Categories

Gâteau aux fruits d’été – Le fraisier

J’adore les fraises, c’est mon fruit de prédilection !

140616_002 Gâteau aux fruits d'été - Le fraisier

Pas les grosses fraises aqueuses venant d’Espagne, qui doivent tout à l’industrie chimique, ni les gariguettes et autres Mara des bois dont les noms si évocateurs ne remplissent pas leurs promesses de goût… moi je ne jure que par les fraises cultivées au Nord de Paris ! et vendues par un maraîcher sur mon marché hebdomadaire

140609_014 Gâteau aux fruits d'été - Le fraisier

Bien que ces fruits ne soient pas calibrés et encore un peu terreux, leur goût reste incomparable

Mon fils étant né au mois de juin, son gâteau d’anniversaire a toujours été le fraisier, gâteau que je confectionne depuis des années avec le plus de légèreté possible

Exit donc la maïzena, la pâte d’amande industrielle, la gélatine, les colorants, les sirops et glaçages écœurants, les quantités excessives de sucre, qui accompagnent le plus souvent la recette du fraisier

140616_004 Gâteau aux fruits d'été - Le fraisier

Ingrédients pour la génoise :

  • 100 g. de farine à gâteaux type 55
  • 1 cuil. à café de levure
  • 90 g. de sucre blond de canne
  • 5 oeufs
  • 1 cuil. à soupe de vanille liquide
Ingrédients pour la crème :

  • 250 ml de crème fraîche liquide
  • 50 g. de sucre glace
  • Du jus de framboises pour imbiber la génoise(framboises brisées surgelées chez Picard)
Tous les ingrédients se trouvent en boutique bio, guère plus chers qu’en grande surface
  • Battre les 5 blancs d’œufs en neige ferme avec un soupçon de sel
  • Mélanger les 5 jaunes d’œufs avec le sucre et la vanille en fouettant jusqu’au blanchiment
  • Ajouter la farine poudrée de levure et mélanger à la spatule
  • Verser le mélange dans les blancs en neige en soulevant la pâte délicatement
  • 30 mn. au four thermostat 180 °
  • Battre la crème liquide dans un récipient très froid (mis au congélateur quelques dizaines de minutes au préalable)
  • Ajouter le sucre glace en plusieurs fois jusqu’à l’obtention d’une Chantilly bien ferme
  • Imbiber la génoise coupée en tranches avec le jus des framboises additionné d’un peu de sucre glace pour ôter la trop grande acidité des fruits
  • Disposer les fraises sur la Chantilly
  • Mettre au frais pour plusieurs heures
  • Poudrez le dessus d’un voile de sucre glace juste avant de servir

Et c’est tout !

140616_004 Gâteau aux fruits d'été - Le fraisier

Les fraises n’étant pas calibrées, et les tranches de  génoise pas « rabotées », mon fraisier tangue plus vers la rusticité que vers les belles photos sur papier glacé des livres de pâtisserie

Pendant la dégustation de ce fraisier, je surprends souvent mes convives à lorgner sur le reste du gâteau en supputant leurs chances d’en avoir une part supplémentaire !

Je pense que c’est ce qu’on appelle un dessert réussi !

Le prochain article relatera quelques jours dans un Ryokan, l’auberge traditionnelle au Japon

14 comments to Gâteau aux fruits d’été – Le fraisier

  • Emery Martine

    Admirative et reconnaissante pour vos partages . Bien à vous . Martine.

  • Marie-Claude,
    Merci pour la recette, je vais l’essayer…
    Quant aux fraises, je vous invite à venir découvrir les fraises des maraîchers angevins,
    aussi vendues sur les marchés,celles qui poussent en bord de Loire, vous pourriez changer d’avis sur les garriguettes et autres…
    De plus à Angers, vous pourriez visiter la Tapisserie de l’Apocalypse au château,
    Le Chant du Monde de Jean Lurçat, à l’Hôpital Saint-Jean, et actuellement vous avez une
    exposition Europe-Asie (plusieurs Japonais)au musée de la Tapisserie contemporaine!!
    Bonne journée…

    • chambre.des.couleurs

      Merci Élisabeth, mais je ne parlais en l’occurrence que des fraises trouvées dans les supermarchés de ma banlieue parisienne; je peux vous assurer que les couteuses gariguettes proposées n’ont strictement aucun goût, mon marché quant à lui se fait le champion des fraises espagnoles, hélas
      Je connais Angers pour l’Apocalypse justement, j’en ai gardé un souvenir si vif que je ne rechignerai pas à m’y rendre de nouveau… l’automne doit être beau en Anjou, même sans fraises !

  • Françoise Boissier Aurenty

    Mmiam! je vais essayer cette belle recette qui ne semble pas trop compliquée à réussir-Savez vous que je fais très souvent le gâteau aux pommes dont vous avez expliqué la fabrication il y a un certain temps.Grand succès en particulier auprès de nos petits enfants…Je l’ai essayé avec des poires, c’est bien aussi. Et j’ajoute souvent un peu de liqueur de fruits ou du rhum.Bref, on se régale et c’est grâce à vous.
    Bonne journée Marie Claude.

    • chambre.des.couleurs

      Eh Bien ! J’en suis ravie, chère Françoise ! Le gâteau pommes-poires est un grand classique chez moi aussi !
      Mon fraisier est très simple à faire mais il déconcerte quelque peu les « becs sucrés », dans ce cas il suffit d’ajouter un peu plus de sucre dans la Chantilly

  • hum! merci pour la recette
    ici les fraises de Plougastel et des fraises bio dans un hameau tout près d’ici
    bon je vais recopier la recette…mais ce sera pour une grande occasion alors(rires)
    à bientôt Marie-Claude

  • GAUTIER

    Toujours intéressée par vos  » japonaiseries  » et votre art pour les raconter, aujourd’hui hui, je suis intéressée par, devinerez quoi…votre fraisier que je vais me dépécher de faire. Je ne sais pas si je dois avoir honte, mais tant pis….

    • chambre.des.couleurs

      Ah, Françoise, que j’aime votre franchise ! Et je pense qu’il n’est jamais honteux d’affirmer ses convictions
      Je vais publier d’autres recettes de gâteaux alors puisque je trouve un tel écho bienveillant chez mes lectrices !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>