Categories

Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – V – Expositions « Au fil de l’Orient » – Des minorités chinoises aux Ouzbek

autre articles : I | II | III | IV | V

L’exposition affichant des textiles ethniques venant en majorité de provinces de Chine était issue des collections de la boutique « La Cité interdite » installée à Carpentras

J’ai pris les notes qui nourrissent mes légendes auprès de la boutique de Carpentras, mais suite à une communication (en janvier 2017) venant d’un lecteur/spécialiste de tissus ethniques asiatiques il semble que nombre d’erreurs se soient glissées parmi elles, aussi les informations tangibles seront-elles les bienvenues !

150213_096-2 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Chine – Province de Guizhou – Toile de chanvre teinte en indigo – Détail

Des textiles venaient de la province de Guizhou, au sud de la Chine, région enclavée dans les montagnes, dont la seule économie rurale peine à apporter des ressources suffisantes aux nombreuses ethnies qui la composent

La diaspora de ces populations dans le reste du monde et notamment en Guyane française, est effective depuis de nombreuses années

150213_096 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Chine – Province de Guizhou – Toile de chanvre teinte en indigo
Batik – Motifs obtenus par réserve à la cire avant la teinture

L’ethnie Hmong que les Chinois nomment plutôt Miao est la plus nombreuse dans cette province de Guizhou considérée comme peu développée, leurs habitants faisant toujours figure de peuple « arriéré » aux yeux de la majorité des Han

150213_107 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Maonan – Couverture de mariage
La trame est en chanvre, le reste en coton

Les Miao, essentiellement des agriculteurs, vivent dans des villages compacts aux maisons serrées pour libérer le maximum de terres arables nécessaires à la survie de leurs différentes communautés

150213_108 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Détail des motifs tissés

Ces minorités Miao conservent encore quelques habitudes séculaires, les familles se composant de plusieurs générations se rangent sous l’autorité d’un chef de village et mènent cette vie communautaire pratiquée habituellement dans les régions défavorisées

150213_154 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Zhuang – Fragment d’une étoffe tissée

Les traditions préservées se rencontrent surtout dans la confection des pièces textiles…

150213_193 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Zhuang – Fragment d’une étoffe tissée
Comme dans beaucoup de cultures, les motifs composés de losanges aigus servent à maintenir à distance les forces malfaisantes

…comme les couvertures et pièces d’étoffes offertes aux nouveaux mariés, tissées de symboles propitiatoires sensés repousser les démons et les esprits malins afin de favoriser la fertilité du jeune couple nouvellement constitué

150213_098 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Batik
Fragment d’une étoffe teinte en indigo

La culture animiste encore largement répandue s’accompagne de signes distinctifs de protection attachés au chamanisme, renforcés par les multiples bienfaits de la teinture en indigo

150213_098-2 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Geija et Miao – Batik
Fragments d’étoffes teintes en indigo

De nos jours, les vêtements et les accessoires brodés aux couleurs éclatantes ne sont plus arborés qu’à l’occasion des fêtes traditionnelles

150213_104 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Porte-bébé brodé de fleurs de lotus et pivoines épanouies symbole de prospérité

Les porte-bébé sont un élément essentiel des textiles Miao, les jeunes filles les portent même dans le dos, les jours de fête, pour signifier qu’elles sont prêtes à se marier !

150213_152 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Porte-bébé brodé de fleurs, d’animaux, de vagues
Applications d’étoffes blanches sur un fond teinté en indigo

Ces porte-bébé sont abondamment décorés, la broderie joue un rôle essentiel pour la protection des enfants se trouvant, dans leurs premières années, menacés par les forces démoniaques qui cherchent à s’emparer d’eux

150213_103 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Fragment d’un porte-bébé
Applications de tissu indigo et broderies au point de croix

C’est généralement la grand mère maternelle qui offre un porte bébé composés de morceaux de tissus cousus ensemble, puis brodés, décorés et appliqués de motifs protecteurs en volutes serrées recouvrant chaque pouce d’étoffe

150213_148 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Détail d’un porte-bébé
Tissage et applications – Broderies au point de croix

Ainsi, les démons ayant la réputation de pénétrer dans les corps des enfants toujours en ligne droite se retrouvent emprisonnés dans les motifs entrelacés et sont réduits dans l’incapacité de nuire

150213_150 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Détail d’un porte-bébé
Tissage et carrés aux motifs appliqués dont le centre reçoit une broderie de pivoine
Ajout de tissus pliés en petits triangles comme amulettes protectrices

Mais les motifs symboliques de protection ne le cèdent en rien aux jeux d’étoffes dans lesquels peut se reconnaitre le goût et l’esthétique des brodeuses !

150213_105 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Veste aux applications de broderies au point de croix sur fond indigo

150213_110 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Détail des broderies en application sur les manches

Dans la province du Yunnan, les minorités ethniques des Naxi revêtaient des vêtements caractéristiques comme les robes courtes à l’avant mais se déployant sur toute la longueur au dos et abondamment recouverte d’un réseau de broderies de petits points de croix

150213_117 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Robe dont le haut en batik surmonte le long pan brodé du dos

150213_118 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Miao – Détail des broderies au point de croix

Ces étoffes proposées à la vente, et d’après les cartels ne donnant pas d’explications précises sur les lieux d’origine ni sur l’époque, il est difficile de savoir si ces textiles sont vraiment originaires des différentes cultures indiquées

150213_126 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Ethnie Naxi – Coiffe de femme

150213_124 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Détail de la coiffe et des broderies au point de croix

D’irrésistibles chapeaux d’enfants chinois mettaient en lumière les croyances et le souci affirmé des adultes d’assurer la survie des tout-petits

150213_162 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Chine – Chapeau d’enfant à tête de tigre

A une époque où les virus et autres infections étaient considérées comme des attaques pernicieuses de démons, les protections vestimentaires essayaient de pallier à la mortalité infantile importante surtout pendant la première année de la vie des enfants

150213_185 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Chine – Chapeau d’enfant à tête d’animal sauvage, chien ou ours ?

