Categories

Archives

Paris – Salon l’Aiguille en fête 2014 – Porte de Versailles – 1ère partie

Paris – Salon l’Aiguille en fête 2014 : I | II | III | IV

Un nouveau salon qui, à l’époque de la « théorie du genre », laisserait pantois le moins acharné des doctrinaires abrité dans les rangs supérieurs de notre belle république !

Chaque fois que je me rends dans un Salon de loisirs créatif, j’écoute surtout les réflexions saugrenues ou intrigantes des visiteuses plus que je ne regarde les stands et cette année j’ai bien eu l’impression de retomber une nouvelle fois en enfance !

DSC09002 Paris – Salon l’Aiguille en fête 2014

Les petites souris d’Odile Bailloeul sont bien attendrissantes mais une centaine de la gent trotte-menu frise l’overdose !

Une enfance illusoire, remplie de poupées, pantins et peluches candides en tissu ou en laine voués à combler une solitude imposée ou à adoucir un quotidien morose, sous les soupirs énamourés des futures couturières

La tendance de tous les créateurs aux « modèles exclusifs », conscients que l’être humain a besoin de tendresse, était de proposer des kits pour confectionner soi-même des jouets de tous styles, mais surtout du plus puéril

D’autres stands affichaient de gentils animaux anthropomorphisés semblables aux illustrations niaises de certains livres destinés aux enfants

DSC09011Paris – Salon l’Aiguille en fête 2014

Décoration-trophées pour chambre d’enfants ? ou porte-manteaux ? ou simplement passe-temps rigolo ?

La broderie se partageait entre des modèles « en gamme unique » (Choices) de points comptés où s’ébattent fées, anges, lutins et autres personnage de Fantasy chers à l’enfance toujours, et entre des sujets à broder tellement basiques que l’on s’étonne qu’on puisse les vendre en kit !

DSC08986 Paris - Salon l’Aiguille en fête 2014 - Porte de Versailles

Aucun sujet, même les plus improbables, n’échappe aux logiciels de points comptés

Encore beaucoup de belles laines cette année, les stands rivalisant dans l’emphase pour vendre des « fibres naturelles les plus nobles » (Fée des mailles), des « marques authentiques », « des fournitures haut de gamme » (Luce Smits) ou encore des tricots « chics et intemporels » (Houppelande) et autres qui donnaient pourtant l’impression de sortir tout droit de magazines des années 1960 !

Heureusement quelques notes d’humour venaient tempérer tant d’emphase comme sur le stand « Les Chaussettes orphelines » où la laine recyclée à partir de chaussettes esseulées collectées chez des particuliers permet de créer des kits à tricoter originaux

DSC09289 Paris – Salon l’Aiguille en fête 2014

Ravissante mise en scène de non moins classiques accessoires tricotés

Toujours des tissus « tendance et inédits » ( Cristell G.Design) pour créer son propre quilt ou pour reproduire comme délassement les géniales « créations uniques » (Couture confiture) que les boutiques proposent en kit

Le Japon toujours à l’honneur bien sûr avec des « Sushi Rolls » ! (JM Quilt & Art) mais une fois passé par l’imaginaire de l’oncle Sam, il n’en reste que des fadaises où les plus beaux fleurons artistiques incompris sombrent dans un kitsch consternant

DSC09291Paris – Salon l’Aiguille en fête 2014

Panneau à matelasser ou du rêve pour midinette

Au milieu des stands débordant d’un « festival de petites babioles » (Lin et l’autre) de breloques et de fanfreluches destinées à « customiser toutes vos créations » (Ki Sign), se démarquait de la belle tapisserie aux laines d’Aubusson avec des modèles raffinés à l’inspiration puisée dans des planches d’herbiers ou dans des miniatures orientales avec un goût très sûr

DSC09006 Paris - Salon l’Aiguille en fête 2014

« La Route de la laine » – Loisir haut de gamme avec des laines coûtant 6 € les 10 grammes mais la qualité a un prix

La couture facile expliquée aux débutantes c’est génial ! Surtout quand la petite robe mythique de vichy rose, symbole de la jeunesse affranchie des films des années 1950, sera toujours la plus belle pour aller danser

DSC09014 Paris – Salon l’Aiguille en fête 2014

Atelier « S’habiller comme au cinéma » – Deux époques, deux élégances

Au-delà d’une certaine nostalgie vestimentaire un brin ringarde de notre vieille Europe, des femmes Palestiniennes exposaient modestement et avec tellement d’empathie pour les visiteuses admiratives de somptueuses robes brodées

