Categories

Balade d’automne dans le Vexin – De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Le but de la balade du début octobre était pour la visite à Giverny de l’exposition consacrée au peintre japonais Hiramatsu et son hommage à Claude Monet

Mais pour y arriver, nous avons fait une petite promenade par les routes de la vallée de la Seine (ici)

Première halte à Mantes-la-Jolie pour revoir cette petite sœur de Notre Dame de Paris, la collégiale de Mantes à l’architecture contemporaine du premier art gothique sobre et élégant, type même des bâtisseurs du XIIe siècle en Ile de France

131001_108 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Collégiale de Mantes-la-Jolie – La grande rose au milieu de la façade à deux tours symétriques

L’ élégance dans les proportions et l’unité de style typique de l’architecture gothique d’Ile de France percent encore malgré les restaurations intempestives du XIXe siècle auxquelles on doit les deux tours semblables surmontant la façade et quelques ajouts cocasses comme les gargouilles si chères aux architectes-élèves de Viollet-le-Duc

131001_115-118 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Gargouilles fantastiques qui doivent leur existence à la mode médiévale du XIXe siècle !

Sur le tympan le plus ancien du portail, deux ange encensent un Christ en majesté assis sur un trône et tenant le livre de l’Apocalypse clos des sept sceaux dans la main droite, le disque de l’univers dans la gauche, des statues de prophètes surmontent la scène

131001_106 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Portail de la Résurrection du Christ – L’ange et les saintes femmes sculptés sur le linteau – XIIe siècle

Sur le linteau un ange soulève le linceul du tombeau vide pendant que dorment deux soldats revêtus d’armures médiévales

131001_106-2  Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Détail – L’ange au tombeau

Le portail de la Vierge qui donnait accès à la collégiale, est représentatif de la sculpture du XIIIe siècle même si la statuaire décapitée a subi les dégradations dues à la furie révolutionnaire, les vestiges sont encore bien lisibles de nos jours

131001_088 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Le portail de la Vierge

L’iconographie du XIIIe siècle a magnifié le rôle de la Vierge à laquelle nombre d’édifices religieux sont dédiés, le portail de la collégiale est consacré à la mort et à l’Assomption de Marie

131001_088-2 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Détail – Les anges recueillent l’âme de la Vierge et la remettent entre les mains du Christ

Les voussures du portail de la Vierge sont ornés d’une superbe torsade de feuillages dont les arabesques enserrent des visages humains et des têtes d’animaux, le style est caractéristique du goût pour le décoratif des sculpteurs de la période gothique

131001_096 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Élégantes arabesques entourant le portail

Le portail le plus remarquable dit des Échevins, offert par les édiles de la ville au XIVe siècle, est fortement inspiré par le portail de la Calende sur la façade sud de la cathédrale de Rouen-ici-

131001_090 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Le portail des Échevins entouré de ses contreforts surmontés de pinacles

De style flamboyant, le gâble est entouré de deux contreforts percés de niches qui abritaient une nombreuse statuaire maintenant disparue

131001_105 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Détail – Le gâble ajouré du portail des Échevins

Le haut des contreforts abrite des médaillons polylobés servant de base aux sculptures narrant le martyre des apôtres

131001_132 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Supplice de St André dans le médaillon d’un contrefort

Les voussures qui surmontent le portail ont gardé leurs statues, évêques, rois couronnés et soldats, sculptés dans un calcaire blanc des bords de Seine qui tranche sur la pierre blonde de la façade

131001_086 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Détails des voussures du portail des Échevins

A l’intérieur de la collégiale, la nef aux dimension d’une cathédrale, sans transept mais accolée de chapelles le long de ses flancs, montre une sobre élévation sur trois niveaux, les baies des larges collatéraux inondent le vaisseau de clarté froide

131001_047 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

L’étage des tribunes au-dessus des bas-côtés

Le chœur s’élève au-dessus de six colonnes monolithiques, les fenêtres percées d’oculis de façon étrange doivent beaucoup au XIXe siècle !

