Categories

Gion no sansaku – Promenade à Gion – Quilt en soies de kimonos japonais

L’inspiration de ce quilt vient de mes longues promenades au fil des saisons à Gion, l’un des quartiers célèbre de Kyôtô

150422_009 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Gion no sensaku – Promenade à Gion – ou encore Go-nin Gosho ningyô – Cinq poupées du Palais
Chutes de soies diverses de kimonos – 2015
Cousu et quilté à la main – 190 x 190 cm

Gion est le quartier ancien où se concentrent les maisons de Geishas, appelées Geiko à Kyôtô, les maisons de thé et les restaurants traditionnels qui, bien que luxueux, se révèlent dépourvus d’ostentation, la discrétion et la sobriété restant un charme de bon aloi !

Les Geishas de Kyôto les plus recherchées actuellement !

121112_741Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Kyôtô – Quartier de Gion
Sac et Geta en brocart de soie pour accompagner élégamment le port du kimono
Collection d’accessoires pour l’hiver proposée à 1000 €

Gion où les vitrines des boutiques raffinées consacrées aux accessoires indispensables au port du kimono restent toujours un plaisir pour les yeux lors des flâneries dans ce quartier

121112_743 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Kyôtô – Quartier de Gion – Pokkuri geta pour Maiko, les apprenties Geisha
La semelle en bois léger est recouverte de soie brodée aux motifs de Takara Zukushi, les trésors de bon augure
Ces Geta valaient 750 euros !

Kyôtô est la ville où l’on observe couramment des personnes portant de façon habituelle le kimono

121112_462 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Kyôtô – Daitokuji
Kimonos clairs par un jour de printemps de plein soleil
Personnes participant à une cérémonie du thé dans l’enceinte d’un temple bouddhiste zen

Le kimono n’est pas un vêtement folklorique, s’il se porte de façon formelle lors des cérémonies et des fêtes, les femmes le revêtent aussi pour faire du shopping ou aller au restaurant mais il est vrai que l’ancienne capitale Kyôtô est restée l’arbitre des élégances !

121112_472 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Kyôtô – Daitokuji
Revêtir un kimono et s’amuser n’est pas incompatible !

De nos jours, certaines jeunes femmes  portent le kimono de façon beaucoup plus décontractée, choisissant des couleurs bariolées, en allégeant l’obi qui devient une simple ceinture, en le customisant avec des dentelles, d’énormes nœuds de tulle et divers frou-frou et accentuent ce côté tapageur en chaussant des baskets et même des bottes !

121111_058 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Kyôtô – Jour de pluie dans le quartier de Teramachi

Les boutiques de Gion sont une mine d’observation et recèlent tellement de merveilles d’artisanat traditionnel…Que d’inspirations pour de futurs projets !

121112_765 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Kyôtô – Quartier de Gion
Ombrelles utilisées comme accessoires lors des danses traditionnelles des Maiko

Je choisis donc le motif Senmen-ga, modèle très fréquent dans l’art japonais, composé d’un support de papier au format d’un éventail pliant, destiné à recevoir dessins, peintures ou calligraphies

Si les Senmen-ga sont montés généralement en éventails, contrecollés sur une armature de fines lamelles de bambou, ils peuvent aussi très souvent décorer des paravents ou des Kakemono

150425_003JPG Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Byôbu – Paravent à deux feuilles ornées du motif Senmen-ga, peinture sur sensu, l’éventail pliant
Œuvre de Kurenai-kai de Nagoya, association culturelle de broderie traditionnelle japonaise

J’aime les quilts d’éventails, ceux très sobres réalisés par les Amish ou à l’inverse les Crazy victoriens extravagants avec de la dentelle, des soies chamarrées et des plumes dont l’envie d’en réaliser un à ma façon me titille depuis quelque temps…plutôt que ceux vus le plus souvent, faussement japonisants versant dans un exotisme de pacotille  !

150422_049 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Petite collection personnelle de soies venant de kimonos démembrés

Pour composer le centre de ce quilt, je n’ai utilisé que des chutes de soies de kimonos achetées ici et là lors de mes voyages et thésaurisées avec soin

121117_116 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Une partie des chutes de soie pour kimono utilisée
Gamme des roses et des rouges

Le quilt se compose de grands blocs dont la disposition composée sagement laisse « respirer » les motifs et affirmer leur caractère propre tandis que des petits blocs, apparemment placés au hasard, provoquent un intermède bienvenu sur cette surface un rien trop linéaire !

