Categories

Archives

Voyage en Auvergne – suite – la route des églises romanes

Voyage en Auvergne – autres articles : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

La montée au Puy de Dôme pendant la nuit nous offrait Clermont Ferrand, la vision d’une scintillante vie à nos pieds

090919_456

Comme une broderie d’or sur le velouté de la nuit

La route des églises romanes commence à Clermont avec Notre-Dame du Port, modèle des églises auvergnates, sur la route du pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle

090919_407

L’étagement harmonieux du chevet et ses décorations polychromes

090919_408_b

Etoiles à 6 ou 8 branches, pour moi si familières !

L’Europe pendant tout le Moyen Age, loin d’être obscurantiste, toujours avide de nouveautés, voyait ses routes fréquentées par un trafic commercial incessant

Les pélerinages en tout sens et les voyages fréquents des architectes, sculpteurs, fresquistes favorisaient les échanges artistiques avec les régions traversées

Le décor de pierres polychromes, entre autres, influencé par l’ornementation mauresque de l’Espagne pas si lointaine, se retrouve comme un leitmotif sur les façades des églises romanes d’Auvergne

090919_382

Toit de tuiles coiffant les coupoles semblable à une coquille protectrice

Notre exploration du département du Puy de Dôme, passait par Royat, aux portes de Clermont-Ferrand, petite ville thermale assoupie, fière de son nouvel établissement « Royatonic » dont la piscine et ses cascades artificielles à la puissante odeur de chlore laissent planer des doutes sur le bienfait de ce genre de thermalisme !

090920_014

Royat, son église fortifiée et ses nouvelles constructions à l’assaut de la colline

Chemin faisant, mystère entrevu d’un château à l’abri de ses grilles, mais dont les fontaines n’auguraient que de l’étrangeté…

cimg3252

Le château de Cordès gardé par ses remparts de hêtres bien taillés

cimg3250-3251

Personnages peu amènes avec la mousse comme couvre-chef ! Fontaine du château de Cordès

Le village d’Orcival niché dans un vallon verdoyant serrant de près son église, manne touristique inespérée…

090920_190

Le bucolique village d’Orcival

L’église d’Orcival, l’une des perles de l’art roman auvergnat est une construction d’une sobriété assez rude mais d’une harmonie rare car aucun ajout postérieur ne lui a été infligé

090920_150

La sobriété des arcades et du beau clocher d’origine d’Orcival

L’Auvergne garde de cette époque de grands pélerinages, une exceptionnelle série de statues de Vierges à l’Enfant, beaucoup d’églises étant vouées à la dévotion mariale, culte recouvrant d’anciennes croyances en des déesses mères païennes

La vénération de vierges noires en est peut-être une survivance…

Bien que d’une facture assez fruste pour la plupart, émouvantes dans leur naïveté, elles restent admirables de sérénité et de force, dépassant le cadre de la foi chrétienne pour accéder à l’universel

La Vierge en majesté d’Orcival d’une beauté hiératique, offre au monde l’Enfant au visage si sérieux de petit homme tout en esquissant le geste de le retenir de ses grandes mains ouvertes

La statue est en bois recouverte d’argent et de vermeil, la cathèdre sur laquelle est assise la Vierge est un chef d’oeuvre d’orfèvrerie

C’est, pour moi, l’un des plus beaux témoignages de l’art roman

090920_126

La vierge en majesté d’Orcival

090920_122s

Trône de la Sagesse, symbole du Temple de Salomon, tout le symbolisme du Moyen Age

Toutes ces églises abritent des chapiteaux historiés pleins de verve

Des illustrations dans la pierre de l’histoire sainte bien sûr, la représentation des vices et des vertus mais aussi tout un bestiaire fantastique, tout ce qui préoccupait enfin l’homme du Moyen Age qui apprenait en « lisant » dans son église

090920_137

L’avare trainé en enfer, s’accroche encore à sa bourse !

Les paysages du Puy de Dôme, nouvelle Arcadie, reposants mais avec un air si vivifiant que nos têtes de pauvres citadins en étaient toutes étourdies !

 

090920_209

L’idylle entre la campagne et les volcans familiers

Les volcans omniprésents nous accompagnent tout le long de la route, tantôt en dos voluptueux de gros chat endormi, tantôt en nous laissant voir que l’assoupissement a succédé à des phases violentes dans un monde d’alors encore jeune

090920_2111

Les roches Tuilière et Sanadoire

Nous avons rencontré dans un village un vieux monsieur passionné de géologie vendant les pierres de ses trouvailles et intarissable sur son amour pour les volcans

Il nous a confié que son rêve secret serait de voir, enfin, une belle explosion de ses volcans chéris et qu’il voudrait mourir dans cette apothéose !

« Mon souhait a peu de chance de se réaliser heureusement  » ajoutait-il dans un grand sourire teinté de regret

091008_003

Souvenir d’Auvergne:de la lave de Volvic

———————————

autres articles « Auvergne » :

1. Voyage en Auvergne
2. la route des églises romanes
3. églises romanes
4. encore de l’art roman
5. Du Puy de Dôme au Cantal
6. D’Aurillac à Murat
7. De Saint Flour au Puy en Velay
8. Le Puy en Velay
9. Brioude
10. Auvergne fin

2 comments to Voyage en Auvergne – suite – la route des églises romanes

  • Katell

    Je suis très émue par l’art roman, plus proche de l’Homme que l’art gothique prenant l’assaut des Cieux… Quelle chance nous avons d’habiter un pays aussi riche et varié, quelques dizaines ou centaines de km nous dépaysent tant ! Mais un guide éclairé comme toi nous fait VOIR ce qu’on pourrait si aisément « louper »…

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>