Categories

Paris – Exposition Les boutons (1ère partie) – Mona Bismarck – American Center

L’exposition avait lieu de juin à la mi-août 2010 à la « Mona Bismarck-American Center »

Collection de M. Loïc Allio

…Dans un immeuble cossu du XVIe arrondissement, tout près de trois grands musées, tout cela tenant dans un mouchoir de poche !

DSC01310-108

Paris – Fondation Mona Bismarck – Avenue de New York – Le grand escalier

Dans le bel hôtel particulier parisien de Mona Bismarck, la femme aux cinq maris et « L’égérie de la bonne société new-yorkaise » dans les années 1930

Mona Bismarck

Pendant l’Antiquité et le Moyen Age, pour fermer et ouvrir son vêtement, on avait recours au lacet, à la fibule ou au fermail avant que les premiers boutons en métal ne commencent à les remplacer

Boutons décorés d’une rouelle, symbole solaire – Haut Moyen Age

Le XVIIIe siècle est la grande époque du bouton avec beaucoup de créativité, de savoir-faire et de variété

Boutons-bijoux – XVIIIe siècle

En 1789, la réclame d’une boutique du Palais Royal, haut lieu de la mode dans cette fin du XVIIIe siècle, vantait ses boutons-bijoux or et argent, boutons peints de sujets historiques, boutons en émail peints de sujets antiques et boutons d’acier anglais et d’agate italiens….

Boutons avec strass – XVIIIe siècle

…Et ses nouveaux boutons à « diamants-cailloux » qui prendront bientôt le nom de leur inventeur : les strass !

DSC01481-1465 Paris - Exposition Les boutons (2ème partie) -  Mona Bismarck - American Center

Bouton en acier gravé et peint et bouton avec pierre dure gravée

Sous la monarchie, on affiche ses convictions royalistes…

La famille royale – gravure sur papier – Le dauphin Louis XVII – gouache sur papier

…Et son adhésion à l’avancement du progrès

Charge de cavalerie – Fixé sous verre et actuel Pont de la Concorde – Gravure sur papier rehaussée de couleurs

…Tandis que les symboles de la Révolution s’arborent sur tous les accessoires à la mode

Bouton révolutionnaire – Fixé sous verre – 1789

De grands thèmes comme la vie, l’amour ou la mort sont source d’inspiration…

DSC01450-1451

Cupidon ranimant les feux de l’amour – Peinture sur ivoire et Hermès – Peinture en or blanc et jaune sur cristal bleu monté sur métal argenté

…Conformément aux idées du Siècle des Lumières, influence des libertins…

Décor en bas-reliefs en cire sur fond de métal peint, sous verre et entouré de strass sur monture en argent – XVIIIe siècle

…Ou des philosophes

Gravure sur papier d’une pierre tombale

Les boutons, bien que petits par nature, montrent une très grande variété de formes, de couleurs et de matières

Boutons en nacre – XVIIIe siècle

Au XVIIIe siècle, la nacre est travaillée avec la finesse d’une dentelle…

Bouton-bijou – Nacre et cristal

…et associée à d’autres matières comme les pierres du Rhin, l’acier ou le cristal

DSC01487-1486

Boutons de nacre d’une série à connotation licencieuse

Ces boutons pour les habits à la française sont assez grands 30 à 40 mm, mais on les trouve aussi avec d’infinies variations de taille

Boutons en acier – XVIIIe siècle

Les boutons en acier découpés, martelés, striés ou bleuis, rendus très brillants sont à la mode à la fin du XVIIIe siècle, leur aspect spectaculaire et leur grand nombre sur les vêtements suscitent bien des commentaires ironiques

Page de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert – XVIIIe siècle

L’apparition du bouton a vite dépassé le stade utile pour devenir un ornement, voire une œuvre d’art…

Boutons – XVIIIe siècle

…Et ils reflètent fidèlement les idées et l’art de leur époque

Boutons – XVIIIe siècle

Évidemment les boutons d’artistes sont très éloignés de ceux utilisés au quotidien

DSC01497-1507

Micro-mosaïques de pierres dures – Italie – vers 1785 et bouton peint d’une miniature attribuée à Fragonard

Le bouton a particulièrement attiré les artistes, surtout quant il s’agissait de faire un travail « alimentaire » pour les riches collectionneurs

Des nouvelles techniques et matières comme la mosaïque, l’émail ou la porcelaine sont aussi utilisées pour la fabrication de boutons

Boutons en porcelaine – XVIIIe siècle

Boutons en porcelaine de style anglais, aux motifs typiques inspirés des manufactures de Paris, Jouy, ou encore Sèvres, Mennecy et Meissen

Boutons en porcelaine – XVIIIe siècle

Des boutons peints en série sur verre laissant libre cours à l’imagination quelque peu fantaisiste des artistes !