150422_014 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Les petits blocs recyclent aussi de plus petites chutes de soie

J’ai mélangé dans ce quilt des soies unies, imprimées, teintes au cadre ou au pochoir ou peintes à la main selon la technique de Yuzen aux motifs soulignés de fines lignes d’or

Les soies de ma collection se partagent aussi dans différentes épaisseurs, aspects que j’aime marier en principe mais qui, évidemment, n’ont pas facilité le montage du quilt !

150422_024 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Bloc au chrysanthème peint à la main sur soie rose
Les pétales sont soulignés de  fines lignes d’or

Les couleurs des blocs sur la surface du quilt ont été à dessein mélangées

Si je n’ai pas choisi ici de dégradés de teintes selon mon habitude c’est que je tenais à illustrer la foisonnante et chatoyante diversité des kimonos

150422_017 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Chaque bloc s’inscrit dans un carré de 19 cm de côté
Les soies de teintes foncées apportent une variante indispensable à l’ouvrage

Les tissus de fond ont été découpés dans des Juban, les kimonos de dessous ou encore dans les doublures des kimonos d’hiver

Généralement ces soies se répartissent dans une gamme de teintes claires, blanc, écru, gris pâle ou bleutées ou encore marbrées de rose dans une grande variété de texture, satin lisse et glissant ou mat structuré

150422_032 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Plusieurs teintes claires se partagent les fonds des blocs

Et quand certaines soies blanches se révélaient trop brillantes à mon goût, je n’ai pas hésité à les utiliser sur l’envers !

La surface de l’ouvrage n’est donc pas uniforme, la lumière se réfléchit et rebondit sur certains blocs quand elle se trouve absorbée par d’autres

150422_019 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Des blocs de soie jaune apportent un élément un rien perturbateur que j’apprécie !

Contrairement à l’habitude bien française de centrer les motifs, j’ai choisi, en fonction des chutes dont je disposais, de positionner pour chaque éventail les motifs en privilégiant toujours l’asymétrie, style adopté par les artistes japonais dans leurs compositions picturales

150422_028 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Gosho ningyô – Motif sur une soie de kimono peinte à la main
Motif disposé volontairement de façon asymétrique

J’intitule aussi ce quilt « Go-nin Gosho ningyô  » car si l’ouvrage est fait de soies toutes différentes, j’ai inclus quand même parmi elles trois fois le même tissu aux motifs de poupées de Kyôtô

150422_026 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Gosho ningyô – Poupées en biscuit peintes à la main, représentant des enfants joufflus comme attribut de bonne santé et de prospérité
Petits personnages que j’ai choisi dans le registre « musiciens » !

Les poupées de Kyôtô sont réalisées avec un raffinement extraordinaire; et parmi toutes les créations, j’aime particulièrement ces Gosho ningyô ou poupées du Palais…

150422_076 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Petite assiette ancienne en faïence de ma collection
Motif de Gosho ningyô peint à la main sur fond crème

…car à la fin de l’époque Edo, elles étaient offertes par l’administration impériale, comme symbole de prospérité, aux Daimyô, les grands feudataires, revenant de leurs fiefs de province présenter leurs respects à l’Empereur

150422_027 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Gosho ningyô sur soie imprimée au pochoir à la main

Les motifs de Gosho ningyô me plaisant infiniment, un quilt actuellement en chantier les mettra de nouveau en scène …

150506_040 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Sur un Obi ancien de ma collection, un motif de Gosho ningyô tissé en brocart de Nishijin, centre de tissage très réputé de Kyôtô

Si toutes les soies de ma collection ont été rapportées du Japon, une plus particulièrement d’une belle teinte de rouge mouchetée d’or et provenant d’un Juban, m’a été offerte très gentiment par Patricia, l’amie Argentine de Katell, rencontrée dans une journée de l’Amitié à Toulouse en 2012

150422_031Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

« L’éventail de Patricia » en soie rouge comme symbole d’amitié, ne pouvait qu’être inclus dans ce quilt !

La bordure seule utilise toute la longueur d’un kimono en soie Rinzu, satin de soie damassé, fort glissant, kimono très tâché donc décousu sans remord !

Ce kimono avait reçu comme motif décoratif des éventails peints à la main soulignés d’or, placés de manière assez discrète dont seule la moitié du motif était visible sur le vêtement

150422_029 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Bordure de 15 cm qui encadre l’ouvrage
Je tenais à utiliser ces motifs d’éventails peints à la main sur une soie écrue pour renforcer le thème de l’ouvrage

Le quilt est entièrement cousu en « piécé » et non en appliqué comme il est d’usage habituellement pour ce motif

Si les tissus du fond sont rigoureusement coupés dans le droit fil, les soies des éventails jouent souvent avec le biais en fonction des motifs que je voulais décentrer

150422_014-2 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Un motif décentré oblige l’œil à imaginer la suite du dessin !

