Categories

Balade d’automne dans le Vexin – L’abbaye de Royaumont – Première partie

L’abbaye de Royaumont, monument situé dans le Val d’Oise, proche de Paris, se découvre avec bonheur dans un écrin d’eau et de verdure qui accentue le charme un peu languissant de ces insignes vestiges historiques

131002_022  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Entrée majestueuse du site de Royaumont

L’abbaye royale de Royaumont, fondée au début du XIIIe siècle par la volonté de Saint Louis, fut construite selon la règle de Citeaux, qui prônait une stricte simplicité de l’architecture exempte d’ornementations considérées comme trop ostentatoires

131002_358  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Le « bâtiment des pères » entièrement restauré dans un style gothique du XIXe siècle

Ce monastère cistercien cher à Saint Louis et doté par lui de bénéfices importants accrus au fil des temps, servant aussi de nécropole pour les enfants du roi, connut bien des vicissitudes et subit nombres de transformations au cours de son histoire

131002_365  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Le miroir d’eau du canal

Du monastère florissant pendant l’époque médiévale, il ne subsiste que quelques bâtiments fortement remaniés au fil des temps et même reconstruits dans un style gothique qui doit tout à la fin du XIXe siècle

Le déclin de l’abbaye amorcée à l’époque classique se poursuivit pendant la Révolution, pour devenir un site industriel textile, les bâtiments abritant successivement une filature de coton, puis une manufacture de tissage et enfin une usine d’impressions sur étoffes

131002_055  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Ruines des neuf travées de l’église abbatiale adossées au mur mitoyen du cloître

La destruction de la grande église abbatiale en 1792 permit, avec les pierres récupérées, d’édifier les maisons pour les ouvriers de l’usine textile !

131002_070 Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Les oculis de l’église abbatiale n’encadrent plus que le ciel

Un pan de l’édifice, une partie d’une tourelle de l’escalier du transept qui permettait d’accéder à la galerie du triforium et aux combles de l’église échappa curieusement à la démolition, restée debout, isolée au milieu des tronçons de colonnes, elle nous a irrésistiblement fait penser à un crayon géant !

131002_036  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

La tourelle rescapée haute de 40 mètres

Le plan de l’église abbatiale est restitué au sol avec des fragments de colonnes indiquant les dimensions de l’édifice original, les chapiteaux préservés, au décor végétal stylisé, sont empreints de la sobriété du gothique cistercien

131002_077  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Bases des colonnes d’une nef de 106 mètres de longueur

La société bourgeoise du XIXe siècle qui avait une prédilection pour les ruines romantiques venait se divertir dans les bâtiments de l’abbaye reconvertis en résidence mondaine, le mélange des genres, occupations industrielles au milieu de vestiges médiévaux devait plaire pour le charme de l’imprévu !

131002_067  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Les tronçons de colonnes situent l’emplacement du chœur

Les Cisterciens s’établissant à Royaumont dans un environnement marécageux durent l’assécher, maîtrisant l’énergie hydraulique ils apportèrent l’eau nécessaire à la vie monastique en canalisant deux rivières entourant le site

131002_343  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Le bâtiment ancien des latrines transformé à l’époque classique en logement pour le prieur et en orangerie

Une grande communauté de moines avait nécessairement besoin de latrines, le bâtiment dit des latrines était traversé par un canal sur toute sa longueur qui permettait aussi d’évacuer les eaux usées des cuisines

Quand l’abbaye fut transformée une filature au début du XIXe siècle, le bâtiment abrita une grande roue hydraulique, une autre roue toujours en place servait à remonter l’eau d’un puits

131002_339  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

L’ancien canal d’évacuation toujours en place

L’ancienne sacristie, utilisée auparavant pour ranger les vêtements et les objets liturgiques, abrite une petite statuaire de provenances diverses

131002_133  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

L’ancienne sacristie et son petit musée

Plus que de grandes représentations à l’esthétique maîtrisée, des figures religieuses candides…

131002_086  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Le mariage mystique de St Catherine – Bois sculpté, polychromé et doré – XVIe siècle

… reflètent à la perfection l’expression d’une foi populaire, telle qu’elle s’est exercée bien au-delà des siècles médiévaux

131002_104  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

La Vierge et St Jean – Bois polychrome – Picardie – XVIe siècle

Un sculpteur inspiré a su rendre, en œuvrant sur deux statues rescapées vraisemblablement d’une Piéta, les expressions d’une douleur pleine de dignité

131002_107  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Détail – La Vierge

Les cuisines de l’abbaye ont été plusieurs fois remaniées, l’architecture aux quatre colonnes massives supportant les voûtes, en est sobre mais doit beaucoup à la reconstruction du XIXe siècle

131002_172  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Les cuisines de l’abbaye en contrebas du cloître

Les cuisines communiquaient avec le réfectoire par un guichet où les moines venaient chercher les plats, la grande salle divisée en deux nefs a été occupée pendant des décennies par les activités liées au site industriel, ateliers d’outillage pour la filature de coton, fourneaux, séchoirs et même une forge !

