Categories

Voyage vers le sud – Etape dans le Lot – Cahors

Quittant Moissac, quelques arrêts sur la route pour profiter de grands espaces…

130603_022 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Lieu-dit « Labicourège » – Quelque part en Tarn et Garonne !

…et arriver enfin à Cahors en une fin d’après-midi de juin très ensoleillée pour nous replonger de nouveau à l’époque médiévale …

130603_343 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

La tour dite de « Jean XXII » qui culmine à 30 mètres de haut, abrite un hôtel du même nom

Afin de ne pas se sentir dépaysé dans notre périple, nous avions fait le choix d’une nuit dans un « hôtel historique » celui dit de Jean XXII

La Tour dite de Jean XXII reste le seul vestige de l’imposant palais Duèze construit au XIVe siècle par de riches notables de Cahors qui s’enorgueillirent de donner un de leurs fils à la papauté

130604_036 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Opportunité d’avoir une chambre avec une fenêtre à baie géminée du XIVe siècle !

La tour rectangulaire de cinq étages est bâtie en pierre de taille et en brique, les étroits escaliers à l’intérieur mènent à des chambres aménagées dans l’ancienne salle dite de parement ou chambre de réception du palais qui était éclairée par douze grandes fenêtres en remplage dont il ne subsiste que « la nôtre » d’un soir !

130604_033 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Comme un air d’Italie !

Une douce soirée printanière, du temps libre…il n’en fallait pas plus pour décider, avant le dîner, d’aller explorer le quartier s’étendant au pied de la Tour

130603_356 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Mais que voit-on par cette brèche dans la muraille ? …

La curiosité en voyage procurant bien des surprises, nous nous sommes aventurés dans des petits passages souvent en cul de sac du haut de la ville médiévale pour voir…ce qui se trouvait en contrebas !

130603_361 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

… mais le cours du Lot au soleil déclinant évidemment !

Nous avons dévalé la rue encaissée de Soubirous (« au-dessus de » en occitan) le plus haut quartier de la vieille ville donnant accès de part et d’autre à des ruelles étroites aux maisons anciennes construites de pierre et de brique

130603_370 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Étroite venelle rue de Souillac

Les quartiers du vieux Cahors, après les désastres de la Guerre de Cent ans se sont repliés dans l’enceinte que fait une boucle du Lot, les maisons datent surtout du XIVe siècle et bien qu’elles soient en très piteux état, l’impression de parcourir une rue médiévale reste passionnante

130603_369 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Grande baie, largement ouverte sur la rue, ayant abrité un atelier d’artisan ou une boutique

Ce quartier des Soubirous habité tout au long de l’histoire cadurcienne, les siècles se succédant y ont aussi laissé leurs traces avec de superbes portails en bois sculptés

130603_380 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Portail en bois ouvragé – Rue de Soubirous – XVIIe ou XVIIIe siècle

Entre les maisons qui se pressent serrées, un petit passage amène au seuil d’une demeure à l’air mystérieux où même les frondaisons sont en charge de renforcer la discrétion

130603_377 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Dans le quartier des Soubirous

Après un repas pris en terrasse dans ce vieux quartier médiéval cadurcien…

130603_430 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Confit de canard maison – Restaurant « Auberge du vieux Cahors »

…où nous avons goûté aux spécialités locales faites maison qui apportèrent suffisamment d’énergie pour continuer notre promenade !

130603_426 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Cela s’imposait !

Déambulation dans les vieux quartiers à la nuit tombée et autour de la cathédrale St Étienne et de son jardin de simples reconstitué selon la mode médiévale…

130603_477 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

La nuit allège un peu la silhouette massive de la cathédrale St Étienne

…et de l’église St Barthélémy, voisine du palais Duèze, reconstruite aussi au XIVe siècle avec les libéralités du nouveau pape Jean XXII

130603_512 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Le sobre et élégant clocher à trois étages de triples baies de St Barthélémy

Le long d’une rive du Lot, maintenant quai très fréquenté par la circulation automobile, se dresse la maison de Roaldès, bel hôtel particulier dont le gros œuvre date du XVe siècle mais tellement remanié au début du XXe siècle qu’il en reste surtout une évocation romantique des demeures médiévales

130604_162 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

La façade sur cour de la Maison de Roaldès

L’hôtel de Roaldès est surnommé Hôtel Henri IV en souvenir du temps où le Vert Galant y aurait résidé en 1580 au moment de la prise de Cahors par les armées calvinistes

130604_177 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Imagination pleine de charme d’un hypothétique Moyen Age – Cour de la Maison de Roaldès

Le pont Valentré, monument de Cahors le plus connu, est un exemple particulièrement bien conservé de l’architecture militaire pendant la période de la Guerre de Cent ans

