Categories

Japon – Printemps à Kyôto – Défilé de Kimonos

Nishijin ori Kaikan, centre de tissage Nishijin, est renommé pour ses informations sur les précieux tissages de soie Nishiki ori, dont l’industrie est installée à Kyôto depuis le XVe siècle

Las, le centre est plutôt un grand magasin de souvenirs pour touristes pressés, les démonstrations de tissage étant fort succinctes et les textiles vendus sous ce nom ne sont que de jolies soies imprimées !

140330_066 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Jolie fille et splendide kimono !

Le centre est surtout connu pour proposer contre une somme modique la transformation, le temps de quelques heures, de n’importe quelle touriste en nipponne presque authentique !

Chaque jour, de jeunes mannequins revêtues de différents styles de kimonos défilent devant les amateurs de belles photos ! Nous n’avons pas boudé notre plaisir !

140330_069 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Furisode – La longueur des manches varie entre 115 et 105 cm

Les kimonos Furisode très colorés aux longues manches sont portés exclusivement par les jeunes filles lors de la fête célébrant leurs 20 ans, le jour de leur majorité, ou encore pour des réceptions officielles ainsi que pour des cérémonies où l’élégance est de rigueur

140330_068 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Furisode – Motifs fleuris de couleurs vives aux dégradés de nuances subtiles

Quand une jeune femme porte ce kimono aux longues manches le jour de son mariage, ses invitées quant à elles doivent avoir un vêtement aux manches plus courtes !

140330_070 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Obi – Nœud de ceinture portée seulement par les jeunes femmes
Brocart de soie Nishiki ori avec tissage de fils d’or

Les motifs imprimés et brodés de ce type de kimono sont très hauts en couleur et se déploient sur toute la surface du vêtement en dessin continu

140330_039 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Furisode plus sobre pouvant être porté par de jeunes femmes

Ces kimonos et leurs accessoires se révèlent très onéreux, il n’est pas rare qu’une location prenne le relais de l’achat par les parents, car les occasions de porter de tels kimonos ne sont pas très fréquentes

140330_037 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Furisode au subtil dégradé de couleurs tendres

Les ornements de coiffure, barrettes soutenant de longues grappes de fleurs sont réservés exclusivement aux jeunes filles

140330_052 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Hômongi aux délicates teintes de bleu et rose avec un Obi de brocart

Les kimonos Hômongi sont les kimonos de cérémonie des femmes un peu plus âgées qui les portent lors des mariages, des soirées habillées ou encore pour se rendre à des manifestations culturelles

140330_056-2 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Obi en brocart de soie avec l’Obijime, cordon de soie décoratif servant aussi à maintenir la ceinture

Les motifs teints ou peints à la main se concentrent le plus souvent sur une épaule, puis descendent au bas des manches pour venir ensuite décorer le bas du vêtement

140330_056  Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Hômongi en soie classiquement teint avec des motifs de fleurs en Shibori

Les kimonos Iromuji en damas de soie sont des vêtements semi-formels…

140330_049 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Kimono Iromuji – Rinzu, damas de soie

…leur couleur discrète en fait des vêtements pour tous les jours, cette sobriété élégante leur permet d’être portés pour faire des visites sans protocole comme pour se rendre à une cérémonie du thé par exemple

140330_048-2 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Obi en soie damassée aux motifs tissés de style ancien

Les kimonos sont d’une grande diversité, et désignent le statut de la femme qui les porte selon sa condition sociale, son âge et son sens de l’esthétique !