131002_202  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Le réfectoire des moines pendant l’installation inopportune d’une équipe de tournage

A la fin du XIXe siècle, le monument de nouveau consacré à la vie religieuse a été restauré, les parties détruites ont été reconstruites, les voûtes remises à neuf, l’architecture typique de l’ordre cistercien a retrouvé son élégance première à l’exception des grandes baies garnies de vitraux percées dans les murs pour laisser pénétrer la lumière

131002_211  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Le sol du réfectoire – Restitution en 2003 des carreaux du XIIIe siècle

Suite aux recherches archéologiques récentes, les sols ont retrouvé leur dallage refait à l’identique de manière artisanale…

131002_207  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Décors médiévaux d’une matrice de bois sur de l’argile, carreaux au glacis à l’identique après cuisson

…et la chaire du lecteur qui animait les repas des moines par des lectures pieuses a retrouvé sa place bien que sa décoration doive plus au style troubadour qu’au pur gothique cistercien !

131002_193  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

La chaire du lecteur sur un mur du réfectoire

Une très belle Vierge allaitant l’Enfant dite « Vierge de Royaumont » installée dans une niche des cuisines, témoigne de la qualité et du style aristocratique de la statuaire du XIVe siècle en Ile de France

131002_173-184  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

La « Vierge de Royaumont » – Pierre – 1,30 m de haut – Fin du XIVe siècle

Marie couronnée porte un long et ample voile-manteau enveloppant dont le drapé oblique vient rejoindre les plis droits de la robe s’épanouissant au sol, la silhouette élégante, élargie au niveau des hanches par les deux pans retombants du voile, caractérise les sculptures des ateliers parisiens

131002_176  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

« Virgo Lactans » – Représentation du « type allaitant » en faveur dans les ateliers parisiens des XIVe et XVe siècles

Le visage serein de la Vierge, le geste calme retenant le lange de l’enfant à la vive attitude, la relation pleine de tendresse entre la mère et son fils soulignent, à cette époque, une recherche nouvelle dans la représentation naturaliste de la figure humaine et des émotions qui l’animent

131002_230  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

« La Vierge Reine du Ciel » – Flandres – Début du XVIe siècle – Détail de la Vierge

Une tapisserie qui a conservé des coloris assez éclatants malgré le passage du temps, illustre la gloire de la Vierge dans l’orthodoxie du temps, célébrée comme « Reine du ciel » elle est accompagnée par les trois Vertus théologales

131002_224-232  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

A la mode princière du début du XVIe siècle !

Les somptueux vêtements et le soin accordé aux parures des figures allégoriques ne diffèrent guère des personnages des tapisseries illustrant la vie seigneuriale des cours princières de l’époque

131002_227  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Une Vertu dans une robe d’écarlate

Le mur du réfectoire abrite un mausolée rescapé de la destruction de l’église abbatiale, beau morceau de sculpture baroque à la française par un artiste habitué aux pompes versaillaises

La représentation emphatique du héros sensé avoir expiré sur le champ de bataille est bien trompeuse car, 47 ans avant la réalisation de l’ambitieux monument, le général était mort d’apoplexie tranquillement dans sa demeure située alors au sein de l’abbaye !

131002_189  Ballade d'automne dans le Vexin - L'abbaye de Royaumont

Antoine Coysevox – Henri de Lorraine, comte d’Harcourt, expirant dans les bras de la Victoire – 1711

Le domaine de Royaumont est une fondation qui loue ses espaces pour toutes sortes de manifestations culturelles, c’est sans doute à ce titre que le jour de notre visite, une équipe pléthorique de techniciens de l’audiovisuel branché enregistrait une séquence des « Guignols de l’info » mettant en scène le pape dans une situation sensée être hilarante

Il était nécessaire évidemment d’avoir une toile de fond monacale pour enregistrer à maintes reprises cinq secondes de dérision !

L’abbaye se déploie autour d’un cloitre lui aussi restauré sinon reconstruit…Ce sera l’objet du prochain article…

2 comments to Balade d’automne dans le Vexin – L’abbaye de Royaumont – Première partie

  • Méresse

    bonjour, superbes photos, continuons à redonner vie à ce passé riche par les arts et la culture, je suis une amoureuse inconditionnelle de notre histoire de France, merci.

    • chambre.des.couleurs

      Merci beaucoup, je partage votre prédilection pour un passé national fort glorieux, même si je m’intéresse à d’autres cultures évidemment
      Royaumont est à découvrir et même si ce monument est un parfait exemple de reconstructions successives, il restitue quand même un pan non négligeable de notre passé historique

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>