Categories

Voyage à Nantes – Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2013 – Tissus japonais Shijira

Voyage à Nantes – autres articles : 2013 : 1 | 2 | 3 | 4 | 2009 | 2011

Parcourir l’espace commercial des Salons de loisirs créatifs reste un moment privilégié pour connaître les nouvelles tendances de la mode-patchwork

A Nantes les reproductions de tissus anciens gardaient la cote tandis que les tissus Rowan très colorés conservaient des adeptes …

130424_035 Voyage à Nantes - Salon "Pour l'amour du fil"- Avril 2013 - Tissus japonais "Shijira"

Tissus reproduction américains mais toujours de beaux chintz hollandais chez Petra Prins

…les premiers pour refaire les quilts historiques proposés dans les publications en sachant que les samplers nécessitent une grande collection d’imprimés, les autres pour refaire …du Kaffe Fasset !

De plus en plus de boutiques proposent des tissus japonais, japonisants ou japonesques comme on dit au Japon !

Mais c’est dans ma boutique préférée « Euro Japan Links » que le choix est le plus intéressant, boutique que j’ai connue à St Marie aux Mines où elle était présente il y a quelques années pour la première fois

130424_046 Voyage à Nantes - Salon "Pour l'amour du fil"- Avril 2013 - Tissus japonais "Shijira"

Kits japonisants chez Euro Japan Links

En plus des tissus modernes destinés au patchwork, reproductions de dessins traditionnels, beaucoup de bleus de style indigo, et des tissus rayés, on y trouve des kits assez jolis pour confectionner des coussins et des sacs originaux

Mais cette fois, j’ai eu la surprise d’y découvrir de beaux tissus Shijira pour lesquels j’ai fait une douce folie !

Ce sont des tissus en coton pour kimono en petite largeur, ne convenant pas spécialement pour faire du patchwork à cause de leur texture crêpée caractéristique

DSC00335 Voyage à Nantes - Salon "Pour l'amour du fil" - Avril 2013 - Tissus japonais Shijira

Awa Shijira Ori – Tissages d’Awa, dans la préfecture actuelle de Tokushima dans l’île de Shikoku – Coupons achetés dans la boutique Euro Japan Links

Ces cotons légers, Tatae Ori, fabriqués depuis des siècles dans l’île de Shikoku, teints en indigo, l’indigo de l’ancienne province d’Awa était très renommé, sont adaptés au chaud climat du sud et leur toucher agréable et doux convient parfaitement pour des kimonos d’été

Des tissus précieux de soie importés de Chine au VIIe siècle présentaient déjà cette aspect crêpé obtenu par la technique de torsion plus forte des fils de chaîne par rapport aux fils de trame

Cette technique fut retrouvée, dit-on, de façon empirique à la fin de l’époque Edo, par une tisserande travaillant sur des fils de chaîne de grosseurs différentes et qui, laissant un jour son travail sous la pluie, le retrouva avec cet aspect « frisé », le nom de Shijira Ori lui fut donné à partir de cette époque

DSC00338 Voyage à Nantes - Salon "Pour l'amour du fil"- Avril 2013 - Tissus japonais "Shijira"

Aspect crêpé des textiles Shijira teints en indigo

Actuellement, les fils sont de nouveau teints avec des pigments naturels, l’indigo étant le plus courant, les tissages Shijira sont déclinés en unis, en rayés et en écossais

Selon la tradition, les fils après teinture sont ensuite enduits de colle pour lisser les aspérités éventuelles puis le tissage obtenu est laissé à sécher avant d’être vigoureusement étiré pour obtenir l’aspect crêpé recherché

Ces tissus furent fabriqués sur une grande échelle au début de l’époque Meiji à partir de 1872 pour confectionner des kimonos, puis le succès aidant, la largeur habituelle des lés de 36 cm fut augmentée jusqu’à 72 cm afin de répondre aux demandes d’exportation au début du XXe siècle

Sous l’ère Taishô, dans les années 1920, l’indigo naturel fut remplacé par des teintures issues de l’industrie chimique, la qualité s’en ressentit et la production

DSC00343 Voyage à Nantes - Salon "Pour l'amour du fil" - Avril 2013 - Tissus japonais Shijira

Shijira Ori – Tissages rayés, à carreaux et avec la technique de l’ikat

de ces textiles déclina rapidement jusqu’à nos jours où seules cinq entreprises de tissage artisanales subsistent encore, et en revenant à la largeur de 36 cm, elles perpétuent la tradition d’antan

