Categories

Voyage à Nantes – « Pour l’amour du fil » – 2011

Voyage à Nantes – autres articles : 2011 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 2009 | 2013

Quelques impressions du cru 2011, sans être exhaustive je ne relate bien sûr que mes coups de cœur !

Vu de la mezzanine, le palais des congrès et son échappée vers un extérieur dégagé

Arrivés à Nantes dès potron-minet, notre première visite fut pour voir de nouveau notre tombeau ! Enfin, pas exactement le nôtre, mais celui que l’on aime particulièrement, celui de François II, Duc de Bretagne dans la cathédrale

Après une séance photo dont les Vertus n’ont guère pris ombrage, nous nous sommes rendus paisiblement à pied au Palais des Congrès, il faisait si beau et tout en marchant, nous pensions à ce que nous ne devions pas manquer pendant notre séjour à Nantes, la nouvelle exposition au musée des Beaux Arts, la visite du passage Pommeraye, etc…

Le château, le centre ancien et l’île de Nantes ayant faits l’objet de visites lors du premier Salon en 2009

Les quilts offerts pour le Japon, le jour d'ouverture, à midi

Un Salon clair et aéré, dédié seulement aux arts du fil, où les visiteuses ne se sentent pas agressées, où l’on fait assaut de politesse quand on se bouscule par étourderie…

Un Salon où les organisateurs consacrent tout un sous-sol à offrir de grandes tables pour les pique-nique et de moelleux canapés rouges pour le repos, bien loin des Salons parisiens où l’on garde la fâcheuse impression que le moindre mètre carré doit être rentabilisé

La farandole de quilts anciens

Des quilts américains anciens de Mary Koval proposés à la vente et suspendus comme des étendards à la gloire du patchwork traditionnel…

L'ambiance country de Jan Patek

…Aux ambiances personnalisées selon les styles des artistes invitées

Ah ! Quilter sous le porche ...dans la prairie !

Du style country de Jan Patek qui continue à faire fureur actuellement, synthétisant les rêves de campagne des modernes citadins…

Un petit bout de campagne à Nantes

…Aux rêves conventionnels d’une jolie maison hollandaise remplie de quilts séduisants et tellement convenables comme ceux de Petra Prins

L'ambiance déco-chic de Petra Prins

…Où le fait de travailler avec de dispendieuses reproductions de tissus anciens conforte dans l’idée, qu’au bout de l’aiguille, le temps peut s’arrêter

Invitation au repos à Amsterdam

Heureusement que dans toutes les familles se trouvent des iconoclastes…

L'ambiance printanière de choc de Piece O'Cake Designs

…Comme les créatrices de Piece O’Cake Designs qui donnent un sérieux coup de jeunesse à cette activité !

Une mine d'idées pour tous les tissus "mis de côté" ?

Bien sûr, jusqu’à présent je ne goûtais que fort peu ces compositions un peu folles…

Couleurs appétissantes, non ?

…Mais en plus d’une gaité communicative, un goût sûr dans la démesure, sous-tendu par une technique éprouvée…

Un "Baltimore" revisité gaiement

…fait sentir tout de suite que ces deux créatrices ont fait leurs preuves avant de se laisser aller !

De l'utilisation judicieuse de couleurs primaires

De l’art malicieux de remettre au goût du jour l’antique « Baltimore » que l’on croyait indétrônable…

Un printemps textile !

… Et que ce renouveau ébouriffant bouscule avec humour ! Tout est fait machine, mais avec virtuosité !

L'humour jusqu'au bout des ailes

Parmi les expositions, un quilt du concours « La nature » qui m’a touchée par l’emploi de tissus anciens bien sûr, mais aussi pour la liberté avec laquelle les petits points de quilting comme en surnombre renvoyait à des reprisages maintes fois recommencés

Saito Reiko - Fuji san

Le quilt, symphonie de verts et de bleus où un martin-pêcheur vient ajouter sa touche précieuse de turquoise…

Kageyama Yoko - Fresh green morning

…Dans la brume d’une aurore faite d’un voile de tulle impalpable, était très…rafraîchissant

Primé en 2010 à Sainte Marie aux Mines

Les broderies très élégantes de Pascal Jaouen sur des robes de style Haute Couture…

…Issues de son défilé du Festival de Cornouailles de 2010…

…Étaient dignes d’admiration pour la qualité et le goût des diverses broderies

Bien sûr, un style assez éloigné des broderies des provinces bretonnes auxquelles son nom était associé

Des robes destinées à faire rêver Margot en ces temps de noces royales et médiatiques !

Pour moi, le voyage à Nantes était surtout programmé pour voir et revoir les œuvres de Kuroha Shizuko

Ce sera pour le prochain article !

