Categories

Japon – Teinture traditionnelle de textiles – Le Shibori

Le « Shibori » est une technique de teinture à la réserve connue depuis des siècles dans beaucoup de pays

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori sur soie

On suppose qu’elle était connue en Inde avant notre ère, car on en trouve des traces sur les fresques d’Ajanta

La Chine au Ve siècle la pratiquait sur la soie. Quand aux civilisations pré-incaïques du Pérou, elles teignaient par cette méthode du coton

Le terme japonais « Shibori » devenu si populaire est actuellement utilisé pour désigner cette technique de teinture dans le monde entier

Mais il n’y a qu’au Japon où ce procédé, par le raffinement des dessins et des couleurs, soit devenu un art à part entière

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori de style classique sur soie

Les plus anciens textiles teints avec cette méthode au Japon datent du VIIIe siècle, par leur rareté et leur préciosité, ils étaient réservés aux dais et bannières lors des cérémonies bouddhiques

091005_012-2- Shibori – Teinture de textiles au Japon

Shibori sur soie bleue ancienne

Puis les techniques et le savoir-faire des artisans teinturiers évoluèrent pour atteindre une maîtrise de cet art quelques siècles plus tard

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori sur soie noire ancienne

A une époque qui correspond à notre Moyen Age, les classes nobles dirigeantes revêtent de somptueux kimonos de soie teints en Shibori, marque de richesse et de prestige

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori sur soie noire – Kimono de dessous pour homme

Les classes populaires, quant à eux, n’ont droit qu’au coton « Aizome » pour vêtements mais teints aussi avec cette méthode

La classe montante des négociants se verra interdire le port de vêtements teints de cette manière, trop ostensiblement luxueux et il faudra attendre que le monopole de la teinture réservé à Arimatsu, au centre du Japon et à Kyoto, tombe à la fin du XIXe siècle pour que la technique se répande dans tout le pays et que des centaines de nouveaux dessins soient créés

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori sur ceinture en soie pour kimono d’homme

Après un lent déclin, les années d’après guerre voient un regain de popularité pour cette pratique si élaborée et actuellement Arimatsu proche de Nagoya est devenu un centre actif pour la vente de textiles shibori

Shibori – teinture de textiles au Japon

Dessins classiques de Shibori sur soie – Ceinture de kimono d’homme

Il existe même dans cette ville une fête spéciale en juin en l’honneur du Shibori où des démonstrations des différentes techniques sont enseignées, les rues du centre ancien de la ville se voient égayées par des expositions de kimono teints en Shibori évidemment

Shibori – teinture de textiles au Japon

Style contemporain de Shibori sur soie

Le terme « Shiborizome » nom exact au Japon, vient du verbe « Shiboru » : tordre, plisser, presser et de « Someru » : teindre

Trois techniques principales sont utilisées : nœuds ligaturés avec des fils, couture et toutes sortes de pliage fort élaborés, avec ou sans l’aide de bâtonnets de bambou ou de bois, donnant une diversité inouïe de dessins sans cesse renouvelés

Les pièces de tissu sont soit immergées complètement ou en partie dans les bains de teinture, soit recouvertes de couleur au pinceau de façon aléatoire

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori sur coton – Ceinture de kimono pour homme

Les ceintures des kimono de mon mari sont très usées, car ayant déjà servies avant lui à son père, mais je les garde précieusement comme un souvenir familial auquel je reste très attachée

Shibori – teinture de textiles au Japon

« Kanoko shibori » sur soie rouge, couleur du mariage

Le dessin le plus populaire s’appelle « Kanoko shibori » par allusion au pelage tacheté des petits des daims

Cette technique de teinture avec nouage est particulièrement appréciée pour la confection de kimonos de célébration des 20 ans d’une jeune fille ou de kimonos de mariage, car les daims étant des envoyés des dieux dans la mythologie shinto, c’est se placer sous de bons auspices que de revêtir pareil symbole

Shibori – teinture de textiles au Japon

« Kanoko shibori » sur soie verte – Partie découpée d’un kimono de famille

Les « Kanoko shibori » existent dans toutes les couleurs, seuls ou associés à une multitude d’autres motifs

Shibori – teinture de textiles au Japon

Mélange de différentes techniques

Ce motif si simple d’apparence permet tout un jeu de combinaisons avec les autres techniques, ou avec les bases des tissus à teindre

Shibori – teinture de textiles au Japon

Soie de base judicieusement exploitée pour le Shibori

Une pièce de tissu pour un kimono, soit 12 m de long sur 36 cm de large, peut contenir jusqu’à 100 000 nœuds liés avec le motif simple du Kanoko shibori !

Et il faut environ 1 mois pour arriver à nouer tout le tissu !

Il est très long de faire les nœuds mais aussi très fastidieux d’enlever les fils après la teinture en espérant ne pas couper le si précieux tissu !

Le kimono obtenu devient un objet de luxe et de ce fait reste très onéreux

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori sur soie noire

Chaque style porte un nom, comme les motifs rayonnant, carrés, en petits grains, en toile d’araignée, il y en a une bonne centaine !

