Boites – Vide-poches – Tressage de soies et de rubans

Lors de ces moments de loisirs, mon époux a toujours aimé fabriquer divers objets pratiques en papier japonais en général…

Premier prototype !

…Mais depuis quelque temps il farfouillait allégrement dans mes tissus de soie et mes boîtes à rubans d’un air mystérieux…

Patrons soigneusement préparés

…Puis après avoir fait des croquis et dessins à l’échelle…

Les doublures sont en fine soie noire

…Il a commencé à découper des bandes de soie et à les tresser pour obtenir une surface textile assez grande…

Un duo de boîtes pour un rangement chic !

…Qu’il a adaptée sur des boîtes de carton construites toujours selon ses plans

Après que les bandes tressées aient épousé la forme de la boîte, le surplus dépassant a été coupé. Rien n’est collé à l’exception de la bande en soie qui finit l’ouverture et ainsi maintient parfaitement l’assemblage somme toute assez mouvant.

Le fond est aussi raffiné !

Les tissus de soie étant multicolores, les couleurs des bandes tressées se sont placées de façon aléatoire dirait-on…Mais en fait tout est minutieusement calculé !

Comme il était assez fastidieux de couper les soies et de replier les marges pour y fixer de la toile thermocollante…

Avec des rubans de gros-grain

…Et fort de son expérience, il a utilisé ensuite des chutes de gros-grain qui permettaient de travailler à vif, sans se préoccuper des effilochages des tissus de soie…

Rubans de gros-grain de récupération

Nous n’avons pas attendu la mode actuelle de la récupération, nous confectionnons depuis longtemps des objets de cette manière, encore faut-il qu’ils soient plaisants à utiliser et pas trop moches !

Pot à crayons raffiné recouvert de soie

Pour utiliser les chutes de soie, il a confectionné avec du carton de récupération aussi des boîtes à crayons hexagonales à la mode japonaise, dont il a recouvert les faces de fine soie noire avant d’y appliquer en les collant des chutes bleues

Ne trouvez-vous pas que le style de son travail est typiquement japonais ? Par les couleurs et par l’agencement des tissus et des rubans, bon sang ne saurait mentir !

Petits travaux pour passer agréablement les dimanches froidureux de ce printemps assez morose et qui trouvent preneur chez nos filles toujours à la recherche de jolies boîtes pour ranger leur fouillis !

16 réflexions au sujet de « Boites – Vide-poches – Tressage de soies et de rubans »

  1. Eh ben, je suis epoustoufflee !!!!!!!
    BRAVO !!!!!!!!
    すごい~!本当に素晴らしいです!!!

    Mon mari fait beaucoup de choses, mais serait incapable de ca, pour sur…bigre…..

  2. Admiration, c’est ce que j’éprouve devant tant de goût et d’habileté manuelle.Chapeau l’artiste!

  3. bonsoir,
    je reconnais bien là le style de ton mari… et encore merci pour cette magnifique journée de l’amitié à Ceyrat en ce 6 juin 2013…. à bientôt pour la suite de tes aventures sur ton blog…. et vive le patchwork et tout ce qui va avec…
    un bisou à tes deux aides …..
    Huguette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.