Categories

Archives

Voyage en Auvergne – suite – Du Puy de Dôme au Cantal

Voyage en Auvergne – autres articles : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Nous étions curieux de passer une nuit au Grand Hôtel du Mont Dore, hôtel spacieux avec marbres à tous les étages, construit au XIXe siècle pour abriter les curistes de cette station thermale lancée par l’impératrice Eugénie

090922_010

Le jardin du Grand Hôtel au petit matin brumeux

Nous sommes montés par le premier téléphérique de la journée au sommet du Puy de Sancy, hélas, le brouillard était si dense que l’on ne voyait …rien du tout ! La cabine montait lentement dans un épais nuage cotonneux, même pas la sensation de peur au-dessus du vide…

Ce n’est pas cette fois que nous contemplerons le plus haut sommet du centre de la France

090922_032

Du Mont Dore vers le Sancy sous le brouillard

Par les plaisantes départementales, bien entretenues, nous avons traversé l’Artense, et bien qu’il y ait peu d’habitat, nous y avons quand même rencontré de bien charmantes créatures…

090922_055

Une jument et son mulet

Et aussi veaux, vaches…

090922_057

Des jumeaux très curieux…

Des châteaux imposants dominent fièrement la campagne environnante, des châteaux fantômes aussi…anciennes forteresses démantelées par un pouvoir royal voulant affirmer sa prédominance sur les nobliaux locaux  » les bandits à particules »

090922_062

L’ancien gardien ruiné dominant Apchon

En franchissant « la frontière » entre les deux départements, nous pénétrons dans les monts du Cantal, ce département, qui à lui seul repose sur le site d’un seul et énorme volcan !

090922_066

Toit très pentu recouvert de lauzes d’une ferme abandonnée

Les villages traversés offrent la désolation de maisons hermétiquement closes ou alors abandonnées, éventrées sous le poids des pierres que plus personne ne relève, l’herbe reprenant ses droits finissant d’envahir les moindres recoins

Au détour de la route, il arrive que l’on s’égare dans la cour d’une propriété privée, où des molosses hargneux nous font vite comprendre que ces hameaux ont encore des résidents

090922_065

Au grand air…

En prenant les routes qui sillonnent les Monts du Cantal, la vue est impressionnante sur les hauts plateaux herbeux doù le vent transporte le son des cloches des troupeaux à l’estive Grands horizons, air vivifiant, solitude, tout est d’une stupéfiante beauté

090922_083

Au col de Serre, vue plongeante sur les hauts plateaux

C’est le domaine des vaches dites de Salers, à la robe rouge bouclée, aux yeux de star et aux cornes en forme de lyre

Avec leur port de reine, elles vous toisent mais acceptent de poser pour les photos quand même !

090923_057

La belle de Salers

Pour circuler de l’une à l’autre des vallées, il faut obligatoirement emprunter des routes sinueuses et très étroites passant par des cols à haute altitude Il faut vaincre sa peur du vide pour admirer le paysage époustouflant qui se dévoile à chaque virage !

Les volcans ont subi l’érosion des âges, mais au détour de la route, les puys sont toujours impressionnants surtout vu de si près

090922_091

En passant par le col de Neronne

La pittoresque ville de Salers encore entourée de ses remparts, abrite de beaux hôtels du XVIe siècle, témoins du passé juridique de la ville qui apportait de confortables revenus à la grande bourgeoisie de robe de l’époque

090922_266

Maisons aux belles pierres de lave

Les maisons, les hôtels historiques ne sont pas riants, la sévérité de leurs murs faits de grosses pierres appareillées, l’austérité de leurs façades démontrent assez le caractère rude de leurs habitants

090922_283

A l’occasion d’une porte entr’ouverte…

De beaux hôtels particuliers avec frontons sculptés ou armoriés, tourelles d’angle, toits en poivrière et fenêtres à meneaux

090922_268-207

Hôtels bâtis tout au long des siècles sans oublier le petit clin d’œil anachronique !

090922_220-229

Fontaine aux lions pétrifiés et nombreuses façades armoriées

090922_105

Les rinceaux du porche roman de l’église

L’église de Salers abrite une très belle Déposition de style bourguignon en pierre polychrome du XVe siècle.

090922_150

Troublante Marie Madeleine au Tombeau

Loin de la foule des touristes qui s’y presse pendant les mois d’été, la visite en ce mois de septembre encore clément permettait de flâner tout à loisir, calmement, en prenant le temps d’échanger avec les Salériens

090922_216

Un essaim de sorcières à l’asssaut des vieux murs

Oui, nous avons osé manger cette belle viande de Salers peu grasse et persillée, tellement goûteuse et si tendre qu’elle se coupe à la fourchette !

Exception que ce repas carné dans nos habitudes alimentaires plutôt raisonnablement végétariennes , mais nous tenions à faire honneur au savoir-faire des éleveurs de Salers !

090922_298

La générosité des restaurateurs auvergnats !

En voyage, nous aimons évidemment goûter aux spécialités locales, nous ne pouvions pas passer à côté des « carrés de Salers » biscuits délicieux dont la recette reste secrètement gardée parait-il …

Restaurant : La Diligence, rue du Beffroi, Salers. L’accueil très chaleureux, la cuisine délicieuse et généreuse, l’ambiance, tout y est parfait

090922_301

Un carré de Salers coiffant ce dessert à la purée de myrtilles

Notre nuit en chambres d’hôtes dans une maison du XVIIIe siècle, était fort agréable

Nous avons très bien dormi dans des lits de 200 ans d’âge ! La propriétaire, dame âgée au regard bleu d’enfant espiègle était fort passionnante à écouter nous narrer l’histoire de ses ancêtres

Très bonne adresse pour une halte en chambres d’hôtes: La Maison de la Ronade, place Tyssandier d’Escous, Salers

090922_305

Chambre d’hôte grand style !

———————————

autres articles « Auvergne » :

1. Voyage en Auvergne
2. la route des églises romanes
3. églises romanes
4. encore de l’art roman
5. Du Puy de Dôme au Cantal
6. D’Aurillac à Murat
7. De Saint Flour au Puy en Velay
8. Le Puy en Velay
9. Brioude
10. Auvergne fin

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>