Categories

Japon – De Fukushima à Nagano – Voyage d’hiver en train dans les Alpes japonaises – I – Tadami sen

autre articles : I | II | III | IV | V | VI

Un périple de deux jours qui nous permit, de préfecture en préfecture et de train en train de faire un petit voyage au cœur de l’hiver japonais, 8 trains et 3 autocars furent ainsi mis à notre disposition à cette occasion !

140327_048 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Petit matin neigeux dans les Alpes japonaises

Nous quittâmes Nihonmatsu au centre de la préfecture de Fukushima en train local empruntant une partie de l’ancienne Tôhoku Hansen, la ligne principale qui, il y a un demi-siècle, menait dans les régions les plus septentrionales du Japon

J’ai emprunté cette ligne lors de mes premiers séjours dans les années 1975, une véritable expédition à cette époque où plus de 10 heures de train séparaient Tôkyô d’Aomori !

140326_023 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Au petit matin, entre Nihonmatsu et Koriyama dans la préfecture de Fukushima
Au loin s’élève la chaîne de montagnes du parc national Bandai-Asahi

Un deuxième train local nous permit de rejoindre la région d’Aizu située plus à l’Est au pied d’une chaîne de volcans, dont le mont Bandai est le plus beau fleuron

Au froid vif et sec de Nihonmatsu, au fur et à mesure de l’avancée vers les montagnes, se succédaient les paysages enneigés, Bandai san, un volcan qui fit parler de lui il n’y a pas si longtemps, barrait tout l’horizon

140326_037 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Les rizières sous la neige au pied du majestueux Bandai san culminant à 1819 mètres
Vues du train, les pistes de ski sont bien présentes

Halte à Aizu Wakamatsu, la gare depuis laquelle nous empruntâmes Tadami sen, la ligne Tadami du nom de la ville au terminus, notre troisième train local nous emmenant à la découverte des Alpes japonaises

140326_056 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Le printemps monte à l’assaut de la gare d’Aizu Wakamatsu
Plus agréable à observer que nos horribles tags habituels !

Ayant un peu de temps avant d’embarquer, nous fîmes quelques emplettes dans la gare, petits rouleaux de tissus à rayures en coton artisanal (le patchwork n’est jamais loin quand je voyage !) spécialités de gâteaux et de Soba de la région

140326_066 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Devant le regard attentif des voyageurs, le Sobaya san, l’artisan qui confectionne les Soba, imperturbable, continue son travail

Justement, le restaurant populaire situé dans la gare proposait sa spécialité de Soba, les nouilles de sarrasin faites sur place, à déguster simplement servies dans un bouillon chaud

140326_067 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Chaque portion de Soba, soigneusement préparée, attend la commande d’un voyageur qui pourra se restaurer en quelques minutes

Nous ne pûmes résister à cet attrait et en 10 minutes, le temps d’attente pour prendre notre train, nous avalâmes très vite cette gourmandise saine et légère

Les gares ne proposant, généralement, que de la restauration bas de gamme, nous nous félicitâmes de nous être laissés tenter !

140326_008m Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Soba succinctement servi avec quelques rondelles de blanc de poireau comme accompagnement

Les représentations des célèbres Aka Beko, vaches rouges, jouets offerts autrefois aux enfants, la couleur rouge symbole de vie était censée les protéger contre les maladies et les épidémies, sont devenues emblématiques de la région d’Aizu

La petite vache fétiche est connue depuis le milieu de l’époque Edo mais devint vraiment populaire au début du XXe siècle quand elle fut élue meilleur objet d’artisanat populaire de tout l’Est du Japon

140326_057 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Une grande Aka beko nous accueille sur le quai de la gare d’Aizu Wakamatsu

La petite vache en papier mâché laquée de rouge ou en bois est un hommage à la courageuse petite vache ayant transporté sans faiblir, dit la légende, les poutres de bois pour l’édification d’un célèbre temple bouddhiste de la région de Fukushima

140326_049 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

« Mata koransho » Venez encore [dans notre région] est le slogan en dialecte régional apposé un peu partout
Aka beko, la mascotte d’Aizu, se promène dans le train de la ligne Tadami