DSC09271Paris - Salon l’Aiguille en fête 2014 - Porte de Versailles

« Femmes palestiniennes, d’une broderie à l’autre » – Robe traditionnelle de Cisjordanie

Femmes dont la vie difficile en camp de réfugiés n’empêche pas de s’adonner plus de 10 heures par jour à la broderie minutieuse de robes en rêvant à d’improbables festivités

DSC09273 Paris - Salon l’Aiguille en fête 2014 - Porte de Versailles

Plastron de la robe merveilleusement travaillé au point de croix

Robes de coton noir brodées au point de croix dans des rouges profonds à la façon traditionnelle…

DSC09277 Paris - Salon l’Aiguille en fête 2014 - Porte de Versailles

Plastron de robe – Centre d’activités féminines d’un centre de réfugiés de Cisjordanie

…ou encore de la fantaisie avec des fils acryliques brillants plus facile à se procurer sans doute dans leurs conditions difficiles mais dont le travail témoigne toujours d’une grande virtuosité

Reportage-ici- sur l’exposition de broderies du Moyen Orient

DSC09280 Paris - Salon l’Aiguille en fête 2014 - Porte de Versailles

Plastron de robe avec ajouts de perles dans un goût plus oriental

Quelques exposants délaissent les fournitures de grande distribution et font l’effort de se différencier de leurs concurrents en proposant des matériaux originaux …

DSC09308 Paris - Salon l’Aiguille en fête 2014 - Porte de Versailles

« Namaste Sathi » – Fibres écologiques en provenance du Népal pour des ouvrages valorisant l’authenticité

…travaillés artisanalement dont aucun artifice bébête ne vient troubler la beauté naturelle

DSC09304 Paris - Salon l’Aiguille en fête 2014 - Porte de Versailles

« Namaste Sathi » – Soie recyclée, chanvre, ramie, ortie au naturel ou dans de sobres teintures végétales

J’ai juste craqué sur le stand de « Mayakodhago & Namasté Sathy » (Amour du fil en népalais) notamment pour une pelote de chanvre teint en indigo

140215_013 Paris - Salon l’Aiguille en fête 2014 - Porte de Versailles

Modestes achats de pelote de chanvre teint à l’indigo, petite pelote de fil d’ortie et écheveau de soie japonaise et  deux coupons de brocart de obi pour kimono

Je passerai pudiquement sous silence le stand « Neuilly Emmaüs » qui vendait des bouts de chiffons à des prix délirants avec le ton rogue des dames patronnesses, engeance qu’on croyait à tout jamais disparue

N B : les expressions que j’ai mises entre guillemets sont, bien entendu, les slogans des exposants !

Le prochain article visitera les expositions d’artistes en Art textile « aux formes aussi variées que les millions de formes animales ou végétales qui se sont développées sur notre planète » (Communiqué de presse un rien lyrique) Ouf !

Cela donne envie n’est-ce-pas ?
————————
Paris – Salon l’Aiguille en fête 2014 :

* Porte de Versailles – 1ère partie
* Exposition « l’Art textile en liberté
* Exposition de la guilde des brodeuses anglaises
* Exposition de kimonos Meisen

22 comments to Paris – Salon l’Aiguille en fête 2014 – Porte de Versailles – 1ère partie

  • Arlette

    Visite de l’aiguille en fête sans bousculade mais avec humour
    J’ai toujours été effarée de voir la course à l’ouverture des portes des salons ??? le salon allait il disparaitre ? les stands se fantomiser ??ce qui me fait penser à l’ouverture du super marché le matin avec Papy et Mamy prêts à en decoudre accrochés à leur caddy !!
    Poupées et bestioles en tout genre n’étant pas ma tasse de thé j’ai fait exception pour une Tilda, pour ma petite fille.. lui demandant si elle aimait, précaution à prendre avant d’offrir, elle me dit <>la chose était dite !!
    Encore merci M.Claude pour cette visite

    • chambre.des.couleurs

      Arlette, je n’y suis jamais allée à l’ouverture pour les raisons que vous mentionnez
      Mais la bousculade du samedi dans la matinée, seul moment où je pouvais m’y rendre, était quand même impressionnante surtout avec les énormes sacs à dos, les poussettes et les caddies en folie !
      Et à Paris la courtoisie n’est pas de rigueur !
      J’espère que vous me suivrez, Arlette, dans la suite de la visite

  • Arlette

    la réaction de ma petite fille est zappée ? elle m’a dit ah oui c’est une poupée pour vieilles …

    • chambre.des.couleurs

      D’après ce que j’ai entendu et ce que je vois sur les blogs, ce sont des poupées pour les femmes plus qu’adultes, le prétexte de coudre pour les enfants est du boniment
      Mais, Arlette, vous devez être dans les exceptions !

