Categories

Japon – L’été à Aomori – Le marché aux poissons

Le Japon est une île ! Enfin un archipel regroupant autour de ses quatres grandes îles une multitude d’îlots, situation favorisant la pêche et toute une économie autour des produits issus de la mer

La préfecture d’Aomori avec ses 750 km de côtes abrite l’un des plus importants port de pêche du nord du Japon

Les achats pour le repas du soir

Le poisson demeure toujours le grand favori dans l’assiette des Japonais, en tout cas, dans notre famille !

L’un des plus grands marchés de détail aux poissons d’Aomori, avec sa bonne centaine de stands présente une variété infinie de produits de la mer

C’est un marché couvert, en centre ville, où la température assez constante et l’extrême propreté des poissonniers évitent la diffusion d’odeurs désagréables

Le marché aux poissons au centre ville d'Aomori

Même si, à première vue, tout parait assez vieillot et sans décor superflu, une exceptionnelle fraîcheur y est garantie, même en plein été !

Fouillis peut être mais propreté impeccable !

La mer au large d’Aomori est une zone réputée pour la qualité de sa pêche au thon, au saumon, à la daurade et au calamar

Au mois de janvier, un énorme thon de 232 kilos pêché au large des côtes d’Aomori, a été vendu aux enchères à Tokyo au prix faramineux de 16 millions de yens ! Ce qui ramène le prix du kilo à 525 € (au prix d’achat !)

Imaginez le prix des sushi dans votre assiette !!!

Miam ! Miam ! Que de "sakana" ou poissons !

Nous sommes à Aomori, au mois d’août, la ville pavoise aux couleurs de sa grande fête de l’été, de grands cerf-volant peints de terribles figures de guerriers s’affichent un peu partout

Ici, spécialité de "shake" ou saumons...

Le thon et le saumon sont chers, bien sûr, mais il sont indispensables sur un plateau de sushis !

Les sushi et sashimi ne sont pas des repas quotidiens dans notre famille au Japon, mais plutôt réservés aux occasions, comme par exemple, un repas pris au restaurant

...Et ici, spécialité de "tako" ou poulpe

Ici encore, "kujira" de la baleine

Les calamars et seiches sont abondants sur cette partie de côtes et tellement frais que l’on peut les consommer en sashimi sans problème

"Hotate" ou coquilles Saint-Jacques et "kani" ou crabes

La baie de Tsugaru, dans la région d’Aomori est une zone privilégiée pour la pêche des coquilles Saint-Jacques

Les « mimi » ou manteaux, en fait les membranes entourant la noix, sont séchées et salées, elles accompagnent en amuse-gueule les boissons alcoolisées

Oeufs de poisson, délice irremplaçable !

Une boîte contenant des œufs de poisson de cabillaud ou de saumon, salés ou pimentés est un cadeau fort apprécié des Japonais

Ma famille en raffole, mais c’est un régal assez onéreux

Petits poissons pour les bouillons

Le « dashi » ou bouillon à base de poisson est irremplaçable dans la cuisine japonaise

On utilise en principe ces petits poissons pour l’obtenir, toutefois ma belle-mère le fait encore en râpant un morceau de bonite séchée, dure comme du bois ! pour recueillir des lamelles de poisson à faire bouillir pour les fonds de sauce ou pour les soupes

Le dashi en poudre, vendu en sachets est d’un usage pratique maintenant et c’est ce que j’utilise quotidiennement

Spécialité d'algues

Une grande variété d’algues est proposée un peu partout, elles servent aussi pour les bouillons, agrémentent les soupes ou en plat sauté mélangées à des légumes

Le « nori » ou algue compressée en fines feuilles entoure les sushis

Au bout des allées, dans ce marché consacré essentiellement aux poissons, se trouvent quelques étals, proposant fruits et légumes de saison

"Momo" la pêche douce et sucrée

Août est la saison des pêches, d’un calibre bien supérieur aux nôtres, leur chair fondante et sucrée est un pur délice

Une histoire très populaire « Momotaro »  fait sortir un petit garçon de ce fruit , c’est un héros des contes enfantins

"warabi" pousses de fougère

Et des légumes que l’on n’a pas l’habitude de consommer comme les pousses de fougère !
Au printemps, il nous est arrivé souvent d’aller en cueillir en forêt de Fontainebleau ! En fait, c’est un légume tout à fait délicat

Ici, spécialité de saké

Et aussi l’incontournable boutique d’alcool, le saké dans des contenants typiques de la région d’Aomori !

Encore faim ? Un dessert léger alors ?

1 comment to Japon – L’été à Aomori – Le marché aux poissons

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>