Categories

Voyage vers le sud – Etapes en Poitou – Saint Savin sur Gartempe

Voyage vers le sud – Etapes en Poitou – autres articles : 1 | 2 | 3 | 4

Pour faire la route Paris – St Jean de Luz en cette fin d’un mois de mai plutôt frisquet, nous avions choisi d’emprunter un itinéraire jalonné de lieux que nous voulions voir ou revoir

130525_010 Voyage vers le sud - Saint Savin sur Gartempe en Poitou

Le charme des petites départementales !

Notre première halte fut pour aller admirer la basilique de St Savin, admirable exemple de la grande période des constructions romanes du XIe siècle qui émaillent encore toute la province du Poitou

130525_041 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

En fin d’après-midi, l’église abbatiale se découvre sur une butte entourée de jardins potagers !

En arrivant par une petite départementale, c’est le chevet de l’église abbatiale qui s’offre en premier au regard sur une hauteur surplombant la rivière Gartempe

Construction typiquement romane, le chevet s’étage en volumes et en courbes, de l’abside et des chapelles rayonnantes du déambulatoire du chœur jusqu’au clocher couronnant la croisée du transept

130525_061 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Le chevet de l’église abbatiale de Saint Savin

Les fenêtres des absidioles, encadrées par des colonnettes, sont surmontées de simples archivoltes pour tout ornement, les murs de l’étage supérieur renforcés par de petits contreforts sont, eux, dépourvus de décor

130525_073 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Robustesse des murs des collatéraux aux grandes fenêtres laissant entrer la lumière

Le clocher-porche qui masque la façade supporte une haute flèche reconstruite au XIXe siècle

130525_301 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

La flèche culmine à 77 m. de hauteur

Le clocher bâti sur un plan carré est d’une austère sévérité, tempérée par deux étages percés d’arcatures à colonnettes décorées d’archivoltes, séparées par des corniches à modillons sculptés chargés de souligner les niveaux

130525_319 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Régularité des arcatures du clocher édifié au XIIe siècle

La base du chevet de l’église, seulement visible en contournant l’édifice sur un petit chemin de terre coincé entre deux jardinets, se révèle très sobre décorée simplement d’une arcature aveugle en continu

130525_290 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Petites arcades factices ornementant la base du chevet

La promenade y est tout à fait mélancolique, une végétation vigoureuse reprend ses droits entre les vieilles pierres moussues, dans une odeur de terre mouillée et de fientes de pigeons !

130525_278 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Au soubassement du chevet

L’église abbatiale toute entière est un chef d’œuvre de puissance mais aux proportions heureuses…

130525_234 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

La nef voûtée en berceau décorée de fresques

…avec une nef sans doubleaux, élevée sur de hautes colonnes cylindriques peintes en faux-marbre de couleurs pastel aux chapiteaux élégants…

130525_088 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Les beaux chapiteaux à corbeille végétale de la nef

…des collatéraux et un chœur bien éclairés qui baignent tout l’édifice d’une douce lumière blonde chargée de souligner et de rythmer les surfaces murales en maçonnerie

130525_203 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

La lumière inonde les pierres blanches des deux collatéraux

Les peintures qui couvrent la nef en berceau en plein cintre s’animent ainsi sous la lumière que dispensent les fenêtres percées dans les collatéraux voûtés d’arêtes

130525_097 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Vu de la nef, le voûtement en arêtes des collatéraux

Le chœur couvert d’une voûte en cul-de-four s’entoure d’un déambulatoire à cinq chapelles rayonnantes…

130525_236 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Vu de la nef, la perspective fuyante des colonnes conduit au chœur inondé de lumière

…dont les baies percées sous la voûte se conjuguent avec celles des absidioles pour animer le sanctuaire

130525_186 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Le déambulatoire du chœur voûté d’arêtes tournantes en surélévation au-dessus de la crypte

La flore et ses rinceaux est omniprésente sur la majorité des chapiteaux de St Savin, quelques autres corbeilles représentent des sujets héraldiques comme des lions affrontés empruntés aux traditions orientales dont les motifs n’étaient pas inconnus des sculpteurs romans

130525_132 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Lions se mordant la queue dans le déambulatoire du chœur

Des peintures couvraient autrefois presque toutes les parois internes de l’église abbatiale, la nef mais aussi le porche, la crypte et le chœur, travail d’ateliers simultanés sous la direction de plusieurs maîtres mais gardant une grande unité de conception et d’exécution

130525_137 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

La voûte s’élevant à 17 mètres, chaque compartiment abrite des figures avoisinant les 2,5 mètres de haut

Les peintures de la voûte forment un remarquable ensemble vraisemblablement exécuté très rapidement, le travail des fresquistes devant se faire hâtivement et souffrant mal des reprises, aux environs de l’an 1100, au moment de la construction de l’édifice

130525_115 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Dieu met en garde contre la construction de la Tour de Babel

L’adoption d’une nef en berceau lisse sans doubleaux, exception notable de St Savin, permettra de réaliser une vaste composition picturale dont les scènes n’étant plus compartimentées pourront se lire en continu

130525_080 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Noé, son arche, ses animaux et ses fils au dernier étage !

