Categories

Archives

Nantes – Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2018 – II– Les quilts en tissus anciens Indigo

Au Japon, les quilteuses élaborent le plus souvent leur travail de patchwork à la façon spécifique des artisans, en suivant un maître plus ou moins renommé

Kuroha Shizuko – La mer paisible
160 x 195

En l’absence de « professeur » près de chez elles, nombre de quilteuses prennent même des cours de patchwork par correspondance, méthode qui a fait ses preuves depuis de longues années !

Kuroha Shizuko – La mer paisible
Détail

Les quilteuses reconnues qui exposent leurs œuvres en Occident drainent derrière elles des centaines d’élèves !

Matsuoka Kazumi – Sounds of the Sea
235 x 192 cm

Ces « professeurs » n’hésitent d’ailleurs pas à aller porter leurs précieux conseils dans toutes les villes accueillantes du Nord au Sud dans tout le Japon

Matsuoka Kazumi – Sounds of the Sea
Détail

Sans vraiment s’adonner à la copie, passe-temps ludique des Françaises ! les quilteuses japonaises travaillent sans état d’âme, à la manière et dans le sillage de leur cher « professeur »

Matsuoka Kazumi – Sounds of the Sea
Détail

Kuroha Shizuko fut une des premières à créer de grands quilts à partir d’anciens textiles teints en indigo, même si ces tissus étaient souvent recyclés dans nombre de petits ouvrages pratiques depuis fort longtemps

Yoshida Kyoko – Star NIght
200 x 203 cm

Il est souvent difficile de reconnaître la « patte » des quilteuses qui travaillent dans sa mouvance, leurs œuvres recélant tant de points communs avec celles de leur mentor

Yoshida Kyoko – Star NIght
Détail

Kuroha Shizuko découpe en très petits morceaux de précieux tissus anciens en recomposant une trame textile selon son inspiration chargée d’exprimer des sentiments, des émotions ou des sensations

Ito Kazuko – Long Long Time Ago
240 x 203 cm

Tandis que certaines de ses élèves manifestent plutôt un goût pour le décoratif …

Ito Kazuko – Long Long Time Ago
Détail

…en alignant assez sagement, à la manière d’un sampler, les motifs figuratifs des Katazome, les textiles teints au pochoir

Ito Kazuko – Long Long Time Ago
Détail

Le goût d’autres quilteuses japonaises pour le spectaculaire, leur suggère d’accumuler toutes les difficultés possibles !

Mawatari Tamiko – Diamond Dust
220 x 170 cm

Ce genre de quilt un tantinet « coulisse de l’exploit » attirant des « Oh ! et des Ah ! »  ouvrage sur lequel il est aisé de s’extasier dans les expositions, doit tout au savants calculs de logiciels adéquats

Mawatari Tamiko – Diamond Dust
Détail

Devant ce genre de quilt, même si j’admire la technique d’assemblage sans faille, il me manque cette part de rêve que peut procurer un ouvrage où la géométrie arrive à traduire des émotions

Mawatari Tamiko – Diamond Dust
Détail

Kuroha Shizuko s’adonne aussi à la confection d’accessoires très raffinés, ses modèles de sacs ou autres pochettes témoignent d’un goût spécifiquement japonais où la sobriété se conjugue à l’élégance

Kuroha Shizuko – Sacs « Mur de briques » et « Tournesols »

Des quilts en soies de kimono … Article à venir

 

2 comments to Nantes – Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2018 – II– Les quilts en tissus anciens Indigo

  • Girault A

    Marie-claude, toujours un immense plaisir de vous lire et merci de nous expliquer les façons dont cette immense dame crée ses patchs. Bonne journée. En Sologne nous sommes depuis qques jours sous un ciel bleu magnifique, idéal pour patcher à l’ombre , tranquille, loin de la foule .A bientot de vous lire. A.G.

    • chambre.des.couleurs

      Merci beaucoup
      Temps agréable aussi dans le Finistère ! Loin de Paris et de ses miasmes …Malgré tout la vie culturelle parisienne me manque terriblement !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>