 Le but de notre voyage était donc de parcourir Tadami sen, la ligne ferroviaire, reliant l’Est de la préfecture de Fukushima au nord de celle de Niigata, puis de prolonger le périple jusqu’à la préfecture de Nagano située dans la partie Hida sanmyaku, le Nord des Alpes japonaises

140326_072 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

En gare d’Aizu Wakamatsu, le train local qui nous emmena à travers les paysages enneigés de la ligne Tadami

Sanmyaku, les chaînes montagneuses du centre du pays sont nommées de façon populaire « Alpes japonaises », suivant l’appellation que leur donna un missionnaire anglais au début du XXe siècle

140326_076 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Quittant Aizu Wakamatsu, la ligne franchit Aga gawa, la grande rivière Aga dont les 210 km irriguent la région d’Aizu

La ligne Tadami longue de 135,2 km dessert en temps normal, c’est-à-dire en 4 heures, 38 gares de petites localités campagnardes, dans des régions peu densifiées en effectuant 6 trajets par jour sur une unique voie ferrée

140326_138 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Une seule voie ferrée longe d’immenses et sombres forêts de cryptomères

Tadami sen fut crée au début de l’ère Showa, au moment où le Japon, comme par le passé, continua par des travaux d’envergure à désenclaver les régions montagneuses

140326_143 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Tadami gawa, la rivière Tadami sinue tantôt entre des gorges étroites…

Les travaux commencés en 1926 en même temps au Nord et au Sud de la ligne, se suivirent pendant tout le siècle et ce ne fut qu’en 1971 que les deux tronçons furent enfin réunis pour faire une seule et même ligne telle qu’elle circule aujourd’hui

140326_151 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

…tantôt s’élargit dans de petites vallées

Mais en 1972, au moment où le rail au Japon se transforma radicalement, les trains express très rapides…pour l’époque ! qui circulaient auparavant sur cette ligne et desservaient la région furent remplacés par des trains locaux

140326_147 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Cimetière sous la neige

A son tour, cette unique ligne est devenue déficitaire et le projet de l’abandonner au profit de la route reste toujours en suspens

140326_012m Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Contraste saisissant des pierres tombales d’un temple bouddhiste à moitié enfouies sous le revêtement neigeux

Mais comme les conditions climatiques pendant l’hiver rendent les routes difficilement praticables, le train reste encore le moyen le plus sûr pour les populations vieillissantes de pouvoir se déplacer

140326_173 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Un arrêt au début de la ligne, les « gares » ne sont souvent que de minuscules cabanes en bois !

Les trains de la Tadami sen, de novembre à mi-mai circulent d’ailleurs souvent de façon ralentie quand la neige s’accumule sur près de 3 mètres de haut en engourdissant la région

140326_257 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

La montagne en hiver, dans son isolement farouche, renforce son aspect quelque peu menaçant

Il arrive même que la ligne, au pied des montagnes, soit complètement paralysée en raison d’excessives chutes de neige

140326_038m Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

De petits villages s’éparpillent au pied des massifs montagneux

Si l’hiver et la neige rendent les moyens de transport aléatoires, les typhons amenant souvent d’abondantes pluies sont des phénomènes bien plus dévastateurs

140326_046m Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Place exigüe dans ces étroites vallées, les larges toits se serrent comme ils peuvent !

En juillet 2011, des pluies exceptionnelles causèrent bien des dégâts et firent s’écrouler une partie d’un pont du chemin de fer

140326_229 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Les toits en pente descendent très bas pour éviter l’accumulation de la neige verglacée
Beaucoup de toitures bleues apportent dans le paysage blanchi une note attrayante

La ligne depuis lors se scinde en deux parties, le trajet sur le tronçon de voie ferrée impraticable par le rail s’effectue en autocar

140326_259 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Sanctuaire Shinto ou maison paysanne aux parois de bois closes, difficile de départager tant les constructions se ressemblent

Prenant le relais pour un trajet de 27,6 km, un autocar dépose les voyageurs au bout de 50 minutes de route sinueuse, devant une gare située sur la deuxième partie de la ligne intacte, afin de terminer le voyage

140326_261Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

La ligne ferroviaire franchit les dépressions , Tadami gawa ici,  sur des passerelles métalliques et des ponts en béton

Neige et typhons sont des éléments redoutables mais il faut aussi compter avec les tremblements de terre venant perturber les conditions de transport !

