Kitaguni no Kyôchû – Nostalgie des provinces du Nord

Quilts en tissus anciens japonais

Ce quilt, terminé au début de cette année, associe plusieurs étoffes distinctes toutes anciennes et toutes venant du Tôhoku, province du nord du Japon

Kitaguni no Kyôchû – Nostalgie des provinces du Nord – 90 cm x 120 cm
Cousu et quilté à la main- 2017

Je possède une petite collection d’antiques tissus à rayures en coton, laine et soie dont les plus jeunes dépassent allégrement un siècle d’existence

Les kimonos tissés rayés et écossais devinrent très à la mode dans le Japon de la première partie du XXe siècle, les femmes de ma famille japonaise sacrifièrent ainsi à l’engouement des rayures !

Carte postale colorisée du début du XXe siècle
Collection personnelle
Kimono tissé en écossais porté dans la classe bourgeoise

Mes tissus rayés, modestes coupons et très petits morceaux furent thésaurisés soigneusement par ma belle-mère qui garda ainsi, en guise de souvenirs, des petites chutes de tissus de kimonos portés par les membres disparus de la famille

Carte postale colorisée du début du XXe siècle
Collection personnelle
Les kimonos à rayures du Japon populaire

Plutôt que de conserver ces étoffes mémorielles à l’abri dans un tiroir, je résolus de les mettre en lumière en les associant à des tissus unis, chutes diverses rescapées après nombre de travaux de couture des femmes de la famille

Les antiques tissus rayés se partagent entre bruns, gris et bleus indigo de toutes nuances allant du bleu clair au presque noir

Les unis ne sont en général pas les tissus favoris des quilteuses, leur impact visuel étant beaucoup plus intense que dans l’utilisation des étoffes imprimées, la maîtrise des zones colorées se révèle un peu plus délicate à mettre en œuvre

Les tissus unis, tous en coton, présentent différentes épaisseurs, les texture fines se marient aux très épaisses
La couture des angles se doit d’être soigneuse !

Associer ces unis plutôt vifs aux carrés à rayures beaucoup plus sombres sinon ternes sembla à première vue une démarche insolite, mais faisant fi de la difficulté, je privilégiai un modèle assez simple de bloc en vue de ne pas trop écraser les modestes tissus rayés

Le quilt comporte 58 carrés différents de tissus anciens à rayures
Les carrés mesurent 8 cm de côté

Afin de ne pas trop barioler l’ensemble, je choisis pour chaque bloc de tissu uni deux nuances de la même teinte, toutes les couleurs en ma possession purent ainsi être mises à contribution !

Photo du haut : de très petits morceaux de tissus rayés formèrent un carré après une couture supplémentaire !
Photo du bas : rayé tissé en plusieurs nuances d’indigo

Dans le quilt, les tissus unis sont employés plusieurs fois mais à chaque fois les blocs les organisent dans une combinaison de teintes différentes

Petite couture en biais pour obtenir un carré à partir de 2 triangles
Recomposer les rayures de façon presque invisible !

Chaque bloc de tissus anciens à rayures est unique, les différentes densités des étoffes et leur usure plus ou moins accentuée ne donnent pas un ouvrage tout à fait d’équerre malgré le soin apporté à la réalisation

Assembler ce genre de textiles reste toujours une gageure ! Mais sortir le patchwork des sentiers rebattus reste un défi qui m’enchante !

Carrés en bleu indigo très foncé, la couleur des rayures brunes est obtenue avec une teinture au jus de kaki

La bordure tire parti de grands lés d’un kimono ancien en laine teint à l’indigo dont les rayures sont tissées en ikat

Bordure en laine bleu indigo tissée avec des rayures en Ikat

L’étoffe de laine du kimono a subi un repassage un peu trop intempestif, quelques légères déformations sur deux côtés du quilt ne laissent pas de m’ennuyer..

…Petite mésaventure d’une quilteuse pressée de mettre un peu trop vite un terme à son ouvrage !