Categories

Pochettes en tissus japonais

Pendant que mon époux s’amuse à tresser de la soie pour des vide-poches….

Recto...

…Je m’amuse aussi de mon côté en faisant de la récupération de toutes petites chutes de tissus japonais modernes tombées de mes derniers quilts

Des bleus agrémentés de quelques tissus colorés mais tous avec un graphisme traditionnel

Des blocs très simples, rectangles de 2 x 3,5 cm par paire cousus tête-bêche à la machine ainsi que la fermeture à glissière aussi de récupération, coins du bas coupés en biais pour obtenir un petit soufflet, pochette doublée d’un tissu rouge avec une poche

...Et verso - 22 x 15 cm

Ma belle-mère, au Japon, confectionne depuis longtemps avec les chutes des tissus gardés après la confection de vêtements, des pochettes diverses et variées en tissu anciens, aïzome principalement…

Tissus anciens en indigo...Recto...

…Tissus précieux dont elle ne perd aucun morceau encore utilisable…

...Et verso...sur tatami

… Mais aussi récupération de toutes sortes de tissus de confection

Évidemment on est loin de la vogue qui sévit en Europe des tissus « taupe » qui ne sont pas du tout employés au Japon par les couturières, mais uniquement par un nombre restreint de quilteuses

Tissus de confection vintage japonais

Les chutes de soie de kimono sont aussi recyclées. Au Japon, on trouve dans de toutes petites boutiques beaucoup d’objets fait main dans des tissus de récupération à des prix vraiment abordables, petits cadeaux fort appréciés en général par tout le monde !

Pochette en soie de kimono faite par ma belle-mère

Ma belle-mère étant très âgée maintenant et malheureusement sa santé ne lui permettant plus de coudre, elle m’a encouragé à piocher dans ses réserves les tissus qui me plaisaient

A mon grand regret, j’ai dû laisser sur place les beaux coupons de lainage beaucoup trop lourds pour nos bagages déjà pléthoriques !

18 comments to Pochettes en tissus japonais

  • Marie-Claude, tu fais des choses tellement jolies que je me dis, la prochaine fois que je rentre au pays, je t’apporte des chutes de tissus d’ici !

  • katell

    Quelle belle brochette de pochettes !
    J’en ai fait aussi, assez semblables aux tiennes et à celles de ta belle-mère, aussi bien avec des tissus de style japonais que des reliquats de tissus occidentaux. Le patron de la pochette en demi-lune venait bien sûr d’un livre japonais (traduit en anglais) des années 80. D’ailleurs Shizuko Kuroha, elle aussi, en fait du même genre… Toujours les mêmes inspirations essentielles !

    Heureuse d’avoir retrouvé le chemin de ton blog que je n’arrivais plus à joindre… Je vais lire les articles que j’ai loupés!

    Amicalement, Katell

  • Béatrice

    Quel luxe. Dommage que mon anniversaire soit déjà passé… Mais il y en a toujours un devant…
    Votre mari est-il Japonais ? Ici, j’ai des amis céramistes, dont lui est japonais, qui font des beautés .Nous exposons ensemble parfois, moi avec mes colliers.