140330_048 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Ensemble très élégant mais plutôt revêtu par des femmes âgées
Le Juban, kimono de dessous, bleu pâle apporte une discrète touche de couleur

Les couleurs et les motifs décorant les kimonos varient selon les saisons, les vêtements ornés par les dessins pastels de fleurs du printemps, pruniers et cerisiers ne se porteront pas en automne, moment où seront préférés des couleurs plus sourdes avec chrysanthèmes et feuilles d’érable rouges

140330_029 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Harmonie sur les blancs cassés du kimono et de l’obi…

Les kimonos sont toujours revêtus par dessus un Juban, kimono de dessous, blanc pour les vêtements de cérémonie, aux teintes pastel ou plus vives pour ceux de tous les jours

Même si on ne peut voir ce kimono de dessous qu’à l’échancrure du décolleté, au bas des manches ou le pan entrouvert lors de la marche, ils apportent à la tenue une note de raffinement supplémentaire

140330_028-2jpg Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

…avec juste la touche discrètement colorée du col du Juban, le kimono du dessous

Les kimonos unis laissent une plus grand latitude dans le choix de l’Obi qui doit par sa couleur et ses motifs rehausser un vêtement qui, selon les circonstances, pourrait être jugé trop sobre

140330_028 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Obi dont le cordon Obijime est décoré avec un Obidome, bijou autrefois discret , maintenant assez voyant !
Cet Obi est de plus garni de petites pendeloques perlées

J’ai une grande prédilection pour les kimonos plus modernes aux larges rayures dont un Obi à motifs géométriques accentue encore le côté très graphique de l’ensemble

140330_030 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Le nœud de l’Obi est plié dans la forme la plus courante pour être porté quotidiennement

L’Obi, dont la longueur peut aller jusqu’à 4 mètres sur une largeur de 33 cm est difficile à nouer si la personne qui le choisit n’en a pas une certaine pratique, souvent une aide supplémentaire est nécessaire afin de le disposer parfaitement

140330_022 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Kimono Tsumugi tissé en soie
L’Obiage jaune apporte un contraste apprécié avec la couleur sombre de l’Obi

L’Obi s’accompagne de divers accessoires afin de le maintenir bien en place, plusieurs cordons sont nécessaires ainsi que l’indispensable Obiage, petite ceinture de teinte vive, souvent en Shibori, dont les pans noués viennent au-dessus de l’Obi en apportant à celui-ci une touche de couleur fort appréciée

140330_023 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Cette forme de nœud de l’Obi est réservé généralement aux jeunes filles

La municipalité de Kyôto, pour inciter les jeunes gens à porter le vêtement traditionnel offre périodiquement le transport gratuit dans les bus de la ville à toute personne habillée en kimono !

Ce printemps, l’entrée au château de Nijô, au jardin de Heian Jingu entre autres, étaient gratuite pour toute personne se présentant en kimono

140330_098 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Jeunes filles chinoises en kimono avec un nœud d’Obi tout fait qui se glisse prestement dans la ceinture !

Mon époux, en voyant des jeunes femmes habillées de kimonos, notre appartement à Kyôto jouxtait une boutique de location, était très surpris de les voir se comporter étrangement, amples mouvements des bras, marche à grand pas en perdant leurs Zori, les sandales appropriées indispensables au port du kimono, et en réajustant un sac à dos au-dessus de leur Obi !

140408_411 Japon – Voyage de printemps 2014 – Kyôto – Défilé de Kimonos

Jeunes touristes chinoises en Furisode de location s’apercevant que le port du kimono est affaire de pratique !

Nous en avons enfin compris la raison en entendant nombre de touristes chinois, homme et femme qui déambulaient en ville habillés avec ces kimonos de location !

Tenues considérées plus comme des déguisements que du port de vêtements soulignant la distinction de celles qui les portent

Il est regrettable de penser que c’est le prix à payer pour que ce vêtement traditionnel et tous les artisans qui œuvrent à sa création, continue à subsister

12 comments to Japon – Printemps à Kyôto – Défilé de Kimonos

  • Sylvie Barrière

    C’est vrai qu’il est dommage que ces magnifiques vêtements servent de déguisements…il en est de même pour nos jolis vêtements régionaux d’un autre âge que l’on ne voit plus que dans des spectacles folkloriques ou en déguisements! Il n’y a que les amishs qui gardent leurs costumes traditionnels…mais je ne suis pas sûre que ce soit réellement bien! Heureusement que les musées conservent de beaux exemplaires de toutes ces tenues…c’est tellement beau! Merci pour ce joli défilé aux tons changeants…A bientôt. Sylvie63.