  • J’aime beaucoup ce reportage, lucide … comme d’habitude. On peut dire si on est indulgent « si ça leur fait du bien , ça ne fait de mal à personne »… sauf peut-être à ceux et celles qui créent on va dire « autrement » pour ne pas encore passer pour outrecuidante et à l’image de l’art textile et de la création …Je note dans les noms évoqués celui de quelqu’un qui m’avait demandé de faire des kits avec ses tissus et qui prétendait connaître et apprécier mon site…Je vois que cette personne a réussi à percer, cela me réjouit toutefois. On dira aussi « il en faut pour tous les goûts » …je sais par expérience -et je ne suis pas la seule!- qu’encourager à créer est beaucoup plus difficile ! Alors on propose des choses dans l’air du temps (en période de crise on aime la régression!) grigris contre (ou pour) les bobos !Mais merci de montrer aussi et si bien les oeuvres « sans artifice bébête » .

    • chambre.des.couleurs

      Mais oui, Jacqueline, et cela fait marcher le commerce, c’est bien ce qu’on m’assène ici et là…Alors tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !
      Si ce n’est le désappointement de voir le mot « création » mis à toutes les sauces, même les plus ridicules et même les plus inavouables…

  • Françoise Boissier Aurenty

    Je n’ai eu que deux fois l’occasion de me rendre dans un tel salon, je n’ai pas été convaincue: trop d’offre et en même temps un conformisme affligeant.Je n’ai rien acheté à Aiguille en fête que deux écheveaux de soie à broder, rangés ensuite dans une boîte, en attendant l’occasion.J’avais repéré aussi le stand de Eurojapan qui proposait de belles étoffes, pas kitsch du tout, et des kits de broderies qui me semblaient (mais je ne possède là aucune référence solide) d’un style assez authentique.Pour l’exécutante que je suis, c’était suffisant.Depuis, j’ai fait deux sacs et un coussin, que j’aime bien.
    J’avais été dégoûtée par le concours de vitesse des tricoteuses.Franchement, si là aussi la vitesse s’impose …
    En conclusion: bof …

    • chambre.des.couleurs

      Nous partageons donc, Françoise, le même sentiment mais j’aime aller, quant à moi, dans ces salons pas uniquement pour critiquer, comme on se targue de m’en faire le reproche, mais pour humer l’air du temps
      Euro Japan Links n’était pas présent sur ce salon, heureusement pour mes finances, car je craque toujours pour leurs tissus à chaque fois !
      Par contre, grosse déception pour les autres stands japonais qui proposaient soit des tissus criards à grosses fleurs soit des beaux tissés modernes mais à des pris fort peu raisonnables, quant à la Japonaise proposant des kits de Sashiko aux dessins très basiques le tissu de base en faux indigo était inadéquat
      C’est cela l’expérience des Salons de loisirs créatifs !

  • Coucou Marie-Claude !

    Ah, j’aime enormement les petites souris !!!
    J’aurais eu des tentations, je sens….

    Bisous !

    • chambre.des.couleurs

      Ah ! Vraiment Flo ? Mais voilà, les souris sont à coudre…il suffit d’acheter le kit en boutique…Et c’est effectivement bien dans le style Kawaï

  • Le chanvre indigo me donnerait presque l’envie de me remettre au tricot ! Mais où trouverais-je le temps ? Et la ramie qui ressemble finalement au lin, tout en étant une grande ortie, est maintenant en pelotes ? Je n’en connaissais que les tissus ! Alors, Marie Claude, tu as trouvé quand même des pépites !…
    J’attends ton reportage sur l’art textile, très peu de blogs en parlent… et ta version m’intéresse au plus haut point !

    • chambre.des.couleurs

      Chère Katell, que j’ai eu la même pensée en voyant ces fibres naturelles ! Et j’ai craqué ! Oh juste un peu…et je sais où en retrouver !!!
      L’exposition sur les artistes textiles m’a laissée vraiment perplexe mais tu sais que je suis une irréductible traditionnelle

  • anne-marie

    Bonjour

    Je suis plutôt d’accord avec vos commentaires ; personnellement je ne me donne jamais la peine de m’arêter sur ces fameux stands ou expositions qui me semblent complètement farfelus. Par contre j’ai adoré l’exposition de broderie or de la guilde anglaise et je suis tout simplement désolée que personne n’en parle : évidemment, là il y a un vrai travail de recherche, de technique et d’imagination.Rien que pour voir cela, j’ai été heureuse d’aller à l’aiguille en fête, même s’il était difficile d’apprécier les détails des oeuvres exposées dans ce long tunnel sombre. J’espère donc que vous en ferez un article car cette exposition mérite qu’on en parle vraiment.

