Salon « Pour l’amour du fil » – 2019 – III –

Les quilts anciens de la collection Charles-Edouard de Broin

Pour tous les amateurs de quilts traditionnels la collection d’ouvrages américains des XIXe et début du XXe siècle du collectionneur Charles-Edouard de Broin fut « le clou » du Salon !

Livre/catalogue édité par Quiltmania

Nous eûmes le privilège à Nantes de contempler les Crazy Quilts alors que lors de l’expo de Paris en novembre dernier ce furent surtout les Log Cabin qui nous enchantèrent

Fans Quilt Mennonite – 172 x 187 cm – Pennsylvanie

Des Crazy Quilt …des sages aux plus fous !

Détail – Crazy Quilt bien sage !

Selon les historiens des Quilts, le mot « Crazy » ne tirerait pas son origine de « fou » mais vraisemblablement de « craquelé » …


Ogata Kenzan – (Peintre et céramiste du XVIIe siècle) Détail d’un plat en céramique – Musée de Kyôto

Ce fut ce style de décor inconnu de l’Occident qui fit grande impression à l’époque !

…en référence aux céramiques craquelées présentées au pavillon japonais de l’Exposition internationale du Centenaire tenue à Philadelphie en 1876

Crazy Quilt with Doll – 168 x 168 cm – New York – 1890

L’engouement extraordinaire pour les arts décoratifs du Japon, des motifs des paravents recouverts de façon aléatoire de précieuses chutes de soie anciennes aux kimonos décorés de broderies somptueuses découverts avec émerveillement…

Détail de la poupée

…et pour l’esthétique de leurs combinaisons asymétriques influencèrent les visiteuses qui trouvèrent ainsi un moyen de mettre fin à leur pratique du patchwork géométrique

Détail des broderies

Les décors des éventails japonais de forme ronde, accessoires non pliables inconnus en Amérique, se retrouvent souvent dans les Crazy Quilts

169 x 173 – Crazy Quilt with Fans – New England – 1886

Tout comme les fragments de soie d’antiques tentures chinoises…

Détail – Ajout de chutes de soie chinoise

…ou encore des chutes de kimonos, vêtements exotiques que les élégantes américaines portaient habituellement comme robe d’intérieur !

Détail – Éventail rond non pliant de style japonais

L’engouement pour une nouvelle esthétique européenne, notamment le style dit Victorien …

Crazy Quilt – 175 x 175 cm – New York – 1880

…avec ses accumulations de matières luxueuses conjugué à un certain orientalisme finit par donner ses lettres de noblesse aux Crazy Quilts !

Détail – panier fleuri appliqué sur une pièce de velours

Passe-temps des femmes désœuvrées de la bourgeoisie au début du mouvement, ce style de patchwork devint vite à la mode et selon les moyens des quilteuses plus ou moins somptueux

Détail – Un motif géométrique s’est glissé dans l’ouvrage !

Dans le dernier quart du XIXe siècle, les étoffes de soie se démocratisèrent et chacune put recycler dans son ouvrage les chutes de confection de robes, corsages ou mantelet

Crazy Quilt with Vignettes – Détail – Pennsylvanie – Vers 1890 – 195 x 204 cm

Le sentimentalisme « fin de siècle » incita à garder des morceaux de robes de mariée, des fragments de vêtements de personnes chères, de rubans ayant décoré des tenues de bal …

Crazy Quilt with Vignettes – Détail –

…ou encore des vignettes commémoratives d’évènements politiques ou festifs

Crazy Quilt with Red Border – Pennsylvanie – Vers 1890 – 195 x 240 cm

Des initiales, des dictons, des symboles religieux ou ésotériques parsèment aussi les Crazy Quilts dont les significations mystérieuses ajoutent aux ouvrages un attrait supplémentaire !

Détail –

Les tissus opulents sont encore enrichis par des broderies fantaisies soulignant les coutures des pièces ou animant la surface des étoffes trop unies…

Détail de la bordure rouge en satin brodée

…quand d’autres broderies de récupération, fleurs, animaux ou personnages viennent en applications au centre des blocs

Tumbling Blocs – New York – Vers 1920 – 142 x 145 cm

Les Crazy Quilts sont généralement formé de grands carrés répétés sur l’ensemble de l’ouvrage afin de disposer au mieux de nombre de petites chutes d’étoffes, les carrés étant réunis par des points de broderie chargés de faire oublier cette géométrie obligatoire mais peu appréciée !

Détail de la bordure somptueusement brodée

Les bordures en satin ou en velours de nombreux quilts sont enrichies aussi de superbes guirlandes de fleurs brodées

Stars and Tumbling Blocs – New York – Vers 1900

Complétant la collection de Crazy Quilts, d’autres somptueux ouvrages en soies et en velours s’offraient aux regards admiratifs dans l’exposition

Détail

Quilts dans lesquels le losange est le motif principal

Tumbling Babyblocs – New York – Vers 1890 – 162 x 172 cm

Les losanges déclinés en étoiles, en cubes combinés avec maestria pour offrir de magnifiques surfaces chatoyantes

Détail

Des cubes encore pour un quilt suffisamment intrigant …

Tumbling Blocs – Canadian Amish – 1880 – 138 x 196 cm
Détail

Les Log Cabin feront l’objet du prochain article

2 réflexions sur « Salon « Pour l’amour du fil » – 2019 – III – »

  1. bonjour Marie-Claude
    Il y a eu à mon, arrivée en Bretagne en avril une longue panne d’internet…

    je regarde vos commentaires sur la salon de Nantes tous ensembles
    la diversité est réjouissante certes mais les coups de cœur sont pour moi les » log cabin  » notamment celui des moulins
    et je partage vos commentaires acides (allez disons acidulés) sur les’ pines cônes »
    vraiment merci pour ces images je ne suis pas allée à Nantes mais j’ai vu les habits de Pascal Jaouen exposés au musée départemental breton à Quimper : des merveilles

    bien cordialement Marie-Hélène –

    • Merci Marie-Hélène, Ah ! Les Pine Cônes ! Je ne déteste pas mais quelquefois trop c’est trop !
      Les Log Cabin …Bien sûr…

Répondre à Ella Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.