    • chambre.des.couleurs

      Oui Sylvie, les musées des traditions populaires sont souvent forts intéressants
      Au Japon, le kimono est rarement porté de nos jours, trop contraignant dans la vie moderne mais il est revêtu au moment des fêtes et des cérémonies comme un vêtement « normal », on est loin en effet du folklore !
      Les femmes qui portent encore le kimono sont plus nombreuses à Kyôto que partout ailleurs, c’est dans cette ancienne capitale que le raffinement s’exprime avec le plus de hardiesse

  • très jolis tous ces kimonos
    biz isa

  • J’ai un faible pour celui « plutôt revêtu par les femmes âgées » -ça tombe bien !
    mais tous sont très beaux et c’est expliqué très clairement, comme d’habitude.

    • chambre.des.couleurs

      Merci Jacqueline, il y aurait encore beaucoup à dire sur ce sujet presque inépuisable des textiles au Japon ! Quelques autres articles à venir …

  • Françoise Boissier Aurenty

    J’arrive de Bavière où le costume traditionnel est porté en de multiples occasions, même par les jeunes.Evidemment il n’est pas question de comparer les vêtements bavarois, un peu ridicules il faut le dire, avec ces kimonos d’une élégance transcendante que vous nous montrez ! Néanmoins, il y a peut être un même respect,un attachement au passé et à une identité bien définie, tout ce qui fait défaut chez nous et de plus en plus.

    • chambre.des.couleurs

      Quand je suis au Japon, je constate que l’attachement et le dévouement à leur pays sont des leitmotiv généralement partagés par tous les Japonais et que certaines valeurs de dignité et de probité ne sont pas encore dévaluées
      Les kimonos revêtus par les étrangers et considérés comme des déguisements heurtent la sensibilité des gens pour qui s’habiller ainsi n’est pas du folklore évidemment

      Chère Françoise, votre observation sur la Bavière rejoint celle que j’avais faite en Autriche, dans le Tyrol, où pour aller à la messe, les femmes revêtent les robes à corselet si seyantes et quand les hommes aux belles jambes portent leurs culottes de peau… Ah Là Là … j’aime !!!

  • arlette deighton

    Encore le Japon mystérieux avec ses codes vestimentaires, codes qui existaient dans nos provinces codes oubliés
    Les tissus sont magnifiques,personnellement je n’oserais jamais porter en déguisement une telle merveille
    Je me souviens lorsque j’étais en Corée les robes portées par les femmes, où les codes existaient encore, le niveau social (ça !!)la saison les occasions etc et , lors d’un voyage « souvenir » bien plus tard , plus de robes colorées aux tissus transparents , même les mariées portaient des robes occidentales, c’étaient elles qui semblaient déguisées, il y avait quelque chose d’étrange,
    Un reportage éblouissant

    • chambre.des.couleurs

      Merci Arlette, s’habiller en kimono avec tous ses accessoires coûte très cher car on ne peut se contenter d’un seul kimono qui varie selon les circonstances, les saisons, l’âge…et puis ce n’est pas un vêtement adapté à la vie moderne…Mais quand même des femmes le revêtent et pas seulement pour des exceptions culturelles comme en Corée
      Même les jeunes, dans ma belle-famille, le portent avec plaisir et à Kyôto, les femmes font leurs courses en dehors des quartiers touristiques, habillées en kimono …C’est le charme de Kyôto !

  • Monique

    bé j’suis encore là…c’est trop riches en connaissances et trop beau à voir…

    • chambre.des.couleurs

      Oui, les kimonos restent toujours un régal pour les yeux ! Peut être plus encore quand on en connait les codes…
      Merci Monique d’être sensible à mes petits articles

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>