Boutons fixés sous verre sur fond de miroir

Les boutons toujours témoins de leur temps…et des grandes découvertes comme le premier voyage en montgolfière en 1780…

Scènes peintes sur papier et vélin

…Ou les écrits et les travaux de Buffon au Jardin des Plantes qui ravivent l’intérêt de ses contemporains pour l’histoire naturelle à laquelle on rend hommage en créant des boutons à inclusions de graines, d’herbes, d’insectes et de plumes

DSC01517-1522

Bouton avec inclusion de plumes sous verre et bouton « à la Buffon »

Les peintures de paysages sont très recherchées…

Scènes peintes à la gouache sur papier

…On réalise des miniatures d’après les grands maîtres du passé….

DSC01514-1545

Peinture de paysage en camaïeu et gouache sur papier

…En restituant une atmosphère élégiaque admirable sur de si petites surfaces

Le pêcheur – Fixé sous verre

Des vêtements de l’époque ayant gardé leurs boutons sont assez rares…

Veste de soie brochée – Milieu du XVIIIe siècle

…Surtout quand ceux-ci sont si originaux

Les splendides boutons commémorant la Révolution américaine sont fort recherchés …

Boutons américains « Washington Inaugurals »

…Des boutons américains en l’honneur de Washington et de La Fayette…

…Aux étincelants boutons français évoquant la participation des troupes françaises à la guerre d’Indépendance américaine

Boutons ornés de diamants avec monture sur or – France – XVIIIe siècle

Ils voisinent avec les boutons américains historiques, portés en l’honneur de l’investiture de Washington en 1789

Les panneaux explicatifs dans l’exposition m’ont aidé pour les légendes des photos

Site Web : http://monabismarck.org/

Beaucoup d’éclairage direct sur les vitrines ne donnent pas des photos de qualité, rien ne vaut la visite in situ…

…Juste un petit reportage pour donner une idée de cette très riche exposition

L’exposition des boutons des XIXe et XXe siècles est à suivre

10 comments to Paris – Exposition Les boutons (1ère partie) – Mona Bismarck – American Center

  • Incroyable cette collection, tres tres tres jolie vraiment !
    Merci de nous en faire profiter aussi, chere Marie-Claude !

  • Béatrice

    Vous êtes la meilleure ambassadrice pour cette expo. Dommage qu’elle soit terminée.
    Ne risquait-on pas sa vie suivant le bouton porté ?

    • chambre.des.couleurs

      Eh ! Bien je suppose que pendant la Révolution, afficher ses convictions royalistes en portant sur son habit des boutons à l’effigie de la famille royale était un peu risqué…Mais vu les prix de ses boutons, les grands aristocrates qui pouvaient se les offrir étaient déjà parti en immigration !

  • dans cette endroit, je me rappelle une superbe exposition, sur le travail des plumes de l’Amérique du nord.

    • chambre.des.couleurs

      Les expositions y étaient toujours très intéressantes,et gratuites de plus !
      J’ai vu cette expo avec des coiffures et des vêtements de plumes de chefs indiens époustouflants !
      Depuis cette année, la fondation Mona Bismarck a changé d’intitulé et les expositions y sont maintenant payantes, la culture réservée de plus en plus aux nantis, hélas !

  • CLAUSS

    Bonjour,
    Magnifique votre expo !
    J’aurais souhaité continué à découvrir d’autres époques par exemple des modèles début XXI siècle car je voulais connaître le prix d’un bouton signé Line Vautrin.
    Encore toutes mes félicitations.
    Très cordialement.

    • chambre.des.couleurs

      Je pense que vous vous méprenez, cette collection extraordinaire appartient à Mr Loïc Allio comme je l’ai indiqué en haut du reportage

  • netjime fournier

    chére madame

    Je ne me souviens plus comment j’ai découvert votre site! mais depuis c’est un enchantement!
    Non seulement le compte rendu des expos est intéressant mais vos commentaires sont très enrichissants
    Ma fille m’a demandé un jour de lui faire un dessus de lit en patchwork et je me suis exécutée bien sûr! Et ce fut pour moi une découverte et depuis je collectionne les tissus achetés au hasard
    Mais je suis très indisciplinée et les modèles que je trouve dans des revues japonaises sont loin d’être fidèles aux patchwork que je fais!
    Continuez à nous enchanter avec votre blog Pour ma part je vous en remercie chaleureusement

    • chambre.des.couleurs

      Hé bien ! Quelquefois le hasard fait bien les choses puisqu’il m’amène des lectrices si enthousiastes !
      Merci beaucoup pour vos observations qui me donnent bien du courage pour continuer l’aventure de ce blog…
      Quant au patchwork, nous partageons, ce me semble, le même point de vue qui est de sortir du conformisme et c’est encourageant

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>