Les retombées des voûtes sexpartites, couvrant à chaque fois deux travées, géniale invention des maîtres-d’œuvres du XIIe siècle afin d’alléger la structure des édifices, viennent reposer sur des piles massives et des piliers aux faisceaux de colonnettes, de manière alternée

131001_003 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

La voûte de la nef à trois étages et le chœur rayonnant culminent à 30 mètres de hauteur

La collégiale, maintes fois restaurée avec plus ou moins de fidélité au cours des âges, possède une grande rose, datée de 1280, dont les vitraux anciens restituent un exemple rare des premières verrières du XIIIe siècle

131001_023 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

La nef et le revers de la façade

La rose met en scène le Jugement dernier, programme iconographique codifié et inspiré par l’Évangile de Matthieu pour représenter la venue du Christ à la fin des temps

131001_048 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

La grande rose où les couleurs éclatantes de rouges et de bleus dominent

Au centre de la composition, le Christ assis sur l’arc-en-ciel dans une mandorle où des étoiles rouges ponctuent le bleu du ciel, préside au Jugement dernier

131001_069 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Le Christ-juge trônant au centre de la verrière, entouré d’anges sortant des nuées

La figure centrale du Christ est entourée des anges tenant les instruments de la Passion…

131001_064-2 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Détail des vitraux du pourtour

…du rituel de la pesée des âmes et de la résurrection des morts

131001_064 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

St Michel disputant au démon l’âme d’un bienheureux

Le haut de la composition est dévolue à Abraham rassemblant dans son giron le peuple des croyants

131001_068 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

La figure tutélaire d’Abraham

Dans une chapelle, une statue de la Vierge couronnée au sourire candide, dont la polychromie semble avoir été restituée assez récemment, présente sereinement l’Enfant dans un équilibre pourtant assez instable !

131001_026 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Vierge en pierre polychrome – XIVe siècle

Une autre Vierge en marbre au beau drapé mais d’un style composite, peut être une œuvre des XVIIIe ou XIXe siècles d’un sculpteur connaissant son métier ! s’abrite dans une chapelle peu éclairée

J’en ai beaucoup aimé les jeux de lumière donnant à l’œuvre une douceur un peu mystérieuse

131001_058 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Vierge à l’enfant en marbre blanc

La balade se poursuivait le long de la vallée de la Seine et après un en-cas rapide au bout d’un chemin creux au milieu des champs, nous reprîmes la route vers Giverny…

131001_133 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Quelque part sur la jolie route de Mantes, autrement nommée départementale 147 !

…Il était encore tôt et la brume qui montait du fleuve transformait le paysage en un lavis délicat, la petite église de Vétheuil que Monet avait aimé peindre, blottie dans une boucle de la Seine, apparaissait comme une illusion romantique

131001_136 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

L’église de Vétheuil dans un halo de brume

Un peu plus loin, se profila la motte où se perche toujours le donjon de La Roche-Guyon, autrefois si redoutable pour la défense de la frontière, maintenant imposante surprise au détour de la route !

131001_144 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Le donjon de La Roche-Guyon dans une atmosphère embuée

La fin d’après-midi qui affichait un ciel aux gris somptueux nous vit à Auvers-sur-Oise, dont la renommée de la petite église doit beaucoup à Vincent Van Gogh !

131001_210  Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Ciel d’automne en Ile-de-France

La petite église d’Auvers est représentative du style de « reconstruire le Moyen Age » cher au XIXe siècle !

131001_194 Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

A la croisée du transept un clocher carré typique des édifices de l’Ile-de-France

Une chapelle fort obscure abrite une belle Vierge en pierre qui fut abattue et jetée dans l’Oise pendant les désordres révolutionnaires, mais retrouvée par miracle à la fin du XIXe siècle !

Un peu trop restaurée elle témoigne quand même de l’élégance aristocratique de la statuaire du XIVe siècle

131001_228-232  Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Vierge à l’enfant du type déhanchée en vigueur au XIVe siècle

Un chapiteau historié sur lequel Samson déchire le lion et fait s’écrouler le temple des Philistins est le seul vestige de l’église romane primitive

131001_256  Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

« Quoi de plus doux que le miel et de plus fort que le lion » Histoire légendaire de Samson sur un chapiteau roman

Nos pas nous conduisirent presque inconsciemment vers le petit cimetière en haut de la ville…

131001_189  Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Un peu d’émotion, hors le pèlerinage touristique !

Puis notre route, en soirée, s’orienta vers Asnières-sur-Oise sous un ciel magnifiquement argenté

131001_190  Ballade d'automne dans le Vexin - De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Ciel de soir d’automne en Ile-de-France

La suite de la balade nous a amenés à l’abbaye de Royaumont …Donc à suivre …

4 comments to Balade d’automne dans le Vexin – De Mantes-la-Jolie à Auvers-sur-Oise

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>