————————
Voyage à Nantes – autres articles :

« Pour l’amour du fil » – 2011
« Pour l’amour du fil » 2011 – Exposition de Kuroha Shizuko et Saito Yoko
« Pour l’amour du fil » 2011 – Sashiko et Kogin
Guérande et le parc régional de Brière
Retour vers le passé – Musée des Beaux Arts – Passage Pommeraye – La cathédrale
Le parc oriental de Maulévrier
Le jardin japonais de l’île de Versailles

Exposition « Pour l’amour du fil » – 2009
Salon « Pour l’amour du fil » – Avril 2013

16 comments to Voyage à Nantes – « Pour l’amour du fil » – 2011

  • Ah ha ! J’aime ta capacité à apprécier toutes sortes de styles ! Piece o’ Cake fait partie de cette jeune branche bien verte du patchwork, qui a je crois beaucoup de retentissement en Australie. Je n’imagine pourtant pas m’engager dans ce genre de quilts… sauf si un de mes enfants me le demande ! Mais deux des filles de mon groupe adorent ce style ainsi que Kaffe Fassett qui en est sans doute l’Inspirateur… Une référence !
    Coup de foudre perso pour l’harmonie du quilt au martin-pêcheur, ainsi que le Fuji… J’attends ton article sur Shizuko avec impatience !
    Moi j’aime plus que toi le regard actuel sur les patchworks traditionnels, j’y trouve de la paix et de l’harmonie et, c’est vrai, montre un besoin de se rassurer par rapport à un monde parfois trop dur…
    J’adore la robe grise…..

    • chambre.des.couleurs

      Katell, le patch traditionnel sera toujours une source d’inspiration inépuisable pour nous…mais je pense que ses racines demandent à être vivifiées…
      Il y a tellement de possibilités à exploiter la géométrie sans pour cela être obligée de faire de « l’art textile » quand cette approche ne nous convient pas
      Je n’ai vu dans les travaux hollandais que de beaux ouvrages certes, mais dénués de cette touche personnelle qui retient l’attention et vous fait vibrer, ce genre de quilts confectionnés spécialement pour vendre la gamme de tissus qu’ils exploitent et qui font florès dans les revues actuellement

  • Françoise Boissier Aurenty

    Ce que je préfère: »un printemps textile » et puis, oh, ce martin-pêcheur ! on en rêve…Je me souviens de celui qui venait au jardin, si rare et si beau…
    Belle journée, Marie Claude.
    Françoise

    • chambre.des.couleurs

      Oui Françoise, deux styles de patch dans des domaines fort différents, mais chacun d’eux avaient la touche qui retenait l’attention

  • Annick29

    Passer de l’exposition de S. Kuroha à celle de Piece O’cake Designs a été une sorte d’électrochoc ! Malgré la gaieté de cette dernière, son sens des couleurs et la qualité d’exécution des ouvrages exposés, je préfère celle de S. Kuroha, la grande classe dans la simplicité (apparente).

    A bientôt sur votre blog, bien amicalement
    Annick

    • chambre.des.couleurs

      Oui, Annick, la juxtaposition était cocasse en effet ! Je garde toutefois comme vous un grand faible pour notre quilteuse préférée !

  • Eclectique va finalement être le mot français que je préfère !
    finalement on trouve de la saveur à toutes ces découvertes et vos commentaires aident à voir…
    Fuji san,pour moi, c’est vraiment beau.
    et j’attends avec impatience la suite du reportage
    Bon Jour

    • chambre.des.couleurs

      Marie-Hélène, quand on fait du patchwork, on essaie de garder les yeux ouverts sur tout ce qui nous entoure, tout peut nous être une source d’inspiration…Actuellement au musée d’Orsay, plusieurs expositions passionnantes sur la photo au XIXe siècle, pas de photos colorisées, des noirs et blancs somptueux, une vision et des cadrages que les peintres reprendront…Quelle chance d’avoir autant de sujets pour s’émerveiller !
      Le Fuji san, oui en effet, l’oeuvre était belle, les textiles usés rendaient bien le ravinement très aride observé sur les flancs de ce volcan, tant de noblesse dans l’imaginaire collectif mais pourtant tant de prosaïsme dans la réalité

  • Il me semblais bien que ce patch me disait quelque chose. Vu à st. marie aux mines en 2010.
    Tout un reportage sur les patchs de Ste marie aux Mines est en attente. mais quand ! je n’ai pas le langages approprié, peut-être serez-vous d’un grand secours… comme pour le japon d’ailleurs..

    un petit bonjour de Lausanne.

  • merci pour ces photos exceptionnelles!!
    biz
    la cocotte de kiev

  • Quel bonheur de visiter ce Salon avec vous.
    J’apprécie tout, mais ce sont les indigos qui me parlent le plus !

    Vos commentaires parfois acides sur le convenu et l’inutile de tant de propositions touristiques (faux artisanat…) sont bienvenus et me font sourire…

    Merci encore, amicalement.

    Manuela

    • chambre.des.couleurs

      Merci Manuela, comme vous avez l’air d’apprécier mes coups de cœur et mes agacements « touristiques », au demeurant pas bien méchants, je me dois de continuer !

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>