N B : Pour confectionner un kimono, il faut un Ittan, rouleau de tissu de 12 mètres sur une largeur Namihaba normale de 36 cm, petite précision pour couper court aux habituelles inepties rencontrées sur Internet !
————————
Voyage à Nantes – autres articles :

Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2013
Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2013 – Collection japonaise de Boro
Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2013 – Tissus japonais  Shijira
Printemps 2013 – Suite et fin


Exposition « Pour l’amour du fil » – 2009
« Pour l’amour du fil » – 2011

8 comments to Voyage à Nantes – Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2013 – Tissus japonais Shijira

  • manuela

    Quel bonheur de se laisser embarquer dans la visite de ce salon à Nantes avec vous comme guide !
    Des appréciations que je partage souvent, un regard scrutateur qui ne se laisse pas berner et grâce à cela – à cause de cela – renaît en moi l’envie de remettre les mains dans mes tissus, de m’attaquer à un projet qui me ressemblera… peut-être… ?
    Merci, merci de tout coeur !

    • chambre.des.couleurs

      Merci Manuela, je suis contente que vous partagiez mon point de vue qui n’est pas …disons unanimement apprécié !
      Je ne suis pas contre ce genre de manifestation commerciale, mais après avoir payé un droit d’entrée, j’estime que je peux revendiquer le droit à ne pas être dupe des dithyrambiques louanges adressées aux « artistes et créateurs exceptionnels »-sic- et « aux acteurs de ce spectacle »-re sic-
      Si mes modestes articles vous donnent envie de vous réconcilier avec vos tissus, j’en suis ravie ! Bon courage…

  • Marie-Claude
    vous devriez nous tracer un voyage au Japon au long de vos fils, à la découverte de vos tissus « in situ » !
    merci pour ce reportage
    Bon Jour

    • chambre.des.couleurs

      Oui Ella, mais le paradoxe est que je trouve beaucoup de tissus japonais …en France ! Le hasard des rencontres avec des Japonais devenus parisiens facilite beaucoup les choses, il est vrai
      Et puis au Japon, ce n’est pas si facile, il faut connaître les bonnes adresses…et avoir le temps !
      Néanmoins j’ai quelques articles en préparation concernant les textiles rencontrés lors de mon dernier voyage, mais pas beaucoup de photos…Comment parler de textiles sans illustrer mon propos ? Dilemme…

  • Françoise Boissier Aurenty

    Ma fille m’a offert pour la fête des Mères de l’an dernier un kit de sac commandé à Euro Japan Links.Il fut bien agréable de coudre ces jolis tissus bien choisis pour s’harmoniser, deux pour le dessus, un pour la doublure.Un seule hic: le résultat est un peu trop beau, je ne me sers pas de ce sac de peur de l’abîmer.Il est dans mon armoire aux étoffes et je le sors de temps en temps pour…l’admirer.Je me pardonne pourtant cette satisfaction un peu puérile: cela fait tellement de bien, l’inutile, le gratuit,le »pour le seul plaisir » …

    Pour en revenir à votre article, une fois de plus, le plaisir des yeux s’allie à la connaissance.Merci.

    • chambre.des.couleurs

      Ah ! Je constate tous les jours que mes lectrices ont beaucoup de goût…et de talent !
      Souvent, on me demande, à propos des quilts que j’accumule, ce que j’en fais ou plus exactement « à quoi ça sert ? » Vous connaissez, chère Françoise, ma réponse qui est semblable à votre conclusion !

  • Françoise Boissier Aurenty

    Il me semble vous voir avec un sourire un (tout) petit peu moqueur, ou je me trompe ?
    Talent, en ce qui me concerne, me paraît un bien grand mot!Cet ouvrage ne demandait que des connaissances basiques en couture, et encore n’est-il pas très bien réalisé.Pour le goût, nous avons souvent le même, alors …Non, je plaisante, les compliments me font plaisir, bien sûr.
    Amitiés de Françoise

    • chambre.des.couleurs

      Chère Françoise, je n’avais pas l’intention de vous taquiner …
      Mais je songeais à tous les kits qui dorment, inachevés dans les tiroirs de beaucoup de couturières en herbe, faute d’en avoir compris la marche à suivre souvent très mal expliquée, il est vrai
      Ajouterais-je qu’un kit de la boutique « Euro Japan Links » témoigne du goût de celle qui le choisit ?

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>