Nihonmatsu no Hôsekibako – La boîte à trésors de Nihonmatsu

Quilt en tissus japonais contemporains

Nihonmatsu no Hôsekibako – La boîte à trésors de Nihonmatsu – 150 x 150 cm
Cousu et quilté main – 2019

Au début de cette année 2019, mon époux fit un assez long séjour pour des raisons familiales à Nihonmatsu dans la préfecture de Fukushima

Adatara yama – Vue du mont Adatara, la plus haute montagne de la préfecture de Fukushima, en plein hiver

La saison d’hiver y est rude, le vent glacial descendant des montagnes et la neige, sans être abondante toutefois, ne facilitent guère les déplacements

De Nihonmatsu à la ville de Fukushima

Cette région est parcourue de sources chaudes thermales qui font le bonheur de nombres d’amateurs ne craignant pas de barboter dans une eau à 42 degrés !

Entrée d’un Onsen dans la montagne autour de Nihonmatsu

Les Onsen sont des lieux privilégiés dans lesquels les hommes désœuvrés d’un âge certain passent la majeure partie de leur journée !

La neige n’est pas toujours un handicap !

Mon époux avait bien besoin dans ces moments là de voir quelques couleurs réconfortantes dans cette atmosphère monochrome…

Petit assortiment de tissus contemporains aux motifs soulignés de doré

Il les trouva, dans une boutique du centre ville, sous forme d’étoffes aux teintes réjouissantes

Étoffes bigarrées pour un ouvrage haut en couleurs

Tout au long de cette année, j’ai cherché à utiliser au mieux cette manne colorée afin de restituer le charme de la découverte au moment où les valises de mon mari, enfin de retour à la maison, déversèrent leur contenu sur le tapis !

Toutes couleurs mélangées

Au début du mois de novembre, germa l’idée de confectionner un nouveau quilt pour accompagner les fêtes de fin d’année

Chaque bloc mesure 10 cm de côté

La matière première était là ! Il suffisait de trouver un contraste net pour mettre en valeur toutes ces couleurs assez chamarrées

Les tissus rapportés furent complétés avec d’autres issus de ma collection

Différents coupons de coton imprimés de légers dessins sur fond bleu marine, restes de mon quilt précédent, firent l’affaire comme tissus de fond

Pas de quilt qui se respecte sans Tsuru ! Ici sous forme d’origami

Le modèle, composé de carrés et de triangles qui, une fois juxtaposés, forment un semblant de chaînes, est appelé dans le répertoire des blocs du patchwork « la boîte à bijoux », ce qui convenait parfaitement au genre de tissu mis en œuvre !

Les tissus de bordure sont les mêmes que ceux du centre de l’ouvrage

La bordure reprend les mêmes tissus, une large bordure succède à une étroite bande intermédiaire bleue imprimée de motifs argentés

Bordure bleue de 2 cm de large et bordure polychrome de 8 cm de large

La doublure est un coton imprimé de motifs « à la japonaise » trouvé chez Mondial Tissus à Brest et destiné primitivement à la confection d’un chemisier

Le quilt et sa doublure agités par un vent soudain

Mais la mauvaise impression des motifs ne respectant pas le droit-fil de la pièce ne convint pas pour un vêtement … et je gagnais une doublure !

La doublure imprimée de style japonais

La prise de photos dans le jardin profita d’une matinée de décembre ensoleillée…

… avant qu’une nouvelle averse accompagnée de bourrasques de vent ne nous fissent rentrer précipitamment à l’abri

En décembre dans le Finistère

Mon mari m’ayant aussi rapporté quelques numéros d’une revue non consacrée au patchwork mais que j’affectionne particulièrement …

« Kofu miserareta kurashi « – Revues d’art textile trimestrielles

… l’inspiration ne me manquera pas pour les prochaines réalisations !

4 réflexions sur « Nihonmatsu no Hôsekibako – La boîte à trésors de Nihonmatsu »

  1. Comme toujours en découvrant votre nouveau quilt je suis émerveillée par votre travail et l’assortiment des couleurs. Merci pour le plaisir que vous me procurez à vous lire et bonnes fetes de fin d’année.

    • Merci Annick de votre constante bienveillance pour mon travail
      Que cette fin d’année vous soit douce …et à l’année prochaine !

  2. que de merveilles ! Et je vois que vous êtes en Bretagne !
    Ma région préférée bien que ne n’en sois pas originaire mais que nous aimons tellement que nous envisageons de nous y installer le printemps prochain !
    Nous quitterons Lyon qui est une belle ville mais où il fait beaucoup trop chaud l’été !

    • Je ne suis pas Bretonne non plus ! Mais j’ai été une Parisienne très heureuse pendant plus de 50 ans ! Mais là ce n’est plus possible, la vie quotidienne à Paris est devenue infernale hélas…
      Dans le Finistère depuis 4 ans, j’ai enfin retrouvé une certaine sérénité…Puis-je avouer que j’aime plus l’Argoat que l’Armor ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.