Categories

Japon – Automne à Arimatsu – Capitale du Shibori

Japon – Voyage à Arimatsu : 1 | 2 | 3 | 4

La ville d’Arimatsu doit sa création en 1608 au Tokaidô

121106_461 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Place devant la gare – Expression contemporaine en souvenir du Shibori qui fit la fortune de la ville !

Le Tokaidô, route de la Mer Orientale, est la grande route qui reliait Tôkyô la nouvelle capitale de l’ère Edo à Kyôto l’ancienne ville impériale

121106_250 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Sur la route du Tokaidô, mur typique de pisé et de bois sur un soubassement de pierres courant le long d’une rue dans le quartier historique

C’était la meilleure route, très fréquentée, que le gouvernement des Tokugawa à partir du XVIIe siècle, entretenait pour faciliter l’administration du pays

121106_409 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Antique lanterne de bois utilisée comme panonceau publicitaire -un peu branlant !- pour vanter la spécialité du magasin : le shibori bien sûr !

Réputée pour ses paysages admirables, elle longeait les belles côtes du Pacifique, puis traversait des passes montagneuses, ménageant des haltes réputées pour leurs produits régionaux – déjà ! – tout au long de son parcours, stations décrites dans les manuels touristiques illustrés de l’époque !

121106_456 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Une rue banale à Arimatsu à la nuit tombante mais l’antique Tokaidô passait bien ici !

Les déplacements des seigneurs feudataires, les Daimyô, avec leur cortège comprenant de nombreux serviteurs, les commerçants et les voyageurs faisant du tourisme la parcouraient dans les deux sens et l’empruntaient tout au long de l’année

DSC08725-1JPG Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Hiroshige – La station sur le Tokaidô de Narumi-Arimatsu – 1832-1834

Le long de la route  s’échelonnaient 53 stations, espacées d’environ 4 km entre elles, Arimatsu pris place entre deux relais comme Chaya (maison de thé) halte supplémentaire afin de permettre aux voyageurs de se reposer en prenant simplement le thé

DSC08725-2JPG Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Détail de l’estampe – Type de boutique du XIXe siècle restée inchangée de nos jours

Les 53 stations du Tokaidô ont été illustrées dans nombre de séries d’estampes par les plus grands artistes, et cela jusqu’au début du XXe siècle, Utagawa Hiroshige en étant le plus célèbre, le relais de Narumi-Arimatsu renommé pour le shibori est en bonne place !

Hiroshige Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Hiroshige – Station du Tokaidô Narumi-Arimatsu avec ses tissus shibori exposés sur des perches le long de la route – 1855
Estampe du département japonais du British Museum

On raconte qu’un certain Takeda Chyokurô constata que des ouvriers arrivant de la région de Kyushu pour travailler sur le chantier du château de Nagoya, arboraient autour du cou les Tenugui (petites serviettes) en coton teintes en shibori…

Kunisada Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Kunisada – La station Narumi-Arimatsu avec une démonstration de shibori ! – Vers 1848
Estampe du département  japonais du British Museum

…il eut alors l’idée de reproduire cette technique sur des textiles comme souvenirs touristiques pour les voyageurs s’arrêtant à Arimatsu et à Narumi, deux relais du Tokaidô proches l’un de l’autre

121106_443 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Magasin « Imasu ya » – Dans cette boutique resté inchangée, les rouleaux de tissus sont toujours déroulés sur les tatamis devant la clientèle

Le succès de ses textiles obtenus par la technique de shibori lui permit d’obtenir l’exclusivité de cette méthode de teinture pendant les XVIIIe et XIXe siècles

121106_445 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Imasu ya – Antiques commandes de rouleaux de tissus pour kimonos en shibori masquant une porte intérieure du magasin

Bien qu’Arimatsu perdit son monopole à la toute fin de l’ère Edo, elle resta un centre actif pour la fabrication et la vente de kimonos teints avec cette méthode

121106_440 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Imasu-ya – Palanquin ancien, semblables à ceux qui parcouraient le Tokaidô, hissé en haut d’un mur du magasin

La ville actuelle alterne blocs d’habitations sans grâce au béton omniprésent…

121106_241 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Automne encore flamboyant à Arimatsu

…et petits magasins désuets affichant des vêtements bien vieillots…

121106_202 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Magasin de vêtements à l’occidentale mais confectionnés en coton shibori

…authentique charme de la province au Japon !

