Categories

Archives

Japon – Printemps à Kyôto – Heian Jingû – I –

Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingû
autre articles : I | II | III | IV

Balade dans le quartier Est de Kyôto vers le sanctuaire Heian Jingû (ou temple shinto inspiré de l’époque Heian – 794-1185)

140408_001 Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Vue imprenable sur la tour de Kyôto !
Prise de notre fenêtre au 7°étage de la Karasuma gojô, la 5 ème avenue !

Promenade très matinale au départ de la station de métro Higashiyama ou Montagnes de l’Est, dont le nom seul situe ce quartier de Kyôto, pour profiter des berges encore calmes de la petite rivière Shirakawa dont le cours est dûment canalisé tout au long de son parcours au travers de la ville

140408_002 Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

La calme rivière ombragée de saules pleureurs dans la lumière du petit matin

Dès que l’eau, fleuve, rivière ou canal traverse une ville, un charme indéfinissable opère…

140408_004 Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Petit pont commun sur la Shirakawa

…l’observation des maisons du bord de l’eau, les ponts et les passerelles augmentent l’attrait de la flânerie

Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Au bord de l’eau, mélange épatant de maisons de tous styles

Comme  la visite du sanctuaire shinto et de ses jardins promettait d’être longue, il nous a été impossible de résister à nous munir d’un en-cas acheté sur le chemin

140408_004m Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Fabrique « Gion manjû » où sont confectionnés les gâteaux composés de riz mochi

Justement, au détour du chemin, nous avons trouvé, tout à fait par hasard ! une petite fabrique de différents gâteaux traditionnels élaborés sur une base de riz mochi, une variété de riz blanc, fourré d’Azuki, une pâte de haricots rouges sucrée

140408_007m Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Fabrique vieillotte peut-être mais à l’hygiène irréprochable
Les grands plateaux en bois servent encore à livrer la production de gâteaux

Ce fabricant possède d’ailleurs une jolie boutique dans le quartier de Gion pour commercialiser ses gâteaux, mais la rusticité de la vente proposée à l’entrée de la fabrique nous a enchantés !

140408_079m Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Ohagi – Pour ce gâteau, c’est le riz mochi qui est entouré d’Anko, la pâte sucrée de haricot rouge Azuki
Gâteaux dégustés dans le jardin du sanctuaire shinto

Même si le chemin en ligne droite épargne les touristes des fatigues excessives, les petits détours souvent négligés valent souvent la peine de s’égarer quelque peu…

140408_015m Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

La Shirakawa sous les Sakura du printemps, les fleurs de cerisiers…

…surtout quand, sur le parcours, la floraison des cerisiers en est exubérante

140408_010m Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

…tout au long de son cours

Il est fort agréable de marcher le long des berges, de franchir la rivière sur de fragiles passerelles afin de s’assurer qu’au delà de la fraîcheur cristalline de l’eau peu profonde, l’autre côté ne présente pas une vue encore plus belle  !

140408_015 Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Fragilité printanière

Promenade calme appréciée des riverains dont les habitations disparaissaient sous l’abondance d’un printemps à l’évanescente blancheur

140408_007 Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Il faut s’imprégner de la beauté des Sakura dont la floraison est si éphémère

Des maisons anciennes au style composite où le bois vieilli s’accommode bien de murs blanchis traditionnellement à la chaux ont la particularité d’être à la fois magasin et habitation

140408_012m Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Magasin d’antiquités spécialisé dans de précieuses céramiques chinoises qui s’exposent à l’aise dans la maison d’habitation du propriétaire !