Les chapeaux et autres bonnets étaient ornés de figures d’animaux, chiens, chats et tigres sensés mettre en fuite les fantômes et autres esprits malveillants pour les empêcher de nuire à l’enfant

150213_165 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Chine – Têtes de tigres fixées sur les capuches de vêtements actuels d’enfants chinois
La tradition est préservée !

Les fantômes ayant peur du bruit, des grelots étaient accrochés sur les chapeaux ou dissimulés dans des pompons, le tintement des clochettes à chaque mouvement effrayaient les mauvais esprits et les faisaient s’enfuir

150213_175 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Chine – Chapeau d’enfant dont le pan arrière est chargé de protéger la nuque du froid et des coups éventuels

D’autres chapeaux rendaient bien compte que la naissance d’un enfant mâle est une bénédiction pour les parents !

150213_161 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Chine – Chapeau d’enfant à l’effigie d’un palais surmonté d’un trône

Les couvre-chefs enfantins décorés de palais miniatures couronnés sur le haut d’un minuscule trône sous un dais, affirmaient qu’un enfant-roi venait ainsi combler les espoirs de toute une famille !

150213_160 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Chine – Chapeau d’enfant à l’effigie d’un palais surmonté d’un trône

L’Ouzbékistan possédait une riche tradition textile et maîtrisait la technique de l’ikat pour des caftans et différentes pièces textiles…

150213_195 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Textile Ouzbek tissé en ikat
Ce motif maintes fois vu est une représentation stylisée dont j’ignore la signification

…le magasin « La Cité interdite » exposait deux patchwork aux motifs bien connus des quilteuses mais dont les intentions s’éloignent de l’aimable passe-temps qui nous est cher !

150213_204 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Caroq – Patchwork ouzbek

Les Caroq ou patchwork recyclent des chutes de tissus usagés ou neufs et mêlent aux cotons unis ou imprimés, des jacquard et des ikat de soie, mais aussi des textiles artificiels, souvent agrémentés de broderies, de perles de verre et s’ornent fréquemment de franges de soie cousues sur les galons de finition brodés à la machine

150213_205 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Détail – Multiples petits triangles assurant une protection

Ces Caroq utilisés comme courtepointes ne comportant que rarement une doublure, pliés et soigneusement entassés dans un coin de la maison pendant la journée au-dessus des piles de matériel de couchage, apportent la gaieté de leurs couleurs dans des intérieurs habituellement dépourvus d’ameublement

150213_207 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Caroq – Patchwork ouzbek

Les multiples petits triangles ou les losanges qui les composent possèdent des propriétés de protection contre les esprits malfaisants, les pointes aigües étant chargées de les détourner de leurs mauvais desseins

150213_209 Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – IV – Expositions « Au fil de l’Orient » - Des minorités chinoises aux Ouzbek

Détail – Utilisation de cotonnades imprimées lors de la main-mise sur l’Ouzbékistan d’une industrie textile dirigée par l’Union soviétique

Les Caroq intégraient aussi des pièces de tissus ayant appartenu à quelques personnes renommées pour leur vertu ou respectées pour leurs mérites afin de renforcer leur pouvoir symbolique et protéger efficacement le sommeil de la famille contre le mauvais œil

Tous ces textiles aux motifs géométriques qui sont repris, imités et utilisés de nos jours sans la symbolique qui y était attachée dans les cultures anciennes, méritent ce genre d’exposition pour permettre de regarder sous un autre aspect que le seul « joli » les textiles habituellement employés

————————
Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 :
I – Le Salon
II – Expositions « Au fil de l’Orient » – Les kimonos d’enfants
III – Expositions « Au fil de l’Orient » Les Pojagi de Corée
IV – Expositions « Au fil de l’Orient » Broderies de la Chine et de l’Inde
V – Expositions « Au fil de l’Orient » – Des minorités chinoises aux Ouzbek

8 comments to Paris – Salon l’Aiguille en fête – 2015 – V – Expositions « Au fil de l’Orient » – Des minorités chinoises aux Ouzbek

  • Françoise Boissier Aurenty

    C’est vraiment passionnant- et beau à regarder.Quel plaisir toujours renouvelé d’apprendre sous votre aimable conduite!
    Amitiés de Françoise

  • Très intéressante, la symbolique de ces pièces.

    Bonne journée.

  • Oui , tout à fait, cela m’agace quand on n’y voit que des « décorations » , alors que le plus souvent des symboles s’y rattachent . merci pour cet article passionnant une fois encore!

  • Pascale

    Je suis admirative de la richesse de votre site, il est de toute beauté et d’une grande intelligence. Je ne me lasse pas d’admirer le savoir faire et la créativité de toutes les pièces que vous nous présentez. Et j’aime aussi la symbolique de tous ces motifs. Merci pour ce partage!

    • chambre.des.couleurs

      Merci Pascale, je suis ravie de constater que votre intérêt pour les textiles rejoint le mien…
      je suis heureuse de rendre cet hommage à toutes ces femmes qui vivent dans un univers bien rude et qui pourtant créent de la beauté
      Admirons avant que tout cela ne disparaisse inéluctablement sous les coups de la modernité

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>