Une rue du vieil Edo de Yoshida Sachiko

Nantes – Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2018 – IV –

Mme Yoshida qui avait eu l’occasion de voir une broderie ancienne décrivant les rues de Paris a décidé de s’en inspirer pour restituer un quartier ancien d’Edo (Tôkyô)

Yoshida Sachiko – Nihon Bashi nigiwai – Animation à Nihon Bashi

 

Yoshida Sachiko est au Japon un « professeur » de patchwork renommé et a travaillé en compagnie de ses nombreuses élèves sur ce projet ambitieux

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi

 

Au musée d’art oriental de Berlin, elle a découvert un Emaki (peinture sur feuilles réunies en rouleau) représentant des scènes familières situées dans un quartier de la capitale du Japon en 1805

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi
Le magasin de gauche vend du Miso (pâte de haricot)

Cette peinture anonyme de 12,30 mètres de long décrit l’activité commerçante de Nihon Bashi, l’artère la plus importante d’Edo à cette époque (ici : 10 minutes de vidéo)

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi

Nihon Bashi (le pont du Japon) était un très célèbre pont, donnant son nom à un quartier, il fut le point de départ et d’arrivée de toutes les routes sillonnant le pays

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi
Le magasin de droite vend des livres

Les scènes pittoresques décrivant des chalands musardant entre les nombreuses boutiques de la peinture se révèlent amusantes et riches d’enseignement sur les habitudes des citadins d’une grande ville au début du XIXe siècle

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi
Le nom des magasins s’inscrivent sur les Noren (rideau de porte)

S’il est possible d’après des documents anciens, de reconnaître des boutiques ayant existé, l’imagination du peintre a surtout privilégié une atmosphère familière au détriment de l’authenticité

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi

Mme Yoshida, pour gagner en vérité s’est rendue avec ses élèves dans la ville de Kawagoe, à une heure environ de Tôkyô, afin de s’inspirer de vieux bâtiments conservés ou reconstruits de l’époque Edo

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi
Balade des citadins

Les quarante charmantes petites boutiques en tissus de Mme Yoshida forment une frise de seize mètres de long, c’est un nouveau Nihon Bashi de fantaisie revu au XXIe siècle !

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi
Komusô – Les moines mendiants, la tête sous un panier, jouant du Shakuhachi !

Sur la peinture ancienne, des badauds et des serviteurs, des marchands et des acheteuses, des porte-faix et des chaises-à-porteurs animent la rue commerçante

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi
Marchands et porte-faix

Toutes ces scènes ont été restituées de façon drôlatique en appliqués enrichis de broderies …

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi

…utilisant les motifs de toutes sortes d’étoffes anciennes dont les soies de kimono de manière judicieuse !

Yoshida Sachiko – Animation à Nihon Bashi

Les quilts  » coups de cœur » seront l’objet du prochain article

2 réflexions au sujet de « Une rue du vieil Edo de Yoshida Sachiko »

  1. Quelle merveille ! Tellement heureuse que vous nous fassiez partager tous ces chefs d’oeuvre… Merci pour toutes celles qui ne peuvent pas se rendre à Nantes et continuez à nous régaler ! J’apprecie particulièrement tout ce que vous écrivez sur le Japon et sa culture textile étant moi-même une fan de tissus teints à l’indigo…

    • Merci Françoise, je suis ravie si, par mes articles, je peux expliquer un peu différemment la culture du Japon qui m’est tellement chère
      Et les textiles aussi bien sûr ! Cette année Nantes était un grand cru !!!

Répondre à chambre.des.couleurs Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.