Nous arrivons en vue de Heian Jingu

140408_018m Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Grand pont rouge enjambant la Shirakawa dont les berges accueillent aussi des cerisiers roses

Une promenade en bateau sur la rivière nous a beaucoup tentés mais devant la longue file d’attente due à l’afflux des touristes en ce printemps radieux, nous avons dû renoncer, le temps gagné sera dévolu de façon plus satisfaisante à la visite proche des jardins

140408_020 Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

La floraison des cerisiers fait oublier quelque peu le béton tapissant les berges de la Shirakawa

Juste après avoir franchi le Keiryu bashi, le grand pont rouge, un imposant Torii construit en 1929 sous l’ère Shôwa, nous domine du haut de ses 24 mètres de béton armé laqué de rouge

140408_019 Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Le Torii dont la poutre supérieure couvre  presque les 34 mètres d’envergure

Le grandiose portail signale que le parcours amenant à l’entrée du sanctuaire se situe en terre sacrée

140408_026 Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingu

Du Torii à la porte monumentale du sanctuaire shintô un jour de soleil ardent

La suite de l’article sera placée sous le signe du rouge éclatant !
————————
Japon – Printemps 2014 – Kyôto – Heian Jingû :

IHeian Jingû – I –
II Heian Jingû – II –
III Les jardins du Heian Jingû – III –
IV Autour de Heian Jingû – IV

12 comments to Japon – Printemps à Kyôto – Heian Jingû – I –

  • fanfan 64

    que c’est beau………..
    on sent la sérénité……….
    merci

    • chambre.des.couleurs

      Merci de me lire si attentivement…j’espère que vous apprécierez la suite de la visite de ce sanctuaire vraiment impressionnant!

  • Quand les cerisiers en fleurs ont en fond le ciel bleu, c’est merveilleux ! Et toujours ta prose nous accompagne pour cette belle balade…
    Merci !

    • chambre.des.couleurs

      Ah oui, chère Katell, ce fut une belle journée…Le lendemain un vent aigre soufflant des montagnes nous a glacés jusqu’aux os ! Ce printemps au Japon oscilla entre ces deux extrêmes mais les cerisiers étaient bien beaux !

  • quel plaisir de vous retrouver Marie-Claude pour cette promenade
    merci et à bientôt

  • michele

    je vous lis avec grand plaisir et quand je peux je relis certains articles . Avec vous je voyage et apprends et aussi je change ma façon d’envisager les evenements . merci chere inconnue pour cet apport
    cordialement
    michele

    • chambre.des.couleurs

      Michèle, quel plaisir de recevoir un tel écho à mes petits articles !
      Par mes pérégrinations en terre lointaine, je continuerai donc à vous emmener en voyage !

  • Catherine

    Nous voici repartis pour un beau voyage. J’attends la suite en rouge avec impatience.
    Bonne soirée !

  • Françoise Boissier Aurenty

    Bonjour Marie Claude ! c’est une joie de vous retrouver et de mettre à nouveau mes pas dans les vôtres.Kyôto, vile mythique pour moi, et les images que vous nous offrez ne peuvent qu’alimenter mes rêves…Qu’elle est jolie cette claire rivière, avec ces vieilles maisons de bois et ces cerisiers en fleurs sur les berges.Vous avez bien raison: un cours d’eau en ville ajoute beaucoup de charme , comme une respiration, un lien avec l’extérieur, un remède contre l’oppression du « trop »- de bâtiments, de gens, d’agitation.
    Un rappel aussi d’un monde plus libre, même si l’eau est canalisée …
    Mille mercis de nous rappeler tout cela et bien plus encore.
    Amitiés de Françoise

    • chambre.des.couleurs

      Merci beaucoup Françoise ; ma période de lassitude et d’hésitations à poursuivre ce blog ayant pris fin, je suis ravie de renouer le dialogue avec les personnes me faisant le plaisir de me suivre aussi fidèlement que vous, chère Françoise !

      Si Kyôto, ancienne capitale, est désespérément laide et bruyante et ne présente aucun charme en tant que ville moderne, (cf. ma première photo !) elle ménage heureusement bien des surprises ! Il suffit de se perdre dans quelques vieux quartiers et surtout dans les jardins des temples et autres sanctuaires qui sont heureusement innombrables ! Là, il est possible de retrouver le Japon tel qu’on le rêve !
      Et comme j’ai une fâcheuse tendance à verser dans le passéisme, c’est évidemment cet aspect là que j’essaie de montrer avec le plus de bonheur !
      Beaucoup d’autres villes japonaises au passé moins prestigieux gardent pourtant encore des quartiers anciens qui n’ont pas à rougir de la comparaison, ce sera l’objet d’autres articles à venir…

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>