130603_537 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Un pont Valentré quasi fantastique enjambant le Lot

Au début du XIVe siècle les consuls de Cahors décident de la construction d’un pont, le pont Valentré, au delà du fossé protégeant la ville ancienne devenu trop exiguë, pour accompagner la création d’un nouveau quartier hors les murs

130604_046 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Le pont Valentré – Parcours paisible à pied sur 138 mètres de long

Après bien des vicissitudes durant un siècle, ce n’est que vers 1385 que les tours seront achevées venant ainsi compléter le tablier du pont en place, lui, depuis 40 ans

130604_062  Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Les 3 tours en enfilade protégées par le châtelet d’entrée

Le système défensif comportait trois tours et deux châtelets, les défenseurs se repliaient au fur et à mesure de l’attaque sur la position suivante, seule la tour centrale servant de point de retardement dans le système défensif ne possédait pas d’archère ni de mâchicoulis
130604_086 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

La tour dépourvue de défense au milieu du pont

La restauration du XIXe siècle renforça quelque peu le côté militaire du pont en relevant les mâchicoulis ruinés et en adjoignant un étage de créneaux sur les tours

130604_088 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Créneaux restaurés sur le tablier du pont

Les travaux de construction du pont durant presque un siècle seront à l’origine d’une légende à laquelle le restaurateur du XIXe siècle, Paul Gout, élève de Viollet-le-Duc, apportera une malicieuse contribution !

130604_141 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

La tour domine le paysage du haut de ses 40 mètres

L’histoire prétend que, désespéré de la lenteur des travaux, le maître d’œuvre en charge de la construction sollicita l’aide du diable pour l’aider à terminer l’ouvrage en échange de son âme

Mais, lorsque le pont fut près d’être terminé, l’architecte demanda au diable d’apporter de l’eau en haut de la tour centrale, à l’aide d’un tamis afin de fixer la dernière pierre

Malgré tous ses efforts le diable ne pût arriver à terminer l’ouvrage et l’architecte sauva ainsi son âme !

130604_076 Voyage vers le sud - Etape dans le Lot - Cahors

Le diable en haut de la tour – Illustration de la légende par l’artiste cadurcien Cyprien Antoine Calmont

On dit que le diable, furieux, revient chaque nuit afin d’arracher la dernière pierre …mais en vain !

Rencontrant depuis quelques jours bien des difficultés pour publier mes articles avec le système WordPress, j’ai bien rêvé à une aide miraculeuse… mais n’ayant rien trouvé comme gage en échange, j’ai finalement compris que la patience serait un bien meilleur allié !

8 comments to Voyage vers le sud – Etape dans le Lot – Cahors

  • Toujours le plaisir de voyager avec toi !

  • Françoise Boissier Aurenty

    Le pont Valentré! il vit dans ma mémoire sur un joli timbre du temps de ma jeunesse.mais je ne l’ai jamais vu « en vrai ».Et Cahors semble bien charmant.Merci de me donner envie d’y aller voir.
    Amitiés.

    • chambre.des.couleurs

      Décidément, chère Françoise, nous partageons les mêmes références ! Ma collection de timbres, quand j’étais gamine, me permettait non seulement de voyager par l’imagination mais me permettait d’avoir des bonnes notes en géographie ! Nostalgie…

  • Françoise Boissier Aurenty

    Ils étaient bien beaux, ces timbres finement gravés.Ceux de maintenant, en revanche…Je ne crois pas être une maniaque du « c’était mieux avant », mais certaines fois, tout de même, je ne peux m’en empêcher!

    • chambre.des.couleurs

      J’ai vécu des heures délicieuses avec ma collection de timbres…Et ceux gravés en taille douce d’une seule couleur, pourtant assez rébarbatifs pour une enfant, me plaisaient le plus néanmoins…Comme c’est éloigné dans le temps maintenant ! Je doute que cela intéresse encore les enfants …

  • cathy

    bonjour
    voici un petit moment, que je n’étais pas venue vous rendre visite, et la surprise de voir que vous êtes venue chez moi, voir cette belle ville de Cahors , chef lieu de mon beau département, et aussi à Moissac, où là aussi de magnifiques monuments attendent le visiteur, .
    il est vrai qu’habitant à côté de tous ces lieux magiques, je n’y fait plus vraiment attention, et c’est en voyant votre reportage, que je me dis, que j’ai de la chance d’habiter une si belle région.
    Mais j’ajoute que la France toute entière regorge de belles régions à visiter.au plaisir de vous suivre à nouveau.

    • chambre.des.couleurs

      Mais oui Cathy, je partage absolument votre point de vue sur les merveilles rencontrées en France, mes modestes articles essaient, sinon de les faire connaître, tout au moins de donner envie de retourner les contempler !
      Merci de me suivre si fidèlement

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>