Shibori – teinture de textiles au Japon

Motif « Honbitta shibori »

Shibori – teinture de textiles au Japon

Motif d’éventail sur soie

La méthode classique du coton aussi traité de cette manière et plongé dans les cuves d’indigo « Ai shibori » donne des résultats captivants

Shibori – teinture de textiles au Japon

Nouage et plissage conjugués sur coton

Shibori – teinture de textiles au Japon

Effet de kaléidoscope

Ce travail de nouage se fait toujours à la main, pourtant il existe une méthode qui permet de travailler un peu plus rapidement, en utilisant un crochet sur lequel on place chaque partie du tissu où la ligature doit se faire, le travail y gagne environ un tiers d’économie de temps

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori sur soie imprimée

Shibori – teinture de textiles au Japon

Pochette en soie Shibori à glisser dans l’échancrure du kimono

Généralement, les reliefs ainsi obtenus ne se repassent pas, on les détend avec beaucoup de vapeur des deux côtés

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori de style moderne mais combien séduisant !

Tous ces tissus de ma collection seront peut-être un jour coupés pour en faire un quilt, mais pour l’instant, je me contente de les conserver tel quels comme témoignages d’un art unique qui je l’espère va perdurer

Shibori – teinture de textiles au Japon

Shibori sur soie contemporaine

Utilisation de shibori pour un petit quilt-ici-

Article actualisé en 2013 après le voyage à Arimatsu, « capitale » du shibori-ici-

18 comments to Japon – Teinture traditionnelle de textiles – Le Shibori

  • isa13

    merci 1000 fois pour ces explications . J’aime beaucoup venir visiter votre blog et votre chambre des couleurs , j’y trouve à chaque fois des instants de bonheur .

  • Votre article m’a vraiment enchantée, je connaissais le « shobori » mais pas du tout la technique. Très belles photos!

  • Rouge Béatrice

    Madame.
    Je cherchais des liens à ajouter sur mon blog dans la chapitre * shibori. Le votre est parfait. Je n’ai pas eu accès à tant exemples. Chapeau et compliments.
    Pour la deuxième fois je suis retournée au Japon. Curieuse, j’ai vu bien des choses que le toutou classique ne va pas voir.
    Puis-je inscrire l’adresse de mon blog, pour un échange avec les personnes intéressées : http://beatrice-De.blogspot.com

  • Béatrice

    Madame.
    Vous êtes dans le textile jusqu’au cou.
    Je présume que vous connaissez le *carrefour européen du patchwork*, of course ! J’y suis allée cette année pour la deuxième fois. Je ferais un reportage sur mon blog après avoir terminé celui de la France, où je suis allée participer au championnat de France d’orpaillage.Ensuite la Norvège et après viendrons les patchworks. A Neuchâtel en Suisse,a eu lieu également une expo de patchs au musée. http://beatrice-De.blogspot.com
    Merci de laisser paraître l’adresse de mon blog.

  • Béatrice

    Madame.
    Je remettrais votre site en lien quand je montrerais les patchworks de Ste Marie aux Mines et du musée de Neuchâtel. Je vais l’inditer aux associations en Suisse car il est vraiment formidable.
    J’espère de tout coeur que vous irez sur mes blogs, spécialement celui du * le Japon que j’aime *.
    Salutations cordiales de Lausanne en Suisse.

    • chambre.des.couleurs

      Merci Béatrice, je suis déjà allée voir « Le Japon que j’aime » spécialement sur le Shibori à Arimatsu bien sûr et les autres articles…Bien intéressant !
      Comment mettre un commentaire sur votre blog ? Cela m’est refusé à chaque fois !

  • Béatrice

    Rebonjour Madame.

    Comme vous voyez, Je ne décolle pas de votre blog passionnant !
    J’ai *relevé* la photo échantillonnage de shibori pour l’insérer à côté de votre clic. Si vous ne voulez pas, d’un clic, je l’enlève.
    Merci d’être venue vous balader sur mon blog. Je suis restée au Japon 6 semaines l’automne dernier, et il va y avoir encore bien des beautés à publier.

    Pour les commentaires, réessayez, Google a parfois de ces fantaisies. On pourrait dire d’une personne *elle a ses têtes*. Mais Google ne voie pas nos têtes. …. !!!

  • Comme d’habitude érudit et passionnant. Merci!

  • patricia

    C’est magnifique ! j’aimerai trouver un livre qui indique les différentes techniques de Shibori pouvez vous m’en conseiller un bon ? merci !

    • chambre.des.couleurs

      Comme je ne pratique pas cette technique de Shibori moi même (je me contente de collectionner les tissus !) je ne peux guère vous conseiller un ouvrage plutôt qu’un autre

  • Rina RASOANAIVO

    Bonjour,

    Je suis à la recherche d’un fabriquant de plissage Shibori, et on voyant votre site je me suis rendue compte que le shibori est une technique de teinture.
    Pourriez-vous m’éclairer s’il vous plait.

    Merci Beaucoup.

    • chambre.des.couleurs

      Le Shiborizome est en effet une technique de teinture qui consiste en diverses ligatures du tissu afin d’en préserver des zones vierges avant de le teindre
      Au Japon, cette méthode de teinture est toujours artisanale mais « les fabricants » comme ceux que vous recherchez exercent en Chine !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>