Categories

Myriade de carrés – Un nouveau quilt pour 2011

Un quilt utilitaire confectionné pour camoufler un confortable mais vilain canapé, dont ma fille a hérité lors de son nouvel emménagement

Cousu à la machine, quilté à la main - 2,00 x 2,00 m - 2011

Une seule consigne, qu’il soit grand, solide et coloré, avec beaucoup de vert !

Les deux blocs accolés donnent un second motif

Je me suis inspiré du modèle traditionnel vu dans ce livre de Roberta Horton, livre acheté il y a plus de 10 ans et depuis sans cesse feuilleté

Sixteen Patch Pinwheel - Mabry Benson - 1996

Ce quilt est un classique pour le travail de coupe rapide, de montage simplifié et de quilting machine, toutes techniques qui ne me conviennent pas trop

J’aime en effet prendre mon temps pour fabriquer des quilts, peu importe la longueur du travail, car je n’ai pas pour ambition de produire des quilts vite faits, juste pour le plaisir de l’accumulation dans une belle armoire !

Ce modèle nécessite un nombre impressionnant de pièces à découper, mais comme j’aime mettre dans mes quilts le plus de variété possible, la coupe recommandée de longues bandes de même tissu débitées en carrés n’était pas souhaitable

Puis je me suis souvenue que j’avais rangé soigneusement des carrés provenant d’un échange organisé entre amies, il y a quelques années

La boîte aux trésors oubliés !

Le projet d’alors ayant tourné court, il me restait une multitude de petits carrés, qui devinrent la matière première de cet ouvrage

Les carrés échangés auraient tous dû être de 4 cm de côté mais bien sûr, beaucoup de pièces ne l’étaient pas !

Il a donc fallu les recouper tous à la même mesure de 3,5 cm et sur ma lancée, le contenu de deux boites de chutes a suivi pour compléter la gamme

Ce travail de découpe a été l’un des plus fastidieux que je connaisse !

Carrés de 3,5 cm de côté

Armée de mon cutter, il m’a fallu plusieurs jours pour venir à bout des carrés nécessaires

Puis est venu le tour de découper les triangles des blocs intermédiaires

Quelques jours plus tard, je me suis trouvée à la tête d’une armada de 1568 carrés renforcée de 784 triangles rectangles

Triangles rectangles de 7 cm de côté

Il ne restait plus à coudre que les 196 blocs pour composer ce grand quilt de 2 x 2 m

La couture machine des pièces à la chaine est assez rapide, à condition d’épingler soigneusement le travail au préalable…

Travail à la chaîne !

…Évidemment cela nécessite une grande attention pour que les intersections des coutures des blocs correspondent bien

J’ai cousu et repassé ainsi à la chaine plusieurs blocs avant de commencer à les monter en bandes composées chacune de 14 blocs

Les blocs prêts pour le repassage

Beaucoup de tissus américains venant des échanges mais aussi français et japonais modernes de ma collection, selon ma bonne habitude de mélanger tous les textiles en ma possession

Tissus japonais de confection mélangés...

Au début je pensais intercaler les carrés aux couleurs vives avec d’autres très clairs, mais devant l’abondance de tissus aux teintes moyennes, j’ai décidé de les traiter comme des plus ou moins clairs…

...Aux tissus français

Mon goût profond ne me porte généralement pas vers un travail de patchwork avec des couleurs si fortes et de plus très mélangées

Variations sur le carré

Je craignais fort la dispersion du motif choisi et un certain fouillis peu harmonieux

Malgré toutes ces couleurs, je trouve en définitive ce quilt très gai et chose curieuse correspondant parfaitement à la nature joyeuse et optimiste de sa destinataire !

Le quilting à la main était long, surpiquer le tour de 784 triangles en plus des diagonales des petits carrés, surtout avec mon petit cercle à matelasser habituel, n’a pas été sans découragement !

Mais ce quilt doit pouvoir résister aux fréquentes soirées de cocooning !

Variations sur le carré

Quilting en cours...

La table de la salle à manger que j’occupe continuellement est parfaite pour soutenir le poids de l’ouvrage

En venir à bout...Il le faut !

La doublure est un assemblage de tissus bleus pour pouvoir retourner le quilt sur le côté frais pendant l’été

Le côté estival du quilt

Le centre bleu et blanc est composé d’un tissu original breton aux motifs d’art populaire qui plaisait beaucoup à ma fille

Venant d’une fabrique artisanale d’impressions sur étoffe, la maison Le Minor, il est le cadeau d’Annick, une amie bretonne et je ne voulais pas le découper en petits morceaux

Tissu dessiné par l'artiste breton Pierre Toulhoat, (Merci, Renée Ferré pour cette précision )

Pas de bordure mais une finition avec une bande de tissu rayé très coloré en droit fil

Rayé en biais...Mais en droit fil !

Comme cette année sera « l’Année du Mexique » en France, je participe à cette célébration à ma manière !

Les couleurs vives leur siéent bien

Pepe y Pepita âgés d’une quarantaine d’années, viennent eux aussi d’un échange, celui de la collégienne que j’étais avec sa correspondante hispanique d’outre Atlantique

Souvenirs…Souvenirs…

Variations sur le carré

25 comments to Myriade de carrés – Un nouveau quilt pour 2011

  • C’est vraiment beau ces craquements de couleurs !
    Toutes tes photos nous permettent de suivre ton travail et toute la peine devient pourtant magie …merci pour ce texte-textile
    Bon Jour

    • chambre.des.couleurs

      Merci Marie Hélène, je suis contente et souvent surprise, en arrivant au bout de la peine que je m’inflige avec grand plaisir tout de même ! de voir que le produit fini correspond à mes attentes…Et ce n’est pas toujours le cas, vu la quantité de projets avortés qui dort dans mes placards !

