Categories

Archives

Japon – Printemps à Kyôto – Autour du Tenryûji – Arashiyama – IV

Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Le site d’Arashiyama
autres articles : I | II | III | IV

Au Japon, les temples et autres musées ferment leurs portes généralement vers 16h30, il reste du temps avant que ne tombe la nuit, pour se promener encore en admirant sur le chemin du retour…

140331_449 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV - Cerisiers et bambous

Arashiyama – Si les temples s’enorgueillissent de leurs cerisiers…

…le soleil couchant qui nimbe de rose les cerisiers par-delà l’enceinte des sanctuaires

140331_107m Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV - Cerisiers et bambous

…chaque maison en orne sa porte !

Le complexe du Tenryûji fermé, les touristes désertent cette partie de la ville et quand les magasins du quartier ne tardent pas à imiter les temples voisins, les Jinrikisha, pousse-pousse que l’on devrait plutôt appelé tire-tire ! amènent leurs derniers clients à destination

140331_466 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

Quartier d’Arashiyama – En cette soirée frisquette, on remise les ombrelles !

Ce moyen de locomotion remis à l’honneur pour balader à présent les touristes me laisse perplexe surtout quand les jeunes gars musclés qui exercent ce pénible moyen de subsistance peinent toujours à expliquer que tirer au-delà d’un certain poids est vraiment une tâche impossible

140331_475 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV - Cerisiers et bambous

Fort à faire pour balader les touristes aux formes opulentes !

Chacun sait que les esprits malins profitent de la nuit pour envoûter les âmes vulnérables, les Chimaki, amulettes de protection suspendues au-dessus de la porte des maisons sont chargées de repousser les êtres mal intentionnés

140331_242 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

Charme porte-bonheur pour la protection des maisons pendant toute une année
Amulette en bambou confectionnée pendant la grande fête de Gion à Kyôto

Tout autour de l’enceinte du complexe des temples, de petits sujets de piété populaire veillent et accordent protection aux passants

140331_472 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

L’enceinte extérieure se veut encore sacrée

Le très répandu Bosatsu Jizô sama est la vedette incontestée des bords de route et de chemin !

140331_470 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV - Cerisiers et bambous

Jizô sama comme protecteur des enfants et des voyageurs

Chikurin no michi, le bois de bambous d’Arashiyama est un passage obligé pour tout touriste qui visite Kyôto mais les va-et-vient bruyants pendant tout le jour n’incitent guère à s’y attarder, même si en plein été le lieu devient un havre de fraîcheur

140331_476 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

La « forêt » de bambous d’Arashiyama

Cette fois, nous arpentâmes ce lieu assez captivant à la nuit tombante dans une atmosphère devenant plus insolite au fur et à mesure du déclin de la luminosité

140331_491Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

Une voûte végétale surprenante tout au long de la promenade

Quand la lumière blanche et froide s’accrocha encore à la cime des hauts bambous et des arbres, nous foulâmes, devenus seuls, le chemin obscurci en ralentissant nos pas pour profiter de ce sentiment de plénitude que la nature octroie mais qu’en ce lieu, notre imagination revêtait d’étrangeté

140331_484 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

La lumière devient diffuse au travers des bambous

La nuit tombée, le silence devint absolu à l’exception de temps en temps de quelques bruits furtifs, tout proches de nous, dans la haie…

140331_503 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

L’obscurité s’épaissit…

…c’est alors que mon époux qui a toujours aimé, comme tous les Japonais, les histoires fantastiques, s’est mis à me narrer d’étranges évènements qui se seraient passés dans les forêts impénétrables de son Tôhoku natal !

140331_502 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

…presque la nuit

Récit bien en situation, juste propre à me donner un petit frisson d’inquiétude délicieuse…dissipé très vite…la « forêt » de bambous ne courant que sur à peine 500 mètres !

140331_110m Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

Arashiyama – A la nuit tombée, le long de la Hosugawa, en deçà du pont Togetsu

Cette journée de printemps se termina, un peu transis par la brusque chute de température, en traversant promptement le grand parc Kameyama, sans cesser d’admirer les innombrables cerisiers qui se laissaient plutôt deviner dans la nuit tombée

140331_507 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

Parc Kameyama – Délicatesse sur fond bleu de nuit

Dans les endroits très touristiques, il est devenu habituel de jouer à l’esbroufe pittoresque avec de violents spots projetés sur les délicats cerisiers au printemps ou les érables en automne, ce qui ne manque pas de ravir les amateurs de techniques sensées magnifier la nature

140331_115m Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

Rendu fantastique peut-être… mais combien dénué de mystère !

J’avoue mon peu d’empressement à admirer ces artifices toujours plus ahurissants et j’ai encore la nostalgie des seules lanternes de jardin où la flamme tremblotante des bougies animaient la nuit d’une atmosphère mystérieuse favorable aux émois et aux rêves

140331_124m Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Arashiyama – IV

Arashiyama – Dans le jardin d’un luxueux hôtel de style japonais traditionnel

Quelques jolies filles en kimono défileront dans le prochain article !
————————
Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Le site d’Arashiyama :

I – Arashiyama
II – Le Tenryûji
III – Le Kôgenji
IV – Autour du Tenryûji

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>