Les motifs des tissus sont en général importants, d’où la nécessité de bien choisir son patron afin de garder leurs spécificités

150422_023 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Le patron de l’éventail permet de mettre les grands motifs en valeur

Le patron habituel de ce bloc applique la courbe de l’éventail juste sur les côtés du carré dans lequel il s’inscrit, forme classique mais banale dont je n’étais pas satisfaite, je me suis donc résolue à redessiner le bloc (En vérité, je dois avouer que mon époux participe beaucoup à l’élaboration des gabarits ! )

En fonction du choix de mes tissus aux grands motifs, je devais trouver de nouvelles proportions du dessin de l’éventail pour que le modèle reste harmonieux

150425_002JPG Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Gabarits découpés à l’aide d’un cutter avec une extrême minutie ! dans une feuille de polypropylène
Des petits morceaux de papier de verre facilitent la tenue des gabarits sur les soies mouvantes

Sur mon patron redessiné, le fond du bloc laisse détachée la courbe de l’éventail, ce patron doit être reporté sur le tissu de façon méticuleuse et ne souffre pas d’à peu près sinon la couture en devient impossible

Évidemment la difficulté de montage s’en trouve accrue, surtout avec des courbes en soies mouvantes, de nombreux repères sur les tissus du fond et du motif se révèlent indispensables lors de l’assemblage

150422_016 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Malgré le biais dans lequel sont coupées les soies, l’ensemble reste heureusement d’aplomb !

Toutes les soies ont été pulvérisées d’amidon puis découpées aux ciseaux cranteurs afin d’éviter l’effilochage, qui reste quand même important à force de manier les tissus en tous sens

150301_003 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Préparation en vu du quilting
Faufilage le plus soigneusement possible des 3 épaisseurs avec des fils de bâti

Cranter soigneusement les courbes, même si cranter de petite courbes en soie reste une tâche délicate, permet d’obtenir un bloc bien plat

150306_002 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Pendant le quilting avec mon petit tambour préféré même si sa taille réduit quand même la maniabilité de l’ouvrage !
Toute les coutures d’assemblage ont été faites avec des fils de soie

Un crayon craie me guidant à travers des fentes pratiquées dans un gabarit de carton à la mesure des blocs m’a beaucoup aidée pendant le quilting et surtout à ne pas laisser de traces indélébiles sur les soies

150425_001JPG  Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Modèle en carton destiné à faciliter le quilting
Différents fils de soie de couleur furent utilisés pour quilter

La doublure recycle deux coupons d’ameublement achetées dans une brocante, les impressions fleuries à la manière des Indiennes, même si ce sont des étoffes au goût européen, complètent bien l’esprit de l’ouvrage

150422_038 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Un coupon central en tissu satiné imprimé de pivoines au cadre à la main par l’éditeur Pierre Frey s’est vu entouré d’une autre étoffe dans le style des Indiennes du XVIIIe siècle

Pour compléter mon article, une autre utilisation charmante de chutes de soie pour une poupée reçue récemment en cadeau d’anniversaire !

150422_056 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Poupée au visage, mains et pieds en biscuit, peint à la main très soigneusement en Gofun, poudre en nacre de coquillages

Une poupée habillée d’un kimono en soie bleue unie sur un Juban en soie rose qui contraste heureusement avec les kimonos sophistiqués des poupées d’artistes dans ce domaine

150422_064 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

L’ombrelle est en papier Washi

Enfin des photos de famille sur lesquelles les motifs des kimonos portés par la grand-mère de mon époux sont semblables aux étoffes de ma collection !

150422_086 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Kuniko, la grand-mère de mon époux (à gauche)
Kimonos formels portés avec leur haori marqué du Mon familial
Cliché de l’ère Taishô vers 1910-1920

Des kimonos formels aux vêtements d’été en soie légère, les motifs, au-delà du temps passé, se révèlent toujours semblables et toujours aussi séduisants !

