Categories

Cuisine japonaise – Menu d’été – Hiyashi Chûka

L’été au Japon est chaud et humide. Les repas froids et rafraîchissants sont appréciés par tout le monde

Parmi ceux-ci, les plats de pâtes sont très populaires

En France aussi, dans notre famille, nous avons pris l’habitude de manger les pâtes froides quand il fait chaud, c’est assez rapide à préparer, les ingrédients changent au gré de notre humeur…et selon les richesses trouvées dans notre placard ! Faciles à digérer, peu gras et peu caloriques, ce sont des plats à adopter

HIYASHI CHÛKA – Pâtes froides au sésame

Les japonais ont emprunté à différentes cultures une cuisine qu’ils ont largement adaptée à leur goût et à leurs habitudes alimentaires

Cette recette utilise les pâtes chinoises, mais les accompagnements et la sauce sont purement japonais

090705_003

Pâtes chinoises

Pour 4 personnes:

Tous les ingrédients se trouvent en épicerie chinoise, à défaut d’une épicerie japonaise

2 paquets de « men » pâtes chinoises sèches

Différents ingrédients pour les accompagner:

concombre coupé en bâtonnets, maïs, surimi effeuillé, omelette détaillée en longuets, viande de porc ou poulet coupée en petits morceaux, petites crevettes, ciboulette, blancs de poireau en rondelles,  » nori »  feuilles d’algue découpée, etc…

090705_0171

Les différents accompagnements

Pour la sauce: « shoyu » ou sauce de soja japonaise ( Kikkoman est la plus facile à trouver)

« mirin  » ou saké doux pour la cuisine

« goma abura » ou huile de sésame

« dashi » ou poudre à base de bonite séchée

untitled-1

Commencer par faire la sauce: dans une petite casserole, mélanger 75 g. de mirin, 75 g. de shoyu, 300 g. d’eau avec 1/2 cuil.à café de dashi. Ajouter 1 cuil.soupe d’huile de sésame. Faire chauffer jusqu’à ébullition et laisser refroidir, le temps de préparer les accompagnements

090705_0191

La sauce avec l’huile de sésame

Faire cuire les pâtes selon l’indication portée sur le paquet. Une fois cuites, les égoutter et les rafraîchir dans l’eau froide. Les laisser dans une passoire dans l’eau froide le temps de préparer les accompagnements

Couper en petits cubes la viande choisie et la faire sauter dans très peu de matière grasse, cuire et couper l’omelette en longuets, préparer les  légumes de votre choix en les coupant finement

La caractéristique de la cuisine japonaise est de manger avec des  » hashis » ou baguettes, aussi faut-il tout couper au préalable avant de présenter le repas

090705_010

Les assiettes de pâtes froides

Les deux quantités distinctes de pâtes et la longueur différente des  » hashis » ou baguettes est une vieille habitude japonaise qui date d’une époque reculée où les femmes mangeaient moins que les hommes, donc n’avaient pas besoin d’une grande paire de baguettes !

A la maison, nous jouons toujours le jeu, c’est notre côté démodé que nous cultivons avec ardeur !

Égoutter les pâtes à fond, les disposer sur l’assiette de service, disposer dessus les différents ingrédients préparés et verser la sauce selon son goût

090705_023

 » Itadakimasu »  Bon appétit !

090705_020

Disposer quelques découpes de feuille de nori au-dessus

En général, au Japon, la garniture du plat est moins abondante, mais notre adaptation est en fonction de notre gourmandise !

Autre recette : les Korokke ou croquettes

3 comments to Cuisine japonaise – Menu d’été – Hiyashi Chûka

  • Katell

    Les couleurs titillent les papilles !
    Bravo pour cette recette remarquablement mise en page, une belle pédagogie dont devraient s’inspirer nombre de livres de cuisine….
    J’ai ri en apprenant que les femmes avaient des baguettes plus courtes… Cela empêche-t-il vraiment d’en prendre autant qu’avec des longues ?! En tout cas, les mains féminines japonaises ont la réputation d’être si fines et délicates, du moins dans notre image de la Geisha !

    • chambre.des.couleurs

      Sais-tu que les geisha les plus renommées frôlent les 70 ans ? Et ne sont pas aussi belles que l’on croit en Occident ! Les jeunes apprenties geisha « les Maiko » ont beaucoup à apprendre !
      Les véritables geisha savent danser, chanter, jouer d’un ou plusieurs instruments, réciter des poèmes et des histoires, tenir une conversation littéraire, etc…Leur prestation pour une soirée coûte très très cher aux riches industriels ou hommes politiques qui seuls peuvent payer leur compagnie…C’est très différent de ce qu’on imagine en Occident

  • un blog tres symphatique!
    au plaisir
    anita

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>