Les peintures atteignent une ampleur inégalée, réservée aux enseignements bibliques elles illustrent les scènes des deux premiers livres de l’Ancien Testament, développant l’histoire de l’Humanité telle que la Genèse la raconte depuis la Création jusqu’à Moïse, en longues bandes horizontales de chaque côté d’une frise qui sépare les registres sur toute la longueur de la voûte

130525_139 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

L’ivresse de Noé – Les fils recouvrent la nudité de leur père sous les moqueries de Cham, le fils aîné

Malgré l’indifférence à l’égard de la perspective, l’interprétation du texte sacré est rendue avec majesté, mais le style des personnages reste novateur et expressif

130525_154 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Dieu parle à Abraham

Une vision des hommes exprimée avec liberté, un sens du mouvement étonnant, les personnages aux jambes croisées ont l’allure dansante de la marche, les étoffes flottent, les drapés des vêtements dansent autour des corps longilignes

Le langage varié et expressif des mains cherche à convaincre, doigts levés pour la bénédiction, mains ouvertes pour la conversation, doigts tendus pour désigner un personnage

130525_119 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Abraham et son neveu Loth se séparent

Une remarquable harmonie de couleurs est employée, des ocres jaune et rouge accompagnés de vert, des grandes touches de blanc et de noir pour faire valoir les contrastes, les ombres et les lumières, des rehauts blancs pour rendre perceptible les tons de la chair

130525_168 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

La création de la femme et la tentation d’Ève

Le style des peintures dans l’édifice varie selon l’emplacement et les thèmes iconographiques, les proportions différentes des personnages sont adaptées aussi selon l’éloignement ou la vision plus proche des contemplateurs

130525_164 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Sur le revers du porche, la Vierge en majesté dévoilée par les anges aux deux moines donateurs agenouillés

Les peintures qui recouvraient les chapelles du chœur se sont évanouies au fil du temps, quelques figures hiératiques, drapées du grand manteau à la romaine, se détachent encore de façon évanescente sur un fond bleu que cernent des arcatures peintes en ocre rouge semées de perles blanches, motifs décoratifs similaires aux fresques de la nef

130525_187 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Une figure sainte sur le mur d’une absidiole

Les peintures du narthex sont consacrées aux scènes de l’Apocalypse et rappellent les manuscrits illustrant le texte de St Jean, si répandus à l’époque romane

130525_218 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Le serpent à 7 têtes s’invite dans la vision de Jean

La représentation, sous le porche de l’église, de l’Apocalypse en images mouvementées était chargée d’impressionner les fidèles qui sortaient du saint temple en les incitant à amender leur conduite sous peine des châtiments de l’Enfer

130525_219 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Au son de la cinquième trompette, les sauterelles assez imagées ! anéantissent les humains

Le style des peintures du narthex aux couleurs plus vives mais avec les mêmes motifs décoratifs que dans le reste de l’édifice atteste que les fresques ont été exécutées par les mêmes ateliers que ceux ayant œuvré à la voûte de la nef et ce, dès la construction de l’église

130525_226 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Frise décorative empruntée aux grandes mosaïques de la Rome antique

Si, durant quelques siècles, l’abbaye bénédictine de St Savin, protégé par les comtes d’Aquitaine, eut un rôle influent en Poitou, elle n’a plus d’attraits de nos jours que pour le tourisme ou pour les admirateurs d’un style de peintures anciennes souvent peu appréciées

130525_259 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

L’église abbatiale se découvre au hasard des ruelles en pente où les rosiers s’agrippent

En ce printemps assez morose, la petite ville de St Savin sur Gartempe semblait assoupie, notre promenade de fin d’après-midi ne nous a pas permis de rencontrer, dans les rues du quartier qui entourent l’abbaye, âme qui vive…

130525_245 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Le clocher point au détour d’un terrain vague

…et après le repas du soir pris dans un restaurant déserté pour cause de temps pluvieux, nous continuâmes notre déambulation nonchalante …

130525_410 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Vieux pont du XIIIe siècle enjambant la Gartempe

…près du cours paisible de la Gartempe, admirant l’antique pont de pierre duquel la vue de l’abbaye semblait se dissoudre peu à peu dans une bruine mélancolique

130525_358 Voyage vers le sud - Etape en Poitou - Saint Savin sur Gartempe

Vision envoûtante d’un soir en Poitou

Le lendemain, nous étions prêts pour d’autres merveilles poitevines !
————————
Voyage vers le sud – Etapes en Poitou – autres articles :

Saint Savin sur Gartempe
La Cité médiévale de Chauvigny
Le baptistère St Jean et St Radegonde
Notre Dame la Grande

6 comments to Voyage vers le sud – Etapes en Poitou – Saint Savin sur Gartempe

  • les photos sont magnifiques merci Marie-Claude
    avec toi on est sûr de faire un beau voyage !

  • Françoise Boissier Aurenty

    Oh oui,que de merveilles, juste à côté, et souvent ignorées.Merci pour les images qui me font rêver de suivre vos pas.
    Amitiés de Françoise

    • chambre.des.couleurs

      Françoise, il y a aussi le voyage autour de sa chambre ! Et celui autour de son nombril si cher à nos écrivains contemporains ! Mais pour ce dernier, j’espère ne pas trop en faire le tour !

  • Françoise Boissier Aurenty

    Je suis enchantée par les motifs sur les colonnes…J’avais visité cette église il y a 40 ans, elle m’avait paru belle, mais pas autant que sur vos photos.Il y aurait eu une restauration depuis, semble-t-il ?

    • chambre.des.couleurs

      Moi aussi, ma première visite était en 1976 ! Par contre l’église abbatiale, elle, a retrouvé une nouvelle jeunesse !
      La dernière restauration des fresques est en effet toute récente dans les années 2005 je crois…
      Les peintures sur les colonnes sont du XIXe siècle mais elles se « fondent dans le décor »

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>