  • Béatrice

    Il n’est plus besoin de vous dire mon admiration pour votre don à faire de l’art avec des petits morceaux de tissus. Je pourrais le *dire* à chaque page, et cela en deviendrait lassant. Ce que j’admire aussi, est le temps que vous pouvez trouver à confectionner, non seulement des patchworks, d’une dimension certaine, mais aussi des petits trésors confectionnés avec les chutes des chutes, des chutes, des chutes. Si, au galetas, il y a un certain nombre de tissus variés, chutes des habits que je me suis confectionnées durant les années, que je gardais et garde encore, pas pour faire des patchs, mais au cas où je devrais *réparer* un de ces habits. De toutes manières je n’aime pas jeter. Par mon éducation, et aussi par conviction, la chose peut encore servir. Des restes de tissus unis de mon atelier de décoration , j’en ai distribué des km. aux écoles voisines, au théâtre de marionnettes de Lausanne, et cela me fais plaisir de voir les *poupées* habillées avec certains de *mes* tissus. Les grandes surfaces fonds de vitrines, même défraichies par le soleil, servent de base à des décors appliqués sur ceux-là. Les marionnettistes mont dit que, depuis que je leurs donne ces tissus, ils ont économisé 40% du budget tissus.
    Mesdames, ne jetez pas les chutes de tissus, il dois toujours y avoir dans votre entourage, des *institution* ou des *bricoleuses*, qui seraient ravies de les recevoir.
    Mais là, ma babillarde s’adresse à des admiratrices de patchwork. Donc à des personnes déjà convaincues.
    Je dois avoir la mentalité Amish, personnes que j’admire pour leur amour du travail bien fait, leur solidarité, mais surtout pour leurs patchworks et leur ingéniosité à marier des couleurs, qui, en leur temps, ne serait venue à personne d’associer. L’atout principal : L’art de ne rien jeter.
    Maintenant je confectionne des petits paquets de couleurs assorties et les vends dans des vides greniers avec un certain succès. Lors de mes visites à Ste Marie aux Mines, pendant le * carrefour européen du patchwork*, j’en ai vendu un certain nombre au grand plaisir de ces dames.

    • chambre.des.couleurs

      Oui, Béatrice, ne rien jeter est un leitmotiv quand on fait du patchwork…et ne rien acheter spécialement pour cela est aussi important pour moi !

  • Béatrice

    Le tissus rouge central, de la pochette *resto* ressemble par son dessin, à un tissus rouge, que j’avais ramené des Indes, tradition tye and dye, de la région de Jaïpur. En son temps, j’en avais confectionné un * bloumer*. Un peu plus loin que Jaïpur, toujours dans le Radjastan, Jaisalmer confectionne des tye and dye de couleur tirant plus sur le bordeaux.

  • Martine

    Bonjour,

    Je me suis amusée à réaliser des trousses avec des rectangles, c’est très agréable à faire et cela permet de recycler les petits morceaux de tissus. Merci pour cette idée.
    Cordialement.

  • Par le blog de Katell je viens de découvrir votre site, une  » petite » merveille ! j’aime tous vos quilts car j’ai une préférence pour le piécé. Alors là ! je suis gâtée.
    Vos reportages passionnants sur le Japon je crois qu’ils plairont à mon amie  » Japonisa » qui réalise de merveilleux kimonos.
    Mary

    • chambre.des.couleurs

      Merci Mary, nous partageons donc des goûts en commun, le bonheur de faire du patchwork n’est pas un vain mot !

  • J’aime beaucoup votre site. J’ai acheté plusieurs Kasura coton sur Etsy, c’est un vendeur du Japon. Votre quilt Tsugaru me plâit beaucoup pour faire avec ces morceaux. Le modèle mets à valeur les dessins Kasuri. Je me suis inscrit au newsletter. Je m’excuse pour les fauts en Français, je suis Hollandaise, mais j’hâbite en France.

    • chambre.des.couleurs

      Oui, je pense que vos tissus Kasuri conviendront parfaitement pour faire ce modèle dont le patron est si simple
      Bravo pour vos blocs en tissus « du monde entier » c’est très original !

  • Merci beaucoup pour votre compliment. J’ai une toute autre question…. N’avez-vous jamais envisager de visiter le Japon avec un petit groupe de quilteuses?

    • chambre.des.couleurs

      Nos voyages au Japon ne sont pas des voyages à thème mais des occasions de rendre visite aux membres de la famille maintenant dispersés dans différentes régions, séjours entrecoupés de visites culturelles bien sûr, là où nous nous trouvons
      Voir des entreprises textiles est compliqué, car il faut retenir d’avance des dates de visites, ce qui s’avère délicat avec notre façon de voyager sans contraintes
      Dois-je avouer de plus, que nous sommes, mon époux et moi, d’irrémédiables « sauvages » et que nous n’aimons voyager que seuls !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>