  • Annick Le Bréus

    Pour moi, les projets avortés sont un peu comme les mots croisés devant lesquels on bute : il suffit de les oublier, quelques années pour le patch, quelques heures ou jours pour les mots croisés, puis les ressortir et les redécouvrir d’un oeil nouveau d’où naîtra LA bonne idée qui fera avancer les choses. En tout cas, ce nouveau quilt est vraiment magnifique !

    • chambre.des.couleurs

      Merci Annick, mais chez moi, les projets avortés sont destinés à être recyclés ! Dans ce cas je n’hésite pas à retailler dans les tissus pour en faire quelque chose d’autre…Et ainsi de suite !

  • Jacqueline Fischer

    Oui c’est souvent ainsi, c’est un charme du patchwork qui ne se démode pas, qu’on peut reconvertir en autre chose (mes quilts changent au fil des années… pas rare que deux en donnent un … et alors le plaisir recommence ).
    Les quilts d’orphelins sont aussi parfois très beaux peins de fantaisie.. (j’en ai deux en cours…)
    Bravo, Marie-Claude pour ces beaux ouvrages ; vous savez moi ce qui m’étonne c’est que certaines personnes, entrant dans nos maisons … passent à côté des quilts sans les voir !

    • chambre.des.couleurs

      Jacqueline, sais-tu que le plus surprenant compliment que j’ai reçu vient de l’employé qui relève les compteurs d’électricité ? En s’arrêtant pour regarder attentivement un quilt exposé sur le mur du couloir, il a soufflé simplement – « Ah ! ça, c’est beau ! « 

  • oh mon Dieu quel travail ! c’est magnifique ! j’ai commencé aussi à stocker des petits carrés pour ne pas jeter des tissus, ça motive de voir ce que cela peut donner un jour (lointain en ce qui me concerne!)

  • Françoise Boissier Aurenty

    Quel travail!mais visiblement cela en valait la peine et la destinataire a bien de la chance. Et moi aussi, qui peux profiter de ce blog rempli de belles choses…

    • chambre.des.couleurs

      Merci Françoise, j’ai eu beaucoup de plaisir à jouer avec les carrés colorés mais j’étais contente d’en venir à bout !

  • Jacqueline Fischer

    A propos de l’employé du gaz, ça ne m’étonne pas.. moi c’est une représentante à qui j’ai failli vendre un de mes quilts (le moulin aux étoiles) restée scotchée devant -alors que moi je n’avais aucunement l’intention de lui acheter quoi que ce soit !
    Le médecin de famille ne voit pas mes quilts à la maison, mais quand j’ai exposé de l’art textile à Paris, il m’a dit admiratif « ah ça c’est de l’art », là, avec la caution culturelle, il cessait d’être aveugle .. ce qui me fait sourire: tant de préjugés, partout !

  • Béatrice

    Good Lord, quel travail ! Mais quel résultat ! J’admire votre patience sans limite.
    Je dois redescendre à Paris avant fin mai. Il y a une expo au musée du quai branly. Je suis sûre que vous en ferez un poste formidable.
    Avez-vous vu Claire Fo a parlé de votre blog dans un des postes.

  • C’est SUPERBE !!! Félicitation
    😉

  • Superbe ce quilt ! Elle doit être heureuse.
    Je découvre le blog grâce à l’article paru dans Magic patch car j’ai beaucoup aimé « Furusato ».
    je vais me faire un plaisir de venir m’y promener régulièrement.
    A bientôt, donc !

  • Ce quilt est absolument magnifique. Il fait parti de ma liste de quilts à coudre. J’adore le melange de tissus, de souvenirs. Et je suis d’accord le livre de Roberta Horton fait parti de mes ‘references’. Encore une fois, superbe.

    • chambre.des.couleurs

      Merci beaucoup Caroline, je ne peux que vous encourager à vous lancer !
      D’après certaines de mes correspondantes, 3 semaines suffiraient ! pour obtenir un quilt de taille équivalente si on utilise les méthodes rapides de coupe au cutter et le quilting à la machine
      Évidemment, avec ma méthode « à l’ancienne », c’était un peu plus long !

  • Ferré Renée

    Votre blog est passionnant , je ne manque pas de le faire connaître. Vu sa teneur, je pense que je peux vous ouvrir une petite porte culturelle de plus.
    Je souhaite vous communiquer une précision concernant la doublure de ce quilt « Myriade ». Je pense que le si bel imprimé provient de la maison Le Minor et a été dessiné par l’artiste (toujours vivant actuellement)Pierre Toulhoat. Artiste merveilleux, ayant travaillé le métal, la faience (HB Quimper),le textile (magnifique bannières à Locronan par exemple),le verre. Un très beau livre de son oeuvre existe.
    http://www.toulhoat.com/
    Continuez à nous régaler !Renée Ferré

    • chambre.des.couleurs

      Merci Renée, j’accepte toujours avec bonheur des précisions complétant mes articles
      C’est ainsi que je peux tisser des liens passionnants avec mes lecteurs
      Merci aussi de m’avoir fait connaître cet artiste, j’ai en effet, vu quelques unes de ses œuvres lors de petits voyages en Bretagne qui se démarquaient nettement, par leur inventivité et leur qualité, du fatras d’objets « bretons-celtiques » proposés un peu partout

  • Mebae

    Je confirme que la destinataire aime se lover dans le cocoon-quilt,
    son relief ondulant et tout ces petits carrés donnent envie de se rouler dans la couleur!

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>