Categories

Tsugaru – Quilt en tissus anciens japonais ou variations sur le carré

Quilt commencé l’année dernière mais dont le quilting fut abandonné provisoirement au profit de nouveaux projets en cours, sans compter le défi amusant qui m’a tenu bien occupée de bâtir 366 petites maisons -ici- avant la fin 2012

Le nom du quilt fait référence à l’ancienne région de Tsugaru située au nord du Japon et berceau de la famille de mon époux d’où me viennent la plupart des tissus

Cousu et quilté à la main – 2012 – 135 x 135 cm

Quilt recyclant des textiles japonais anciens en coton, en chanvre et en étamine de laine fine, tissus dont la plupart sont centenaires, les plus récents ayant tout au plus une trentaine d’années !

Ces tissus proviennent en grande partie de vêtements de travail revêtus à la campagne, et de petits métrages anciens pour kimonos n’ayant jamais été utilisés

DSC08178 Quilt en tissus anciens japonais ou variations sur le carré

Préparation du découpage des tissus anciens japonais

Tous les tissus bleus sont des « Aizome » teints en indigo, ce sont tous des Kasuri (tissés selon la technique de l’ikat)

Je voulais travailler ces Kasuri avec des tissus rayés, comme on les voyait dans les tenues paysannes où les rayures accompagnaient souvent les tissus teints à l’indigo

DSC05797 Quilt en tissus anciens japonais ou variations sur le carré

Bleus indigo avec quelques tissus rayés de rouge

Partant toujours du tissu, j’ai cherché des formes simples, afin d’éviter de tailler inutilement dans mes petits coupons

La simple géométrie pour moi n’étant pas incompatible avec l’expression d’une sensibilité, j’ai privilégié cette fois des variations sur le carré

Kasuri tissé en rouge moins fréquent qu’en bleu

Le modèle traditionnel répertorié sous le nom de « Scot’s Plaid » me plaisait, j’ai donc commencé à coudre quelques blocs pour constater très vite que cela ne correspondait pas à la simplicité que je recherchais

Des essais avant de simplifier !

Les dimensions initialement choisies pour le blog étaient trop grandes, j’ai donc retaillé les tissus à une mesure inférieure mais à ce moment, les bandes de tissus bleu uni qui emprisonnaient les blocs ajoutait beaucoup de lourdeur et l’ensemble se révélait bien trop banal

De même les petits carrés de couleur aux angles étaient trop systématiques, je devais trouver autre chose comme points de ponctuation

Schéma finalement abandonné

J’ai donc décousu les bandes d’encadrement pour obtenir en définitive un bloc fort simple mais qui avait le mérite d’alléger l’ensemble

Par mes tâtonnements successifs je suis arrivée à obtenir un bloc basique, bloc que les quilteuses qui manient avec virtuosité les techniques de coupe et couture rapides obtiennent en deux coups de cutter !

Disposition sur le mur avant l’abandon définitif des tissus rayés différents dans un même bloc

Je ne rechigne jamais à découdre le travail en cours de route car il est impensable pour moi de terminer à tout prix un ouvrage qui ne me satisfait pas

Différents Kasuri unis par des carrés de liaison en indigo bleu clair

Les jeux de disposition avec un bloc si simple sont assez attrayants et selon ma vieille habitude, j’ai tourné et retourné les blocs dans tous les sens avant de trouver une disposition satisfaisante…

Blocs simplement inversés d’une ligne sur l’autre

…heureusement que j’avais pris la précaution de couper tous les tissus aux ciseaux cranteurs, cela m’a évité bien des déboires !

Ikat simple et double

Les grands carrés sont tous coupés dans des « Kasuri » à tissage simple et double et sont encadrés simplement de tissus rayés avec une dominante de bleu, quelques rouges apportent un complément indispensable

Les tissus rayés bien tissés facilitent la couture !

Je n’ai pas abusé de contrastes systématiques, les petits carrés de liaison sont très sages, souvent rayés je les ai coupés en biais afin de ne pas brouiller les bandes qu’ils prolongent

Petits carrés de liaison rayés

Le quilt est terminé par une petite bande rouge, rappel des tissus rayés et par une large bande en étamine de laine bleu indigo tissée de blanc en Kasuri

Les deux bordures

Le quilting en croisillons utilise un fil en coton bleu foncé « Valdani » acheté sur un salon, dont la couleur, la texture et la solidité, bien que ce ne soit qu’un fil à coudre, convient bien au matelassage des tissus japonais

Fils à coudre nuancés Valdani

Ces tissus anciens sont maintenant réédités mais évidemment simplement imprimés de motifs Kasuri…

La doublure en coton noir imprimée de motifs Kasuri

… cette technique de tissage longue et qui demandait un vrai savoir-faire est presque abandonnée de nos jours, seules quelques personnes passionnées de techniques ancestrales la pratique encore de façon artisanale

Les grands parents de mon époux en 1926 – Kimono en Kasuri de soie, Hakama en tissus rayés pour les garçons et kimono à rayures pour la jeune servante

Avec des années de pratique, mon goût profond me porte de plus en plus vers la recherche d’une toujours plus grande simplicité, afin de laisser la part belle aux seuls tissus

Un simple quilt comme un hommage au talent des femmes de ma famille japonaise

20 comments to Tsugaru – Quilt en tissus anciens japonais ou variations sur le carré

  • Marie-Claude
    je ne suis qu’une néophyte mais je trouve votre travail vraiment beau et j’apprécie aussi que vous expliquiez vos démarches
    je ne peux me déplacer à quilt en sud hélas pour voir en vrai !
    Bon Jour Marie-Claude, Bon Jour
    mh/ella

  • Françoise Boissier

    Non seulement le résultat est harmonieux, mais le commentaire qui l’accompagne, les essais, les choix motivés, tout est passionnant.Je n’aime rien tant que de voir la création en marche, quel que soit le domaine où elle s’applique.Merci Marie Claude.