150422_088 Gion no sansaku - Promenade à Gion - Quilt en soies de kimonos japonais

Kuniko, la grand-mère de mon époux (à gauche sur chaque photo)
Kimonos d’été de couleur claire
Clichés de l’ère Taishô vers 1910-1920

12 comments to Gion no sansaku – Promenade à Gion – Quilt en soies de kimonos japonais

  • Je suis émerveillée par votre travail d’un extrême raffinement, un grand bravo à vous 🙂

  • bonjour Marie-Claude
    comment dire mon admiration pour ce travail contemporain ancré dans la tradition des tissus et les racines familiales
    merci pour ces émotions

    • chambre.des.couleurs

      Merci Ella, mais je connais votre indulgence !
      Quand j’imagine un ouvrage, je suis attentive à tous les stades de la composition et de la réalisation mais en fait je reste toujours surprise de l’effet que rend le quilt terminé ! Mais il est vrai que c’est plus qu’un travail de bouts de tissus !

  • Martine Grall

    Ne doutez pas, vos réalisations m’enchantent et m’emerveillent merci pour ces merveilles et votre partage. Bien à vous

    • chambre.des.couleurs

      Merci Martine, mais pour moi jamais de certitude, le doute est un état indispensable qui me fait avancer…J’apprends tous les jours et ce que je ferai demain sera forcément mieux…du moins je l’espère !

  • Je trouve dans votre article une multitude d’astuces pour créer un quilt en soie. Le moment venu (s’il vient) je penserais à l’amidon et aux ciseaux cranteurs !
    En quelle matière sont fabriqués vos gabarits de découpe des pièces ?
    Suivre le processus mental de la création d’un quilt est un bien joli voyage. Je suis curieuse de lire cette poiésis ! J’adore ces récits tellement riches.
    Quittez définitivement le doute vos pièces sont toujours un morceau de beauté qu’il est généreux de partager avec nous !
    Le lien avec les ancêtres me plaît aussi beaucoup. C’est la magie de la vie (et de l’amour !) qui fait que ce soit vous (française peut être parisienne…) qui vous emparez et sublimez des fragments de vie de cette famille par alliance d’un pays tellement lointain dans l’espace et dans l’esprit. Quel voyage merveilleux ! Je suis fascinée par le fait que ces personnes mortes, continuent de vivre à travers vous. Des personnes qui n’ont rien à voir avec vous si ce n’est l’amour. C’est tellement magique et fascinant.
    Alors, comme toujours, je dis merci. Je suis fan de ce que vous faîtes !
    Je vous embrasse.
    Christine

    • chambre.des.couleurs

      Christine, votre sensibilité vous inspire des propos qui me plaisent beaucoup ! Ce que c’est que la vanité quand même !!!
      Votre remarque me fait d’autant plus plaisir que je créé, mais vous l’avez deviné ! tous mes ouvrages en étant soutenue par la musique ! Pour ce quilt, musique japonaise de Koto et Shamisen dont le tempérament convient à merveille avec mon ouvrage !
      Je vois le doute comme un sentiment qui me fait avancer, sinon je resterai dans les redites et j’ai tellement de choses à exprimer par le biais de mes textiles
      Je suis très attachée en effet à ma famille japonaise devenue au fil du temps une famille selon mon cœur et avec qui je partage tellement de connivences …
      Mon prochain quilt qui en est au stade du matelassage sera -encore- un hommage affectueux à une tante de mon époux …

  • Bonjour,
    Je ne vois aucune vanité mais plutôt une fierté légitime de réaliser de belles pièces personnelles, avec un savoir-faire certain et avec régularité. C’est ce à quoi j’aspire mais pour l’instant ce n’est pas gagné. Je m’accroche ! Je m’en vais quérir une feuille de polypropylène (?) pour mes gabarits…
    Au plaisir de vous lire
    Amitiés.

    • chambre.des.couleurs

      Christine, je ne peux que vous souhaiter de persister dans vos projets mais en vérité je n’ai pas trop d’inquiétude car j’ai constaté à la lecture de vos articles que vous avez une prédilection pour les choses bien faites et harmonieuses…

  • Bonjour Marie Claude,j’ai un peu de mal avec ces couleurs très acidulées et je préfère de loin vos quilts sombres et pleins de mystères…Mais comment ne pas rester ébahie devant votre exigence et votre talent?! Et j’adore votre doublure !
    Merci encore de nous faire partager tout ce savoir et cette perfection(même si on dit qu’elle n’est réservée qu’à Dieu)!

    Véro pique-Atelier la masure

    • chambre.des.couleurs

      Merci Véro d’être sensible à mes travaux
      Oui je comprends bien votre point de vue, il est vrai que ce sont les tissus de type indigo foncé qui remportent la faveur des Françaises
      Mon cœur balance entre ces étoffes sombres et les tissus aux couleurs vives des kimonos … Pour moi, ce sont les deux faces d’une même passion !

      Quant à la perfection, Dieu m’en préserve…Je me contente de faire aussi bien que je peux !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>