121106_201 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Détail du Noren (rideau de porte) marqué shibori au rendu très graphique sur fond d’indigo

Arimatsu ponctue ses quartiers résidentiels de quelques magasins modernes, dont le principal attrait est de proposer des textiles  teints en shibori

121106_282 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Façade moderne du magasin Hisada

Le beau magasin Hisada à Arimatsu expose nombre de petits articles uniquement en shibori et dans une vaste gamme de couleurs, mouchoirs, Furoshiki et étroites ceintures pour kimonos

121106_273 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Furoshiki – Carré de tissu en Shibori acheté chez Hisada avec spécimen du même tissu lié avant teinture

Du bon usage d’un Furoshiki en shibori pour emmener son O’ Bentô pour un petit repas !

121117_143 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Le même dans son utilisation !

Petits tissus-échantillons de shibori un rien touristiques mais à des prix très abordables…

121106_275 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Dans le magasin Hisada offre prosaïque de shibori !

…tandis que la maison-mère installée dans une élégante demeure ancienne tient le négoce de luxueux kimonos Gofuku ya (vêtements à la japonaise)…

121106_226 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – La demeure Hisada, marchand en kimonos traditionnels

… en shibori évidemment, mais aussi en d’autres techniques de teinture toujours en vigueur dans le Japon contemporain

121106_219 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Une fois franchi le portail au niveau de la route, quelques marches amènent vers la grande demeure nichée dans un petit jardin en contrebas

Les enseignes déployées des magasins sont toutes en tissu et en shibori naturellement, la mention « Arimatsu shibori » est le leitmotiv incontournable partout dans la ville !

121106_216 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Magasin Hisada et son enseigne …en shibori !

Le long des rues, de petits temples bouddhistes de quartier, accolés étroitement à des sanctuaires shintoïstes, syncrétisme religieux depuis longtemps la norme, se pressent entre des maisons particulières, situations tout à fait communes dans toutes les villes du Japon

121106_263 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Petit temple bouddhiste Jizô-dô dédié au très vénéré Bosatsu Jizô

Une ancienne histoire de statue de Jizô transpirant, signe évident de l’annonce d’une épidémie, et d’une effigie en pierre du même Jizô portée sur le dos d’un bonze pendant son périple jusqu’à Arimatsu …

121106_255 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Statue du Bosatsu Jizô  devant le temple de quartier

…témoignent d’une crédulité populaire pour des signes sensés expliquer les incohérences des temps, superstitions ne se différenciant pas d’autres croyances sous d’autres latitudes

121106_266 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

La haie d’un bout de jardin particulier a cédé une place à un petit sanctuaire shinto !

Quelques photos prises au hasard dans la ville… Fenêtres ou vitrines…

121106_385 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Surprise d’un Log Cabin revisité en shibori !

…ou le shibori comme dénominateur commun à Arimatsu !

121106_382 Japon - Voyage à Arimatsu - Capitale du Shibori

Arimatsu – Le passé ouvre sur l’avenir !

Le quartier des maisons anciennes, rare au Japon, sera le but de la prochaine promenade …

————————
Japon – Voyage à Arimatsu :

centre historique de la teinture Shibori
Capitale du Shibori
Le quartier ancien des négociants en shibori
Le sanctuaire shintô Arimatsu Tenmansha

4 comments to Japon – Automne à Arimatsu – Capitale du Shibori

  • merci Marie-Claude
    et @ bientôt !

  • Françoise Boissier Aurenty

    Que j’aime me promener avec vous dans ce Japon si lointain, et grâce à vous plus proche.Merci Marie Claude, et joyeux Noël !

    • chambre.des.couleurs

      Françoise, vous connaissez ma prédilection pour les textiles qui m’amène finalement à une autre approche du pays visité…
      J’aime ainsi aller à la découverte sans but précis que celui de la surprise et de l’émerveillement du quotidien
      Votre remarque m’autorise à penser que mes articles arrivent à restituer un peu de cette réalité, merci !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>