout plongé dans le passé !
      Il me semble que Nougaro a encore beaucoup de fans !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>