140326_268 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Paysage grandiose un peu moins impressionnant dans les vallées habitées

En octobre 2004, le sol fut ébranlé à tel point que la ligne Tadami s’arrêta pendant 1 mois, le temps de vérifier d’éventuels détériorations sur quelques 113 km !

140326_270 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

En plein trajet, la voie ferrée s’interrompt  à cet endroit !

Arrivée à la coupure de la ligne, plutôt que de continuer, nous avions prévu de profiter de cette interruption obligée pour nous enfoncer plus avant dans la montagne et passer la nuit dans un village isolé !

140326_272 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Gare de Aizu Kawaguchi, terminus provisoire !

Dans la gare qui voit défiler 65 passagers journellement, afin d’attendre l’autocar nous emmenant vers notre destination villageoise, nous pûmes contempler une série de photos spectaculaires et romantiques !

140326_061m Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Une autre voie ferrée peut-elle être aussi poétique  ?
L’auteur de la photographie reste un inconnu

La gare d’Aizu Kawaguchi dessert Kaneyama machi, la ville de la montagne d’argent, petite bourgade d’un peu plus de 2000 habitants …

140326_276 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

La petite ville de Kaneyama enserrée par des massifs montagneux

…dont la rue principale compte jusqu’à trois restaurants très réputés dans la région !

140326_273 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Petit autocar desservant les hameaux de la région

En route pour 35 minutes de montée dans un paysage immaculé et féérique sur un itinéraire secondaire doté de tunnels car la ligne directe se révélait impraticable en raison de la neige tombée en abondance

140326_081m Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Coup d’œil dans le rétroviseur…dans le car, nous étions les seuls passagers !

Le chauffeur, impassible, garda une réserve toute japonaise, à la vue d’une Gaijin, une étrangère, venue faire du tourisme de façon improbable et en plein hiver !

140327_023 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

La route traverse des hameaux dont la neige, chaque jour, est soigneusement balayée

Nous arrivâmes enfin à Shôwa Mura, le village de Shôwa, où nous allions passer la nuit

140326_288 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Arrivée au village entre des congères de belle hauteur
Première impression en fin d’après-midi de Shôwa Mura sous une neige fine et glaçante

Nous avions choisi cette destination aucunement au hasard, un musée régional consacré à l’utilisation de fibres libériennes, unique en son genre, promettait d’être tout à fait intéressant !

140327_062 Japon - De Fukushima à Nagano - Voyage d'hiver en train dans les Alpes japonaises

Les rizières disparaissent sous l’épais manteau neigeux

Shôwa mura fera l’objet du prochain article… suite de nos aventures au pays des neiges !

Mata koransho !

————————
Japon – Printemps 2014 Voyage d’hiver en train dans les Alpes japonaises :
I – Tadami sen
II – Shôwa mura
III – Minshuku à Shôwa mura
IV – Karamushi à Shôwa mura
V – Un restaurant populaire à Kaneyama
VI – Fin du voyage

6 comments to Japon – De Fukushima à Nagano – Voyage d’hiver en train dans les Alpes japonaises – I – Tadami sen

  • isa debat

    quel périple , c’est superbe sous la neige
    bon dimanche
    biz isa

    • chambre.des.couleurs

      Oui, Isa, c’était vraiment splendide mais qu’est-ce qu’il faisait froid ! Je ne regrette pas en tout cas le voyage…Si vous voulez me suivre encore…

  • quel beau voyage ! toujours l’impression d’y être un peu ! merci une fois encore.

  • Akiko Toriumi

    J’ai découvert par hasard votre site
    De ma recherche sur indigo.Alors je suis
    tombé les images du nord du Japon que je
    ne connais pas.Elles sont magnifiques et
    merci!!

    • chambre.des.couleurs

      Merci Akiko san, mes photos ne ressemblent pas aux clichés des magazines sur « Le Japon éternel », belles photos incontestablement…mais qui n’expriment rien que le talent de photographe de leur auteur !
      J’aime expliquer la vie quotidienne dans des régions peu touristiques en général, Aomori ken, Fukushima ken, c’est là le Japon que j’aime vraiment

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>