    • chambre.des.couleurs

      Merci Françoise, malgré les déboires inhérents à la création d’un quilt, le processus d’élaboration est quand même le meilleur moment du travail, après reste l’assemblage qui apporte d’autres satisfactions certes mais bien moins intenses !

  • Jacqueline

    Encore un quilt comme je les aime … je crois aussi que certains tissus sont faits pour s’allier à la sobriété des géométries simples … et on ne voit vraiment pas en quoi ce serait incompatible avec une inspiration et une expression personnelles sauf dans les a priori divers contre lesquels on le sait, je me bats depuis des années . Le travail avec des tissus imprimés nécessite à la fois une spontanéité et une étude ce n’est pas du tout incompatible et ce quilt le prouve, une fois de plus!

  • Christine R.

    Merci pour le partage de votre démarche, une lecture passionnante de bout en bout ! Le résultat est une merveille de simplicité et de raffinement qui laisse en effet la part belle à ces tissus japonais très anciens. Tout est sage, mesuré, un bel hommage qui suscite de l’émotion et qui m’enchante…

    • chambre.des.couleurs

      Merci Christine, je suis ravie de vous voir sensible à mon approche personnelle du travail sur les tissus, et de mes tentatives pour sortir le patch des sentiers battus de la copie !

  • Je suis bien heureuse que tu l’aies quilté, il sera donc à Quilt en Sud ! Ces tissus si beaux méritaient une nouvelle jeunesse… Pour l’avoir vu, je sais que tu n’hésites pas à mélanger les tissus de diverses textures et épaisseurs, et pourtant ils paraissent faits les uns pour les autres, une fois assemblés par toi. On s’interdit tant de choses en général, bravo de passer outre, c’est toi qui as raison !

    La photo est très touchante aussi, le jeune homme qui se tient tout droit a un air décidé qui me plaît bien ! Souvenir d’un monde disparu… Cette photo est plus proche du monde de Hiroshige dont j’ai tant aimé les estampes exposées à Paris que du nôtre…
    Merci Marie-Claude de toujours nous enchanter.

    • chambre.des.couleurs

      Merci chère Katell, ces antiques tissus méritaient une vie autre que celle de finir en chiffons quand même !
      Sur la photo, la petite fille près de sa mère, une tante de mon mari que j’aimais particulièrement, nous partagions le même amour pour les textiles, nous a quittés pendant que nous étions au Japon cet automne, elle m’a donné beaucoup de ces tissus anciens …Tu as raison, c’est une autre époque dont je porte la nostalgie

  • Un Japon que nous n’avons pas connu………….J’aime beaucoup les photos anciennes, que ce soit les francaises ou les japonaises.
    Tu fais vraiment des merveilles, Marie-Claude !
    Je t’embrasse,
    Flo.

    • chambre.des.couleurs

      Chère Flo, non en effet, la nostalgie n’en étant que plus grande !
      Je suis ravie que tu aimes mon travail sur les textiles anciens

  • Merci pour ce bel article. Le résultat est très beau. J’ai vraiment aimé suivre votre démarche créative. J’ai quelques tissus japonais anciens que j’avais acheté à Kuroha Shizuko. Je les garde précieusement et n’ose ni les couper, ni m’en servir… mais je sais que cela viendra un jour. J’aime leur textures, leur couleur profonde et même les trous et l’usure de certains, témoins de leurs vies antérieures.

    • chambre.des.couleurs

      Merci David, j’ai longtemps gardé ces textiles anciens si rares maintenant en les rangeant dans des tiroirs … et j’ai hésité longtemps à les ré-utiliser …mais je pense que tenter de leur donner une seconde vie n’est pas si vain..
      A part Kuroha Shizuko et quelques quilteuses qui évoluent dans le microcosme du patchwork, au Japon même ces textiles sont ignorés ou même méprisés, très peu de textiles, hélas, dans les musées d’art populaire que j’ai visités cet automne

  • Catherine

    Bonjour Marie-Claude,
    Votre quilt est très beau. J’aime particulièrement quand l’assemblage de formes simples parvient à donner un ensemble complexe. Les joies des formes géométriques…
    Amitiés.

  • dominique degoumois

    je découvre votre site en tapant *kogin*! Merci pour tout et aussi pour les recettes de cuisine!

  • Francis / francis Diter

    Bonjour, je suis à la recherche de tissu ancien japonais des années 1860 / 1880, pour refaire l’habit d’un automate ancien dont le personnage est un samouraï. Pourriez-vous m’aider dans cette recherche? Avec mes remerciements anticipés, Cordialement Francis Diter

    • chambre.des.couleurs

      Pourquoi ne pas vous adresser aux antiquaires spécialisés dans l’art japonais du XIXe siècle ? Il me semble que deux boutiques existent au Louvre des Antiquaires par exemple

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>