Categories

Archives

Nantes – Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2018 – III – Les quilts en soie de Yoshida Sachiko

Autre conception de l’activité patchwork, pour Yoshida Sachiko les quilts ne se conçoivent qu’en couleurs et qu’en multiples pièces de soie provenant d’anciens kimonos

Yoshida Sachiko – Petite galerie de nouveaux projets

La famille de Mme Yoshida possédait une filature de fils de soie qui périclita à l’époque où les matières synthétiques remplacèrent les tissus soyeux

Yoshida Sachiko avec qui nous avons longuement conversé sur notre amour commun des tissus anciens japonais !

Elle garde comme souvenirs les ballots de cocons de vers à soie dans la maison et les kimonos en Chirimen (crêpe de soie) que sa mère et toutes les femmes de sa famille revêtaient alors

Ces kimonos ne se trouvent plus qu’en brocante actuellement et Mme Yoshida les collectionne avec passion

Yoshida Sachiko – Mugen (Rêve lointain) – 1988
204 x 204 cm

Mme Yoshida commença à travailler avec des soies de kimonos anciens à la fin des années 1980, à une époque où ce genre d’étoffes servait surtout pour confectionner sacs, pochettes et autres petits objets pratiques

Yoshida Sachiko – Mugen
Détail

Les morceaux encore en bon état de kimonos usagés étaient ordinairement recyclés pour confectionner des Juban, les kimonos de dessous

Quelques exemples dans cet article : http://chambredescouleurs.france-i.com/21392

Yoshida Sachiko – Mugen

Mme Yoshida fut donc une pionnière au Japon pour confectionner des quilts avec ces textiles par essence très fluides ne se prêtant que difficilement à ce genre de grands ouvrages

Son premier grand quilt « Mémoire lointaine » recomposé à la manière d’un Crazy Quilt, recycle les bons morceaux des kimonos des femmes de sa famille

Yoshida Sachiko – Mugen
Détail

Tous les quilts de Yoshida Sachiko sont extrêmement personnels, reflétant ses états d’âme, ses souvenirs, ses impressions… les moments de sa vie

Yoshida Sachiko – Valse – Enbu kyoku – 1993
210 x 180 cm

Le quilt « Valse » transcrit les airs de musique joués au piano par sa fille, les petits triangles transversaux évoquent les pas de danse effleurant le sol

Yoshida Sachiko – Valse
Détail

Le quilt « Matsuri” est une évocation des fêtes pendant les nuits d’été quand Mme Yoshida emmenait ses enfants contempler les spectacles pyrotechniques

Yoshida Sachiko – Matsuri (La fête d’été) – 1996
200 x 200 cm

Les cercles entrelacés suggèrent le bouquet final du feu d’artifice

Yoshida Sachiko – Matsuri
Détail

Le quilt « Composition de cercles et d’arcs de cercles » est une variation sur cette forme ronde

Yoshida Sachiko – Composition de cercles et d’arcs  de cercles – 2003
204 x 204 cm

Les grands cercles enserrant de plus petits se trouvent par endroit sectionnés en arcs, apportant une certaine fantaisie rompant la monotonie de motifs trop semblables

Yoshida Sachiko – Composition de cercles et d’arcs de cercles
Détail

« Temari » les balles confectionnées et décorées d’un entrelacement de fils de soie avec lesquelles jouaient les petite filles d’autrefois ont toujours fasciné l’artiste

Yoshida Sachiko – Miserarete (Fascination) – Temari (balles décorées) – 2007
200 x 200 cm

Mme Yoshida a tenté de rendre leurs motifs spécifiquement japonais en combinant les tissus de soie tels les dessins complexes réalisés sur ces balles

Yoshida Sachiko – Temari 
Détail

Les blocs cousus à plat donnent pourtant l’illusion de rendre la vision en 3D des petits ballons ronds

Yoshida Sachiko – Temari 
Détail

C’est au cours de la réalisation du quilt « Temari » que Mme Yoshida a conçu « L’Univers » son nouvel ouvrage

Yoshida Sachiko – Shinra Banshiu (L’Univers) – 2008
200 x 200 cm

Quelques motifs décorant des balles sphériques lui ont laissé entrevoir symboliquement une image de l’Univers

Yoshida Sachiko – L’Univers
Détail

Les dessins du quilt « Porté par le vent » ont pris modèle d’un décor de col de kimono

Yoshida Sachiko – Kaze ni Fukarete (Porté par le vent) – 2010
196 x 196 cm

Les lignes ondulantes suggèrent un doux souffle de brise…

Yoshida Sachiko – Porté par le vent
Détail

…ou l’écoute du léger murmure de la pluie avec ses gouttes d’eau figurées par les petits cercles

Yoshida Sachiko – Porté par le vent
Détail

Le dessin « Seigaiha » est un leitmotiv inégalé de la grammaire stylistique du Japon

Yoshida Sachiko – Seigaiha (Vagues) – 2010
195 x 182 cm

Motif venant d’un vieux fond ornemental de Mongolie mais retravaillé par le génie décoratif des Japonais !

Yoshida Sachiko – Seigaiha
Détail

Ce modèle est maintes fois copié en patchwork mais n’est jamais égalé !

Yoshida Sachiko – Seigaiha
Détail

Le quilt « Viens printemps ! » a été imaginé afin de contrer les pensées négatives survenues après le tsunami de 2011 et la catastrophe nucléaire de Fukushima

Yoshida Sachiko – Haru yo koi ! (Viens printemps !) – 2012
197 x 208 cm

La nature fut en partie anéantie mais la végétation polluée à ce moment finalement renaquit et les cerisiers finirent par refleurir

Yoshida Sachiko – Haru yo koi !
Détail

Ils personnifient le printemps attendu par tous avec tellement d’impatience

Yoshida Sachiko – Haru yo koi !
Détail

Leur venue matérialise aussi la fin des examens dans la vie estudiantine

Yoshida Sachiko – Attente du printemps – 2013
200 x 200 cm – Détail

Mme Yoshida se souvient qu’autrefois, lors de la réussite aux examens, les étudiants envoyaient des télégrammes avec seulement les mots « Sakura, sakura  » (cerisiers) pour annoncer leur succès !

Yoshida Sachiko – Attente du printemps
Détail

Yoshida Sachiko – Attente du printemps
Détail

Les fleurs de cerisiers et les chrysanthèmes sont les fleurs emblématiques du Japon

Yoshida Sachiko – Hana zakari (pleine floraison) – 2013
200 x 200 cm

Les cerisiers surtout sont très chers au cœur des Japonais car leur floraison incarne le renouveau

Yoshida Sachiko – Hana zakari
Détail

Au Japon, c’est à la saison des Sakura que se situent aussi la reprise d’une nouvelle année scolaire ou d’un nouveau départ professionnel, la floraison des cerisiers symbolisent une nouvelle vie

Yoshida Sachiko – Hana zakari
Détail

Mme Yoshida aspire à mettre en valeur dans ses quilts les motifs et les couleurs des soies et manifestant un grand respect pour ces étoffes anciennes si fragiles, elle les confectionne uniquement à la main

Yoshida Sachiko – Hana zakari
Détail

Une rue du vieil Edo recréé par Yoshida Sachiko dans le prochain article !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>