    • chambre.des.couleurs

      Ah ! vous aussi, avez apprécié cette exposition ! J’y suis restée longtemps à m’abimer les yeux avec ce peu de lumière dans ce boyau sombre , lieu de passage où l’on était bousculé …Mais cela devait être voulu
      Oui, le reportage est prévu !
      J’espère, Anne Marie, que vous continuerez à me suivre

  • anne-marie

    Merci pour votre retour. Oui je viens de temps en temps mais je laisse rarement des commentaires sur les blogs que je visite (très vilaine habitude, je sais) mais là compte-tenu de ce que j’ai pu lire depuis que je viens vous rendre visite à l’occasion, je me suis dit que vous aussi aviez pu apprécier ce magnifique travail.

    • chambre.des.couleurs

      Merci Anne-Marie, comme je ne suis pas une de ces blogeuses (quel mot horrible !) à quémander des commentaires, j’apprécie d’autant plus ceux qu’on veut bien me laisser car ils prolongent le plus souvent, et de manière pertinente, mes articles
      Les réflexions ou les souvenirs personnels que suscitent mes reportages, de la part des personnes qui me lisent, sont toujours dignes d’intérêt

  • Dominique FERREBOEUF

    « le stand « Neuilly Emmaüs » qui vendait des bouts de chiffons à des prix délirants avec un ton rogue des dames patronnesses, engeance qu’on croyait à tout jamais disparue »

    ouaf, ouaf, ouaf ! j’en ris toute seule au bureau et je pense à ma visite chez Emmaus à côté de chez moi. J’y ai rencontré des vendeuses charmantes (compagnons Abbé Pierre)parlant très peu le français mais n’hésitant pas à m’accompagner dans un autre bâtiment jusqu’à la caisse, le tout dans un décor digne de Zola.Mais « dans la boue » j’ai déniché des pépites. Merci Emmaüs.
    J’ai eu l’occasion d’aller à l’Aiguille en Fête il y a quelques années, rush indescriptible le matin et en journée mais dès 16H les autobus de patcheuses rentrant à la maison le salon était beaucoup plus calme. J’ai dévoré des yeux les expositions et fait le plein d’idées et de motivation renouvelée pour le patch. C’est surtout ce que j’y recherche.

    Merci pour votre visite commentée et j’attends avec impatience la suite du feuilleton et peut-être quelques photos?

    • chambre.des.couleurs

      Je comprends que les dames très comme il faut de « Neuilly Emmaüs » avaient à cœur de récolter de l’argent pour leurs pauvres mais il y a l’art et la manière de trouver des fonds…
      Je pense que le fait de proposer à 49 € un petit col crocheté mais tâché était moins que raisonnable pour sensibiliser le public à faire un geste humanitaire
      La suite de l’article avec photos arrive..Merci, Dominique, de votre patience

  • DESPRES NICOLE

    Bonjour, je viens de lire tous ces commentaires et je suis bien d’accord dans l’ensemble, j’ai raté le stand MAYAKODHAGO et pourriez vous me dire (si vous le savez) où je peux me procurer ces produits? il n’y a pas de site…… Merci par avance, moi j’ai adoré le stand de Catherine BIHL, c’était tellement beau et imaginatif, différent de ce tout que l’on peut voir à l’habitude, ces joloris coloris ocres.hum un régal!!!!!!

    • chambre.des.couleurs

      Le couple du stand Namaste Sathi n’a pas encore de site de vente par correspondance en effet, c’est en projet mais pas pour cette année…je n’achète chez eux qu’une fois par an, au moment du Salon
      Les « Imageries orientales » de Catherine Bihl étaient en accord, il est vrai, avec le thème du Salon
      Nicole, je pense que votre commentaire aurait dû se retrouver sur l’article de 2015 !

  • ce stand est toujours d’ actualité le chanvre et la soie sont de pures merveilles, as tu travaillée ces fils? moi je suis allée au salon cette année j’ ai craqué aussi pour le chanvre naturel et la soie il y avait une magnifique tunique a réaliser, le chanvre n’ est pas aisé a crocheter!! a bientôt biz

    • chambre.des.couleurs

      Disons que mes essais de crochetage avec des fils de chanvre n’ont pas été très positifs ! Je réitérerai l’expérience …peut être…

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>